Jeu de rôle improvisé

Notre temps libre est limité, nous le savons tous, et je ne suis pas le meilleur pour lire des pages et des pages de background lors de la préparation d’un jeu de rôle. La plupart du temps, je ne pense pas que la description minutieuse d’un dieu ou d’une tribu disparue influencent les aventures que je propose à mes joueurs. (J’ai parfois tort, mais pas souvent.)

Donc, je me suis posé la question de ce qui serait la préparation minimum nécessaire pour que mes joueurs aient du plaisir et pour que l’aventure reste malgré tout « cohérente ».

J’ai ainsi décidé d’improviser (presque) tout pour ma prochaine partie. J’ai inventé un monde médiéval fantastique avec une grande ville comme point de départ et point central pour les aventures à venir. J’ai opté pour le système de règles Savage Worlds, dont j’apprécie la flexibilité. Comme je ne pouvais pas (et ne voulais pas) me passer de la création des personnages, j’ai créé quelques personnages pré-tirés et les ai envoyés à mes joueurs pour qu’ils choisissent leur préféré.

J’avais évidemment quelques idées de situations auxquelles je pourrais confronter les joueurs, mais ne les ai pas détaillées ou notées. J’ai rédigé une courte description de la ville dans laquelle l’aventure allait prendre place et rapidement dessiné une carte sommaire de celle-ci. J’avais aussi à disposition une liste des monstres Savage Worlds avec leur caractéristiques que je pouvais rapidement mettre en travers du chemin des joueurs. J’ai pour terminer imaginé une première rencontre qui permettrait aux joueurs de combattre quelques ennemis mystérieux et d’en apprendre un peu plus sur les compétences de leurs personnages et sur le monde les entourant.

Le jour de la première aventure est arrivé, et la première rencontre qui je pensais durerait une demi-heure s’étendit finalement sur 1 heure complète. Après le combat les personnages se sont aventurés dans une ville qui leur était inconnue tout autant qu’elle l’était pour moi.

Le plus difficile fut d’inventer des noms de personnages et de lieux. Pour le reste, en reprenant des éléments issus des discussions des joueurs ou en utilisant ce laps de temps pour créer une situation ou un individu intriguant je réussis à amuser le groupe pour les 3-4 heures que nous avions devant nous. J’aurais certainement pu être un meilleur maître de jeu, mais j’estime avoir réussi à tirer mon épingle du jeu.

Depuis, trois autres aventures ont eu lieu dans le même cadre. Peu à peu nous découvrons ensemble, joueurs et MJ, le monde dans lequel les personnages vivent.
J’ai maintenant une liste de noms de personnages pour faciliter cet aspect, mais sinon je ne prépare rien de session en session. Nous allons voir comment cela évolue dans le long terme et si un monde complètement improvisé peut être aussi riche et détaillé qu’un monde « existant » ou s’il va devenir générique et sans saveur.

Quelles sont vos opinions à propos de l’improvisation (partielle ou complète) dans les jeux de rôle? Préférez vous jouer une aventure méticuleusement préparée par votre MJ, ou le suivre sur la route passionnante de l’improvisation?

L’image est de Lukasz Gac gaciu000

3 réflexions au sujet de « Jeu de rôle improvisé »

  1. Darkjoyce

    Bonjour,

    Tout d’abord, toute mes félicitations pour ta définition du jdr « improvisé »… je trouve qu’elle correspond tout à fait avec une session que j’ai organisé récemment en tant que MJ, et je ne savais pas comment la définir….

    Il s’agissait d’une initiation pour mes 4 neveux, âgés entre 10 et 16 ans…. Il fallait donc un système simple et ne pas passer des heures dans des complications techniques. J’ai finalement opéré en 2 temps, l’objectif ayant été de faire travailler leur imaginaire :
    – la première étape a été de leur donner une feuille de perso vierge, extrêmement simpliste, dans laquelle ils devaient chacun créer leur univers, histoire, caractéristiques, objectifs…. ils ont eu 15 jours pour cette première étape.
    – J’ai ensuite récupéré leurs feuilles de perso, et commencé à écrire un rapide synopsis (10 lignes max) d’une aventure adaptée à leurs persos
    – enfin, comme toi, là où je pensais que l’aventure aurait durée seulement 1 heure, celle ci a durée 4 heures et, à mon grand étonnement, aucun d’eux n’a décroché…

    Mon matériel était minimaliste : une carte, quelques croquis fait au fur et à mesure et quelques bouquins de magies qu’ils pouvaient consulter pour trouver des solutions aux intrigues…

    Finalement, là où j’y ai pris le plus de plaisir, c’est qu’ils ont cru que j’avais tout préparé minutieusement à l’avance, alors que je ne faisais que rebondir sur leur demandes inconscientes… sans pour autant leur laisser trop de liberté.
    (Petite précision concernant l’improvisation : j’ai fait quelques années de théâtre en ligue d’improvisation, et cela comporte de nombreuses règles qui m’ont beaucoup aidé à maintenir du dynamisme dans cette aventure… ce n’est pas que du freestyle ! )

    Pour répondre à ta question dans ton premier post : J’ai pris beaucoup plus de plaisir à être MJ dans cette aventure « improvisée » que dans celle qui étaient complètement scénarisées.

