|| Gazette n° 0 || Gazette n° 1 || Gazette n° 2 || Gazette n° 3 || Gazette n° 4 || Gazette n° 5 || Gazette n° 6 || Gazette n° 7 || Gazette n° 8 || Gazette n° 9 || Gazette n° 10 || Gazette n° 11 || Gazette n° 12 || Gazette n° 13 || Gazette n° 14 || Gazette n° 15 || Gazette n° 16 || Gazette n° 17 || Gazette n° 18 || Gazette n° 19 || Gazette n° 20 || Gazette n° 21 || Gazette n° 22 || Gazette n° 23 || Gazette n° 24 || Gazette n° 25 || Gazette n° 26 || Gazette n° 27 || Gazette n° 28 || Gazette n° 29 || Gazette n° 30 || Gazette n° 31 || Gazette n° 32 || Gazette n° 33 || Gazette n° 34 || Gazette n° 35 || Gazette n° 36 || Gazette n° 37 || Gazette n° 38 ||




Gazette d'Amashur n° 38

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Qu'ainsi périssent les ennemis du Trône de Lotus

C'est par un matin brumeux que les émissaires du jeune Roi Wasanta sont arrivés au campement du Maharadja Debdan.
Celui-ci s'attendait sans nul doute à la venue des gardes du Roi légitime, mais avait peut-être secrètement l'espoir qu'il serait épargné au vu des récents événements. D'autres que lui avaient en effet attenté à l'honneur du Roi et à celui de ses alliés Bongani ou de son père Wipin.
D'autres que lui, mais Debdan remarqua la présence d'un émissaire de Wipin justement, vêtu de tissus précieux violets, qui le désigna d'un geste précis et tranchant. Son vieil ennemi avait demandé sa tête !
Dans un silence oppressant, les gardes royaux emmenèrent Debdan, arrêté au beau milieu de ses soldats. Ces derniers, transis devant la majesté et la légitimité irréfutable de Wasanta, ne s'interposèrent pas. Ils auraient en effet alors encouru la colère des Trois Dieux en plus de celle du jeune Roi.
Une fois arrivé dans les geôles de Lotus, Debdan retrouva son fils Dinesh, et le Maharadja Wasswa. On avait mis à la disposition des prisonniers pour leurs derniers instants la geôle la plus spacieuse et lumineuse du Palais, décorée pour l'occasion de tapis et de coussins confortables. Pour peu que l'on oublie un instant la situation des prisonniers, on se serait volontiers cru à la cour de Debdan ou de Wasswa.
Cet emprisonnement commun permit sans doute à père et fils de se retrouver et de prier la Trimurti ensemble, et à deux vieux amis maharadjas de passer quelques bons moments à commenter les moments de gloire du passé et à jouer aux échecs. Vint pourtant le moment d'aller confronter leur destin. On habilla les trois condamnés de blanc immaculé, et on leur para le cou de belles couronnes de fleurs. Suite à cela, on les fit arpenter les rues de Lotus, escortés par un détachement silencieux de Bongani.
Ce fut sans doute pour les condamnés le moment le plus pénible de leur dernière jourée: la foule haïssait les sbires du Tyran, Dinesh et Wasswa, presque autant que le Tyran lui-même. Aux injures succédèrent un torrent de fruits pourris et de pierres. Tout d'abord fiers et droits, Wasswa et Dinesh durent sous la violence courber l'échine. Les soldats bongani semblaient presque ralentir à dessin le cheminement des prisonniers, qui arrivèrent dans un état fort peu régal devant Sa majestueuse et resplendissante Majesté Wasanta Wekeja.
Une fois là, des gardes durent forcer Dinesh à se prosterner du bout de leurs lances. Le jeune fougueux Radja haïssait visiblement le Roi avec une intensité rare. Cette animosité semblait assez réciproque, le jeune souverain ayant visiblement mal supporté l'affront fait à la nation d'Amashur par Dinesh et Wasswa lorsqu'ils avaient soutenu le Tyran. Sur l'ordre de Wasanta, les bourreaux masqués vinrent quérir les prisonniers. Ils commencèrent par déposer le cou de Wasswa sur le billot, Wasswa qui était le parent des Wekeja sur le trône, mais aussi un de leurs adversaires. On lui retira sa couronne de fleurs, et les brahmanes entonnèrent la litanie de la mort. Celle-ci s'achevant sur les dernières notes, le sabre du bourreau s'abattit en un geste fluide et Wasswa, feu seigneur de Saphir, cessa d'exister. La foule de Lotus hurla sa joie, avide du sang des oppresseurs.
Puis vint le tour des Dakarai. Le bourreau s'avança, et enleva son masque: il s'agissait de Basant! Arborant un mauvais rictus, le géant empoigna les cheveux de Dinesh pour le traîner au-devant d'un Debdan blême. Il allait l'égorger sur place, quand Wipin se leva du siège qu'il occupait aux côtés de son fils et renvoya le Bongani honteux.
Wipin, avec l'assentiment de son fils, prit lui-même le sabre dans ses vieilles mains et salua respectueusement ses deux adversaires, Debdan en particulier. Alliés, ils étaient devenus ennemis acharnés, et tous savaient que l'un ou l'autre finirait sur le billot. Les dieux désignèrent Debdan.
Le vieux Wekeja s'arma donc, et Basu des Bongani vint à ses côtés pour se tenir au-dessus de Dinesh. La mélopée des brahmanes achevée, les sabres retombèrent à l'unisson et mirent fin à une puissante branche de la famille Dakarai.
La foule explosa alors en une célébration intense et festive, qui noya dans la danse et l'alcool les peines de hier. Wasanta avait rendu justice, et son règne commençait sous de bons auspices car il était adulé de la population de la capitale.


Le festin de la victoire

Une grande table a été monté en hâte dans la grande salle du palais de Lotus, au milieu de la table trônent en pyramide les têtes de Wasswa, Dinesh et Debdan et au sommet la tête boursouflée d'Amano qui avait essentiellement survécu à son massacre. A la place d'honneur Wasanta, le nouveau roi de Lotus et d'Amashur richement vêtu, à sa droite Wipin son père avec un sourire narquois sur les lèvres, ensuite Basu, Babur et Basant, les Bonganis retrouvant en ce jour leur statut de maharadja d'Amashur. De l'autre côté de la table, le plus loin du nouveau roi; Devika ensuite Oman et Oasim à la gauche de Wasanta.
"Cher Maharadjas, Amano est mort et une nouvelle ère débute sur Amashur, le règne de Wasanta Wekeja!
J'ai fait exécuter mes plus vils détracteurs et c'est par ma magnanimité et mon désir profond d'amener la paix et la prospérité sur Amashur que d'autres rois n'ont pas été poussés dans une autre incarnation.
Rubis, le château que le vil Wasswa a capturé ainsi que les terres qui l'entourent, est offert à la régence de Basu pour ses services rendus à la couronne. En outre, il recevra le titre de "Kshatriya sublime de Wasanta". Saphir, ainsi que les terres qui l'entourent, ira à Babur, "Kshatriya sublime de Wasanta" lui aussi. Les terres septentrionales qui ont été libérées du joug de Wasswa iront à Basant, qui rejoint aussi les rangs des kshatriyas sublimes de Wasanta.
Devika, fils adoptif d'Amano le tyran qu'il a renié seulement quand celui-ci avait déjà été exécuté par la foule plus courageuse que lui, est instamment prié de retirer ses troupes de Liane et de se contenter des territoires qu'il possède en ce moment se trouvant entre les deux fleuves.
Toutes les terres de Debdan et les deux châteaux qu'il occupait ainsi que Lotus vont à Wipin, père d'une grande lignée de Rois d'Amashur.
Voilà mes décisions, elle sont loi!

Tous les maharadjas sont libres de donner leur avis sur les affaires d'état et un conseil royal sera convoqué une fois l'an lors des fêtes de libération de Lotus, fixé à ce jour. Les radjas seront convoqués lors des festivités pour un tournoi karmique extraordinaire et j'espère qu'ils nous offriront un spectacle magnifique.
J'espère que vous pourrez tous profiter de la nouvelle prospérité d'Amashur et mettre de côté nos anciennes divergences. C'est mon désir le plus fort de voir les commerces fleurir comme jamais auparavant sur Amashur.

Et maintenant festoyons!"

Les maharadjas présent applaudissement, certains plus chaleureusement que d'autres, Wipin se lève et embrasse son fils en lui murmurant à l'oreille. Les festivités qui suivirent furent plus joyeuses que celles orgiaques auquel Amano nous avait habitués et de plus la populace y était aussi bienvenue que les plus grands maharadjas de l'île. Les festivités durèrent une semaine et chaque jour de nouveaux cadeaux arrivèrent des provinces les plus diverses d'Amashur et la population en reçut la plus grande part.

Au matin qui suivit la semaine de célébration, plus personne ne savait qui étaient vraiment les trois traîtres ennemis de Sa Majesté Wasanta. Lotus était entièrement redécoré et toutes les traces et souvenirs d'Amano brûlé dans la plaine devant Lotus. Une statue de Wasanta et de Wipin entièrement en or et sertie de pierres précieuse orna bientôt l'entrée de la ville.

FIN







Gazette d'Amashur n° 37

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Il semble que le règne d'Amano ait prit fin et nous attendons impatiemment les premières décision du nouvel roi, sur la constitution de son nouveau cabinet et sur l'identité des kshatriyas qui seront exécutés.
Pour la RĂ©daction, Retgerbaf



Les vibrantes et Ă©ternelles Alliances d'Amashur.
Hélas, en ces temps de guerre acharnée, les solutions politiques sont laissées pour compte et recalées à l'arrière-plan. C'est ainsi que seuls:
Wasanta et Wipin se sont alliés. Cette alliance est synomyme de stabilité et de continuité pour Amashur.

Les violents, et décisifs, Combats suprêmes d'Amashur.
Il y a eu un combat à Ghociy entre 250 unités de Devika et 15 unités de Wasanta et 8 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 231 unités mais c'est là l'un des seuls combats à 3 armées de l'épopée amashuri.
Il y a eu un combat à Sesaqu entre 84 unités de Devika et 8 unités de Amano. Devika a gagné le combat avec 77 unités, s'élevant par là clairement contre son ancien père adoptif et ce qu'il représente. Une lettre ouverte de Devika est publié à la fin de ce journal.
Il y a eu un combat à Vapop entre 557 unités de Devika et 4 unités de Amano. Devika a gagné le combat avec 553 unités, le nombre fait la force.
Il y a eu un combat à Voyef entre 19 unités de Wasswa et 5 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 7 unités dominant le terrain.
Il y a eu un combat à Xihir entre 180 unités de Amano et 1 unités de Oasim. Amano a gagné le combat avec 179 unités qui ont tout bonnement écrasé l'ennemi sans le remarquer.
Il y a eu un combat à Xiseh entre 10 unités de Amano et 1 unités de Oasim. Amano a gagné le combat avec 9 unités.
Il y a eu un combat à Yipaqu entre 399 unités de Oasim et 7 unités de Amano. Oasim a gagné le combat avec 386 unités, la petite troupe d'Amano a péri cernée de toutes parts.


Les Commerces enrichissants d'Amashur
Chers commerçants, ces saisons sont marquées par une chute libre du commerce puisque Devika en cessant de commercer avec ses amis expose l'île à une impressionnante récession! Ainsi qui a pu continuer de conserver des voies commerciales? C'est là que le bât blesse et que tout s'effondre, il semble que l'indolence triomphe, ou la raison politique car seuls deux paires de seigneurs ont commercé cette saison...

Oasim et Wasswa ont fait QUATRE commerces.
Wipin et Wasanta ont fait TROIS commerces.
Les marchands espèrent pouvoir écouler leurs stocks bientôt.



Devika réagit par cette lettre ouverte à sa destitution par Amano:

"La vie en rose.

Non, Amano, puis-je vous tutoyer, maintenant que je suis libéré de mon fardeau, tu n'auras pas été sot, mais rongé par la folie. C'est celle-ci même qui vous a attiré tant d'ennemis. Il fut un temps ou tu étais un grand Roi. Mais tu l'as oublié. Croyez-moi, Seigneurs d'Amashur, si j'ai bien été nourri et choyé par ce prétentieux lors de somptueux festins, c'est que la conversation et la sagesse ne l'enchantait guère… Loin d'avoir reçu son aide, ce trône promis fut un cadeau empoisonné qui provoqua jalousie et courroux dans ce monde. Je vit se retourner tant de guerriers contre moi que je faillis en perdre les jambes. Il fallu, à contrecœur s'humilier et accepter une trêve. Amano, tu l'oublies, ce sont mes commerces et mon soutien qui te permirent de festoyer quelques lunes de plus dans ton merveilleux château – avant ta chute inéluctable. A la place, je reçois insultes et blâmes. Je comprends aujourd'hui les nobles Seigneurs offusqués de ta vulgarité et ton manque d'humilité. C'est vrai que te soutenir t'eût permis de ronfler longuement pendant que Wipin et Wasanta s'eussent chargé de mon sort. Non, Wasanta ne mérite pas plus le trône que toi-même, mais il en sera peut-être plus digne. Je veillerai personnellement à ce qu'il dirige dignement ton ancien royaume, bien que je craigne que lui aussi ne sombre dans la folie lorsqu'il sera assis trop haut sur le trône de Lotus. Le pauvre peuple fuyant depuis toujours ton royaume, à qui j'ai mainte fois secrètement offert l'asile, en sera le témoin. Lui, au-moins, parle vrai ; je me méfie de ces reporters, qui soit-dit en passant, clament haut et fort leur liberté d'expression, mais ne raconte que ce qu'il veulent bien dire… soulevant le peuple pour des chimères et accusant les Seigneurs de tyrans. Oui, la gazette elle-même est entachée de sang innocent ! A la place de réfléchir avant d'agir, ces personnages ne font que précipiter leur chute. Tel un Dinesh qui s'en va dès que les derniers révoltés se soient sacrifiés pour lui, ou le Régent lui-même égarant ses armées, semant la terreur partout où ces dernières s'aventurèrent.

Ww laissent couler les sang sur les mûrs de Lotus, la tache rouge venant de l'est se gonfle, la bataille pour le trône commence enfin. Voici Amano la dernière parole de ton fils : Non, je ne laisserai pas les gens de Lotus à un sort atroce!

Devika"

Le deuxième assaut de Lotus
Seulement 2 saisons sont passées depuis le dernier assaut sur Lotus qui a vu mourir 5000 soldats, Wasanta et Wipin ont recruté de vaillants guerriers et sont prêts pour un nouvel assaut sur la capitale d'Amashur, mais entre-temps les murailles de Lotus ont été reconstruites et agrandies de plusieurs étages.
Amano a employé les dernières réserves d'or pour recruter des soldats, la population vaillante de Lotus a été armée de force et enchaînée à son poste pour protéger une nouvelle fois le règne d'Amano. Son armée totalise ainsi 3539 unités.
Wasswa et Dinesh sont de retour sous les acclamations de la foule, leurs médailles à l'effigie d'Amano sur la poitrine, et paradent sur leur éléphant de guerre dans la cour royale de Lotus.

Quand le soleil se lève, ses premiers rayons illuminent 4058 unités de Wasanta, aidées par 1100 unités de son père Wipin dans la plaine, face aux murailles.
L'armée de Wasanta est soutenue et commandée par de nombreux généraux talentueux: Wasanta bien évidemment et Wipin mais aussi Basant, Babur et Basu, leur bannières flottant fièrement les unes à côté des autres. On voit que certains seigneurs portent encore les marques de leurs récents combats et de l'emprisonnement dur qu'ils ont subi.
Et voilà que Wasanta grimpe sur son éléphant de guerre et sonne en personne la charge dans une défense d'éléphant évidée, décorée et cerclée d'or. Les troupes, enragées par la mort de leur frères et leurs amis tombés lors du premier assaut, poussent alors un cri, un hurlement qui fait trembler les murs de Lotus et ses défenseurs. Ils avancent ensuite, déterminés à en finir avec la tyrannie d'Amano.

La grande partie de l'armée de Wasanta tente d'enfoncer la porte principale mais ce n'est qu'un stratagème pour détourner l'attention des défenseurs de Lotus, car pendant ce temps les Bonganis et les troupes d'élite de Wipin avancent pour faire une brèche dans la muraille. Pendant que les défenseurs de Lotus inondent d'huile brûlante et de rochers acérés l'armée à la porte principale, les Bonganis ont réussi à faire leur brèche et ils se ruent à l'intérieur de la ville. La surprise est telle que les soldats n'ont pas le temps de réagir et se font piétiner: il ne se passe que quelques instants avant qu'ils ne réussissent à ouvrir la grande porte depuis l'intérieur.
Le gros de l'armée de Wasanta pénètre alors à l'intérieur et grimpe les murailles pour les nettoyer des derniers défenseurs.

Pour éviter la débâcle survenue lors du précédent assaut les Bonganis suivent les ordres du sage Wasanta et sont en vérité escortés assez vigoureusement hors de la ville, jusqu'au champ de bataille dans la plaine. Et ceci au moment où Amano, Wasswa et Dinesh, qui n'avaient pas vu que la bataille cruciale allait se dérouler dans la ville, ont fait une sortie avec une centaine de troupes.
Les Bonganis et leur entourage se ruent sur eux avec une férocité renouvelée et un plaisir évident de pouvoir finalement se battre contre le régent qu'ils détestent tant. Wasanta et Wipin se joignent à eux avec quelques troupes restées en arrière. Amano abandonne alors ses deux collègues pour se réfugier à l'intérieur de sa citadelle. Dinesh et Wasswa se battent admirablement, mais rien ne peut arrêter les Bonganis et ils sont vite submergés, leurs hommes piétinés ou découpés. L'éléphant fier de Dinesh est transpercé de lances, sa trompe saigne abondamment, mais son maître le mène admirablement et il écrase une dizaine de soldats avant de tomber raide mort, Dinesh sous lui. Wasswa est alors encerclé de toute part et désarmé.

A l’intérieur des murs, la bataille tourne définitivement en faveur de Wasanta quand Amano est fait prisonnier par les soldats de Wasanta avant qu’ils ne réussisse à s’enfermer dans sa citadelle. Il déclame alors ces mots du haut du parvis qui mène aux portes du palais, face à une populace médusée qui voit l'adipeux tyran rouge de colère et suant qui déclame ces mots:
"Soyez tous maudits, ineptes soldats, incapables mignons que j'ai trop gâté! Soyez maudits car vous déshonorez par votre échec votre suzerain, votre dieu! Comment est-ce possible! Mon règne devait durer mille ans de plus! Je devais être l'égal des trois dieux! je devais triompher de la mort! Tous m'ont trahi, tous m'ont abandonné! Quelle honte! Je vous méprise, vile soldatesque, jamais vous ne comprendrez quel grand dessein j'avais pour le Royaume d'Amashur: de paysans illetrés et serfs apeurés j'allais faire la plus grande nation du monde! Nous aurions sous ma guidance éclairée pu tout faire, rien ne nous aurait été interdit. En m'abattant, vous plongez notre civilisation dans les brumes de l'ignorance et de la guerre éternelle! Soyez maudits par trois fois et allez tous brûler aux enfers!"
Le Tyran gesticule comme un possédé pendant son discours, et toise la foule de simples soldats et habitants de Lotus qui l'entoure. Sa majesté est encore grande, et nul n'ose le toucher. Comme un fauve en cage, il tourne sur lui-même et peste contre quiconcque il voit. Soudain, sans que l'on sache d'où, une pierre frappe le visage boursouflé du Tyran. Celui-ci chancelle, surpris, et c'est là que l'enfer se déchaîne pour Amano. De toutes parts les pauvres gens se ruent sur lui en beuglant: "A mort le tyran! Egorgeons cette vieille truie!" frappé, de bâtons, tailladé avec des couteaux de fortune, le Tyran, d'abord étonné commence à paniquer. Il hurle et implore la merci des petites gens qu'il a saignés pendant tant d'années, qu'il a contraints à se battre pour lui. Mais les petites gens ne voient pas un pauvre humain devant eux, ils voient la personnification de leur peine, et ils frappent.
En moins de dix minutes, le tyran a été coupé en morceaux, et ses restes jetés aux porcs. Les soldats de Wasanta ont essayé d'arrêter la foule, mais le peuple était trop puissant cette fois. Reste à savoir qui lança cette pierre qui causa une fin si atroce pour le tyran. D'aucuns disent avoir vu un homme en habit sombre lancer la pierre d'un balcon.
Leur roi, leur tyran décédé, de nombreux soldats ocre se rendent à la merci de Wasanta pour éviter la fin de leur seigneur.




Jambha nous honore de ses pensées quand il a appris la nouvelle que Lotus était tombé.

“Il arrive que le vieux éléphant mâle devienne irascible et terrorise la harde, tue les éléphanteaux, effraye les femelles, pousse les mâles trop jeunes à avoir des idées trop grandes pour leur capacités et sème la terreur dans la savane. Il n'y a alors qu'un seul espoir; qu'un jeune mâle, fort et courageux prenne sur lui de chasser le tyran, de rassembler la harde effrayé, de faire la paix dans la savane, de remettre les jeunes mâles à leur place et d'assurer le futur de la harde. Parfois de nombreux jours de douleur doivent s'écouler avant que ce nouveau mâle dominant n'émerge en barrissant de la savane.

Voilà que ce jour est arrivé et ainsi le règne d'Amano Arshad prend fin comme celui de Wasanta Wekeja commence, dans la violence et la destruction. La nouvelle de la chute de Lotus est arrivé jusqu'à l'humble ashram que j'ai l'honneur d'habiter et dans le village adjacent des festivités impromptues ont éclatés pour célébrer le début d'une nouvelle ère.
Wasanta, notre nouveau roi n'est pas le plus exubérant des maharadjas d'Amashur, mais il est en tout cas réputé pour son commandement ferme, il n'est pas de ceux qui tournent leur chemise à tout bout de champ, il a été longtemps vassal d'Amano mais quand celui-ci s'est avéré être pris de folie de grandeur et a été démasqué comme tyran d'Amashur, Wasanta a rompu ses liens avec le régent et décidé de prendre le pouvoir de force et aux côtés de son père Wipin, la longue bataille pour la suprématie d'Amahsur a commencé. La droiture de son esprit et les liens forts qu'il a pour ses ancêtres et la tradition sont de bonnes augures, pourtant le doute m'habite aussi, les Bonganis qui clamaient haut et fort qu'ils étaient à la recherche de Kubera pour déchaîner ses hordes démoniaques sur l'île ont aidé Wasanta a conquérir le trône et je ne sais pas quel sera leur récompense, j'espère que le peuple d'Amashur de doive pas le payer dans la douleur. Les quelques jours de célébrations écoulés nous verrons les premiers actes de gouvernement de Wasanta et j'espère qu'Amashur trouvera le temps et la tranquillité pour pleurer les nombreux pères et fils mort pendant ces 6 années de guerre.


Cher Wasanta je te souhaite la force, le courage et la sagesse nécessaire pour que tu règnes sur notre île et sa population qui a maintenant été placé sous ta garde.


Chers Bonganis je serai ravi que vous veniez dans cet ashram pour que vous m'expliquez les raisons de votre recherche du Kubera et que je tente de vous convaincre d'abandonner vos plans si vous ne l'auriez pas encore fait.


Aum.
Que Fenstef se souvienne d'eux.
Aum.
Que Yerenev les complète à nouveau.
Aum.
Que Docurch les omette.
Aum.
Que la Trimurti les accepte.
Aum.
"







Gazette d'Amashur n° 36

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Le siège de Lotus continue!
Signalons tout de suite que 4059 untiés de Wasanta, 1204 de Wipin et 657 unités d'Oasim sont à portée de Lotus alors qu'Amano n'a que 1539 unités en garnison. 3648 unités d'Oasim sont en marche vers Lotus mais sont encore à une saison de marche. Les massacres s'annoncent épiques.
Toute la question que nous nous posons est: y aura-t-il attaque cette saison ou bien nos vaillants libérateurs attendront-ils une saison encore? La population endure, elle est très attristée de devoir encore subir le Règne du Tyran une saison, mais les jeux politiques des seigneurs d'Amashur se font aux dépens des petites gens, comme Jambha de l'Ecole de la Pensée Animale le dit justement!

Les ALLIANCES d'Amashur

Wasswa et Oasim se sont alliés.
Wasanta et Wipin se sont alliés, prêts sans nul doute à lancer une nouvelle fois l'assaut sur Lotus.


Les COMBATS d'Amashur

Il y a eu un combat à Davog entre 2 unités de Wasanta et 10 unités de Dinesh et personne n'a gagné le combat. Contre l'armement et l'entraînement des gens de Wasanta, Dinesh ne peut rien.

Il y a eu un combat à Jazag entre 723 unités de Oasimsoutenues par Oasim, Wasswa, Debdan et Omnura aidée par 69 unites de son allié Wasswa contre 160 unités de Amano. Oasim a gagné le combat avec 657 unités. Les untiés d'Amano ont offert une résistance surprenante contre la troupe d'aggresseurs au vu du nombre de commandants présents dans les rangs des Oligarques... Cela annonce-t-il quelque chose pour la future attaque de Lotus?

Il y a eu un massacre à Luzuy entre 20 unités de Amano et 1 unités de Oasim. Amano a gagné le combat avec 19 unités. Il a fait piétiner l'ennemi à mort.

Il y a eu un combat à Niraj entre 12 unités de Wipin et 2 unités de Amano. Wipin a gagné le combat avec 9 unités. Et s'empare d'un riche terrain.

Il y a eu un combat à Quavuh entre 43 unités de Amano et 22 unités de Wipin. Amano a gagné le combat avec 21 unités et sécurise son territoire.

Il y a eu un combat à Ropod entre 45 unités de Wasanta et 13 unités de Dinesh. Wasanta a gagné le combat avec 41 unités. Il est décidément bien armé.

Il y a eu un combat à Vifuy entre 12 unités de Wipin et 5 unités de Amano. Wipin a gagné le combat avec 4 unités.

Il y a eu un meurtre à Xanaqu entre 200 unités de Amano et 1 unités de Oasim. Amano a gagné le combat avec 199 unités et a encore écrasé une unité d'Oasim. Cette armée d'Amano a décidément accompli un bien étrange mouvement de campagne depuis sa formation il y a bien des saisons.

Il y a eu un combat triangulaire à Xiruz entre 45 unités de Wasanta et 6 unités de Amano et 26 unités de Dinesh. Wasanta a gagné le combat avec 39 unités dominant la situation.

Il y a eu un combat à Yecul entre 6 unités de Wasanta et 10 unités de Dinesh, soutenues par Dinesh. Wasanta a gagné le combat avec 1 unités, et sur ce coup là le moral radja Dinesh doit être assez bas...


Les Commerces d'Amashur

Debdan et Wasswa ont fait quatre commerces.
Debdan et Oasim ont fait quatre commerces.
Oasim et Wasswa ont fait quatre commerces.
Wipin et Wasanta ont fait trois commerces.

Une lettre ouverte d'Amano
Une fois n'est pas coutume, le Tyran de Lotus nous a envoyé une missive à publier dans la Gazette! Est-ce là l'annonce précoce de la fin tant attendue de son règne, à lui qui condamnait notre publication il y a encore quelques années? Notre conscience journalisitque est pourtant sans faille et c'est le coeur allégé du devoir accompli que nous publions à présent son texte, qui ne plaira probablement pas à tout le monde, surtout un man in pink... Ce texte fait pourtant office de décret et le Tyran nous a demandé de le publier si certains événements ne se produisaient pas, alors voilà voilà...

"Vils scolopendres, infâmes conspirateurs, traîtres avides!
Il ne sera pas dit que moi, Amano l'Eternel, aurai été un sot!
Comment en effet, comment cautionner l'inutile Devika, mon fils adoptif, celui que j'ai nourri, choyé, armé, soutenu comme un fils! Or que fait-il tandis que je suis assailli par mes ennemis mortels? Rien. Il attend, il reste dans son empire et attend que je sois fini pour négocier avec les vainqueurs! Ha le pleutre! Ha le couard! Ha! Cruelle déception, j'ai fait confiance à tant de seigneurs qui s'ils ont une once de dignité se sucideront au regard de leur bassesse!
Devika, j'ai honte de t'avoir offert une chance de venir dans la Lumière et mon aura divine! Tu ne mérites pas tant de grâces et de statut! Ce que ma main glorieuse donne, sache qu'elle peut aussi le reprendre, petit seigneur du Sud! Tu aurais dû agir, tu aurais dû envoyer tes armées contre Debdan et Wipin (et leurs sbires assortis) tu aurais dû, comme Dinesh et Wasswa, te faire mon général et venir profiter de mes orgies victorieuses!
Au lieu de cela, honte sur toi, tu patientes tel le mauvais fils, attendant ma mort! Je vois clairement dans ton jeu! Tu n'es pas le premier, mais tu seras le dernier, Ă  croire qu'Amano est un sot!
Que cela soit donc fait: JE TE DESHERITE!!! Par cette proclamation, moi Amano Arshad, enlève à Devika son statut de seigneur Arshad! J'emporterai dignement le nom d'Asanti dans le nirvana seul plutôt que de le laisser dans les mains d'un couard calculateur et inactif! Si je dois mourir que ce soit avec panache! Devika, je te renie par trois fois, reste donc sur le trône de ton empire sur lequel je prédis de mes dons de clairvoyance que tu finiras condamné et décapité! Pleutre! Pfouah! On peut tromper une personne mille fois ou mille personnes une fois, mais l'on ne peut tromper Amano! Mes yeux sont les lueurs dans la nuit qui percent les sombres secrets des hommes!

A présent, un message pour les rebelles: Hahaha! Je vous ai domninés de toute ma splendeur! Wipin, Wasanta, vous êtes ridicules! Vos armées pitoyables sont destinées à se briser contre mes infranchissables murailles! Défendu par les loyaux et dévoués servants de mon règne, Wasswa et Dinesh, dont j'apprécie la compagnie nocturne, eh bien défendu par le corps huilé de ces kshatriya, vous ne pouvez que faiblir et passer de bons moments dans mes prisons!
Revenez donc à la charge une fois encore, une fois encore sacrifiez vos mercenaires contre la puissance de mes glorieuses armées ocres! Vous êtes ridicules! Vous êtes une farce vivante, une boutade des dieux à l'existence humaine! Je me ris de votre incompétence! ha ha et ha!
Amano Arshad, Roi d'Amashur et Dieu Vivant, seul Arshad pour les cycles karmiques Ă  venir"







Gazette d'Amashur n° 35

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


L'assaut de Lotus

Quand Wasanta a envoyé 2075 unités épaulées par 441 unités de Wipin son père et conjointement dirigées par Babur, Basu, son père et lui-même pour le plus grand combat jamais livré sur Amashur il espérait probablement surprendre Amano et lui ravir la ville avant que le tyran n'ait fini son petit déjeuner. C'était sans compter qu'on ne s'improvise pas tyran et qu'Amano a plus d'un tour dans son sac, et en occurrence plus d'une roupie dans son coffre secret!
Mais revenons quelques jours en arrière quand Amano reçut des nouvelles de quelques-uns de ses multiples ennemis qui lui racontaient que Wasanta allait lancer l'assaut.
Alors Amano se résolut à deux mesures d'urgence une plus facile pour sa conscience que l'autre, je vous laisse deviner laquelle est laquelle.
Dans un premier temps, il envoya ses troupes d'élite rassembler la population de Lotus sur la place centrale à laquelle il s'adressa depuis son balcon, hors d'atteinte de tout projectile bien sûr:
"Population bien aimée, l'heure est grave! Wasanta le traître et son père l'ignoble Wipin s'apprêtent à venir saccager vos maisons, piller vos étables et violer vos filles. Et le moment pour tous est venu de faire un sacrifice, voyez mes troupes, vos frères se battent pour moi depuis des années et ils sont prêts à donner leur dernier souffle pour sauver cette vie à laquelle vous êtes habitués. Allez-vous les laisser mourir pour vous, devant vos portes?
Non, bien sûr que non, êtres bienveillants que vous êtes vous ne laisserez pas une injustice pareille se produire! Je suis prêt à vous donner les moyens d'aider vos frères.
De plus je vous assure que je viendrai personnellement sur le champ de bataille soutenir mon peuple et je ne serai pas seul!
Mes bons amis Dinesh le brave et Wasswa le rusé sont venus prêter leurs armes pour que vous restiez libres! Regardez-les comme ils sont fiers et forts dans leurs uniformes d'Amano!
VoilĂ  les armes, prenez les et battez-vous contre Wasanta, contre Wipin!
Pour Amano! Pour Lotus!"

Dinesh et Wasswa ont rejoint le régent sur le balcon et la foule qui les admirait, les acclamait à forte voix. Le discours était bien mené, Amano savait comment soulever les ferveurs, pourtant il s'avéra que ses exactions sur sa population avaient laissé des traces plus indélébiles qu'il ne s'y attendait et seulement quelques dizaines d'habitants prirent les armes qu'on leur proposait. Alors sur un signe d'Amano les soldats motivèrent la populace au moyens de coups de fouets et de bâtons, de chaînes et de crochets et ainsi peu à peu ont vit les murs de Lotus gardés par des paysans enchaînés à leur poste.
De l'autre côté un reporter, aum à son âme, a vu le trésorier d'Amano guider des soldats dans un souterrain du régent et revenir chargés de 4 immenses coffres, visiblement lourds et certainement remplis de roupies. Quand notre reporter a essayé de savoir combien de roupies étaient dans ces coffres et combien de coffres il restait dans ce souterrain il a été accueilli par le trésorier et exécuté par le bourreau. D'autres sources, désirant rester anonymes, ont tout de même réussi à nous indiquer qu'Amano aurait utilisé environ une moitié de son trésor secret qu'il avait extorqué à sa population pour les cas d'extrême urgence.

Avec ces deux stratagèmes Amano a réussi à recruter 2300 unités pour protéger son grand corps gras de tyran.
Le soir précédant l'assaut un grand banquet a été donné pour une poignée d'invités de marque, où les convives ont pu admirer Dinesh, Wasswa et Amano chantant des mélodies gaillardes, tripotant des servantes juvéniles et trinquant au futur de Lotus. L'image du jeunes radja Dinesh et du seigneur Wasswa dans les bras du gros tyran ne devrait pas quitter les esprits dans un futur proche.
Des festivités privées et plus libérales ont ensuite suivi la partie officielle, malheureusement nous n'en savons pas plus.
Ainsi le matin, quand la brume se levait sur la plaine devant Lotus on pouvait admirer 2516 unités de Wasanta et Wipin menées par Babur, Basu, Wasanta et Wipin et sur les hautes murailles de Lotus 3401 soldats, chèrement achetés ou engagé de force, dirigés par Amano, Dinesh et Wasswa.

Le massacre était presque indescriptibles, au début l'avantage et l'effet de surprise étaient du côté d'Amano, mais la situation se retourna quand une brèche fut faite dans les murs de la ville et qu'à la tête des troupes les deux Bonganis s'engouffrèrent dans la capitale de l'île! Malheureusement, l'attention des Bonganis fut détournée par quelques jeunes demoiselles sur un balcon qui les appelaient de leurs voix suaves. Quand les deux Bonganis parvinrent au balcon et se déchargèrent de leurs lourdes armures, les soldats d'Amano les surprirent et les ruèrent de coups avant de les enfermer dans le cachot le plus profond de la place forte.
Les vagues d'assaillants voyaient peu à peu l'entrée bouchée par les corps mêlés des deux côtés et une sortie admirablement menée par Dinesh et Wasswa sonna le glas de l'invasion de Lotus. Wasanta et Wipin finirent par rejoindre les deux Bonganis dans le cachot non sans se défendre jusqu'au dernier souffle.
Pendant que les sbires du Tyran finissent de trucider les envahisseurs, de réparer les murailles et de brûler les centaines de corps, Amano donne un titre de noblesse nouvellement inventé: "Défenseur de l'honneur royal et de la cité de Lotus" à ses deux kshatriyas favoris, Dinesh et Wasswa.



Les ALLIANCES d'Amashur

Wasswa et Oasim se sont alliés, une nouvelle alliance!
Wasanta et Wipin se sont alliés, pour l'éternité unis.


Les VIOLENTS COMBATS d'Amashur, en cette 35ème saison d'affrontements sans pitié!

Il y a eu un combat à Fizon entre 761 unités de Oasim, aidée par 163 unites de son allié Wasswa contre 66 unités de Amano. Oasim et son allié Wasswa ont gagné le combat avec 723 unités et 69 unités respectivement, Wasswa subissant passablement de pertes lors de cet affrontement. Oasim a soutenu ses troupes à Fizon .
Il y a eu un combat à Ghabix entre 150 unités de Debdan et 20 unités de Amano. Debdan a gagné le combat avec 118 unités, dominant par la force du nombre.
Il y a eu un combat à Ghegid entre 80 unités de Debdan et 15 unités de Amano. Debdan a gagné le combat avec 53 unités, dominant par la force de la quantité.
Il y a eu un combat à Ghociy entre 25 unités de Dinesh et 1 unités de Wasanta. Dinesh a gagné le combat avec 18 unités et s'empare de la place!
Il y a eu un combat à Kenov entre 20 unités de Amano et 1 unités de Oasim. Amano a gagné le combat avec 19 unités sans coup férir.
Il y a eu un combat à Mubim entre 26 unités de Devika et 9 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 23 unités et a éradiqué la présence ennemie honnie.


Les FASTES ET ENRICHISSANTS commerces d'Amshur!

Debdan et Wasswa ont fait QUATRE commerces.
Debdan et Oasim ont fait QUATRE commerces.
Oasim et Wasswa ont fait QUATRE commerces.
Devika et Wipin ont fait QUATRE commerces.
Devika et Wasanta ont fait DOUZE commerces.
Wipin et Wasanta ont TROIS commerces.


Le Premier Grand Tournoi Karmique de Saphir!

Ce premier Grand Tournoi du Nord d'Amashur a réuni une foule innombrable de spectacteurs, hélas peu de participants! C'est compréhensible car à la fois les kshatriya étaient sollicités pour la prise (violente et acharnée) de Lotus ce tour-ci et à la fois certains traquent le Kubera avec célérité et ne peuvent plus perdre un tour à faire autre chose, fût-ce le tournoi des Dieux!


La belle cité de Saphir s'est parée de mille feux pour offrir aux concurrents une arène majestueuse, au bois laqué peint en bleu. Les éléphants ont reçu le meilleur fourrage et le Seigneur Wasswa a fait installer des bains de boue à proximité pour que les pachydermes s'y prélassent.

Foin de détails, venons-en au coeur de l'affaire!

Etaient donc présents au premier tournoi de Saphir 4 concurrents:

Pour les Oligarques, tous pour un et un pour tout: Debdan de Mur ! Hourra! Trois fois hourra pour le Champion des Justes!
Pour les Enfants de la Nuit, les Fils des Ténèbres, les Sombres coeurs de l'après-soleil: Basant le Bongani ! Bouuuuuuhhhouu!
En tant que premier challenger: Damodar le Maladif ! Surgissant des plus profonfes jungles, maculé de terre, de sang et de restes d'ennemis vaincus à la loyale, Damodar surgit! La foule est restée médusée devant une telle apparition. Tous, ici, nous le croyions mort!!!
Enfin, applaudi des foules pour son bel esprit et son talent à venir en aide aux petites gens! Oman le Miséricordieux ! Il est là, il est venu de son lointain sud pour participer! Tous l'applaudissent et il rend à la foule son amour en souriant de ses belles dents. Le seul qui n'applaudit pas est son adversaire Debdan, qui maugrée dans sa barbe.

Le tournoi commence, et les binômes sont tirés! Ce sera Oman contre Debdan, et Damodar contre Basant!

Oman et Debdan se lancent l'un contre l'autre, Debdan pousse un terrible hurlement de rage, exutoire de ses frustrations. Oman, tétanisé par une haine si puissante, est touché et chute! Debdan a gagné la partie et passe en finale!

Damodar et Basant se lancent à leur tour l'un contre l'autre accompagnés du pas pesant de leurs montures! Basant, sûr de lui, tente un moulinet audacieux mais Damodar, maigre et aguerri par la lutte pour la survie dans les jungles, lui assène un violent coup sous la mâchoire! Basant tombe à terre! Damodar a gagné la partie et passen en finale.

C'est ainsi que nous arrivons Ă  une finale Dakarai!

Damodar et Debdan s'affrontent. Ils lancent leurs éléphants dans la tourmente, le rutilant Debdan contre le terreux Damodar au regard fou! Qui va vaincre?

Nous profitons de cet intermède pour vous proposer l'Hydromel de Reto, la boisson des dieux!

Qui va vaincre? Voici la charge élégante et forte de Debdan, celle plus chancelante de Damodar! La seule explication à son physique défait: Damodar est un adepte de l'Ecole de la Pensée Animale!
La violence du choc est impressionnante! Damodar est renversé, tandis que Debdan campé sur ses pieds tient bon! Damodar vole, et se... oui, il se retrouve sur ses pieds! Mais comment! Il a tout de même perdu, mais quel tour de magie est-ce là?

Debdan est ainsi sacré le Grand Gagnant de l'épreuve karmique à Saphir! La foule est en liesse car c'est son favori qui a gagné, fleurs et bonbons bleus (attention à ne pas confondre avec des saphirs plus d'un s'y est cassé une molaire) pleuvent sans intermittence dans les rues de la capitale de Wasswa. A son retour, le seigneur Wasswa pourra être fier de tout ceci!








Gazette d'Amashur n° 34

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Nos espion, pardon reporteurs qui sont en poste à Lotus nous ont rapporté les réactions de la population aux dernières nouvelles, il semble que la population soit divisé en trois groupes, ceux qui ont fait de belles affaires sous le règne d'Amano et qui tentent désespérément de renforcer la position d'Amano sur la ville et ceux qui se dépêchent de se reconvertir en fervent résistant de dernière minute, les poches pleines d'or naturellement et la majeure partie