    L’aventure a donc vécue par elle même, et elle continue par correspondance (car je ne les voie qu’une ou deux fois par an). Le fait de continuer par correspondance est nouveau pour moi, et je souhaite mettre en place un système qui puisse en quelques sortes s’auto-générer…. de sorte à ce qu’à chaque fois qu’on se voit, les persos et les situations évoluent pour construire ensemble une nouvelle page de leur aventure….

    qu’en pensez-vous ?

    Répondre
    1. Regis

      Bonjour Darkjoyce,

      Merci pour ta réponse, je suis un des joueurs de la campagne improvisée de Reto. Très sympa l’idée de laisser tes neveux créer leurs personnages puis de préparer une aventure qui leur corresponde. Ca n’a pas été trop difficile de faire « coller » leurs backgrounds étant donné qu’ils ont créé leurs personnages séparément?

      Je crois qu’il est vrai que les joueurs ne se rendent pas forcément compte d’à quel point un scénario est improvisé. Un MJ peut comme tu l’indiques rebondir sur les idées esquissées par les joueurs, profitant ainsi de leur imagination pour rendre l’histoire plus vivante (« Ha! Je le savais que c’était un traître! »).

      Suivre un scénario préparé a des avantages évidents (intrigue solide, liens subtils etc), mais aussi un certain nombre de contraintes. Un MJ doit souvent passer un moment à « digérer » un scénario écrit par quelqu’un d’autre pour le maîtriser. Il m’est souvent arrivé lorsque je faisais jouer un scénario du commerce que je n’avais pas assez préparé de me demander si ce que je décrivais ne nuirait pas plus tard au jeu. Avec l’improvisation, c’est plus facile de se rattraper et de ne pas impacter un aspect essentiel de l’intrigue.

      Très chouette de continuer par correspondance, c’est une façon amusante de rester en contact aussi. Tu peux leur donner une feuille d’ordres dans laquelle ils décrivent ce que leurs personnages font pendant 1 mois (par exemple) et ensuite leur envoyer un compte-rendu commun où ils apprennent ce qui leur est arrivé ainsi qu’aux autres (à moins que tu ne préfères les laisser se raconter ce qu’ils ont vécu lorsqu’ils se retrouvent chez toi). Evidemment c’est plus facile à gérer si chaque personnage vit ses aventures séparément.

      Tu peux limiter leurs actions (par exemple leur donner un choix d’actions possibles comme « explorer », etc) ou au contraire les laisser te décrire tout ce qu’ils font pendant un mois. Il y a des jeux par correspondance qui ont justement des règles et systèmes de jeu qui pourraient t’intéresser/servir d’inspiration.

      Sinon, Sykpe ou Roll20.net sont peuvent faire office de table de jeu virtuelle!

      Répondre
      1. Darkjoyce

        Bonjour Régis,

        Merci pour tes commentaires constructifs.

        Pour te répondre à ta question :
        – « ça n’a pas été trop difficile de faire « coller » leurs backgrounds étant donné qu’ils ont créé leurs personnages séparément? »
        – Non, au contraire, lorsque que je ai donné la trame de leur feuille de perso, hormis les caractéristiques classiques, je leur ai demandé de remplir la case « objectif de votre vie ». Comme l’aventure n’était sensée durer qu’une soirée, je voulais leur donner la satisfaction d’avoir gagné leur propre quête… et finalement, ils souhaitent plus ou moins tous la même chose à cet âge là, donc je n’ai pas eu trop de mal à faire un lien cohérent entre tous leurs objectifs.
        Finalement, c’est sans s’en rendre compte eux qui ont écris l’histoire… ma mission n’a été finalement que d’être le messager de leur souhaits inconscients 😉

        J’aime bien ton idée de « feuille d’ordre » personnalisée, puis compte rendu commun… ça correspond à l’idée que je me faisais de leur faire un truc interactif… Au contraire, je ne veux pas gérer leurs aventures séparément, je préfère que les actions de l’un d’entre eux aient des répercutions sur les actes des autres…

        D’autre part, je ne veut pas trop « limiter » leur actions, car je ne veux pas pas ré-écrire un bon vieux « livre dont vous êtes le héro »…. il y en a assez comme ça.

        Je vais tenter aussi leur proposer ta suggestion : description sur un mois « fictif » de vie de leur perso. Au passage pour les plus grands, je vais même leur demander d’organiser un événement que je soumettrais au plus jeune… ce sera l’aventure dans l’aventure, la mise en abîme, le théâtre dans le théâtre…

        Pour l’instant je leur ai envoyé leur première mission respective… à réception de chacune, je pourrais alors construire la suite de l’aventure… j’ai plein d’idées, mais encore une fois, peut être que de leur première étape ressortira des souhaits évidents, que je pourrais saisir ou alors au contraire détourner pour les pousser à aller aux bout de leur objectifs…. Bref, une JDR improvisé… mais à distance, ça laisse le temps pour réagir… c’est un peu tricher mais c’est confort !

        Sinon tu parlais de jeux par correspondance qui pourrait m’inspirer au niveau des systèmes ou règles…. as tu plus d’info ?

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *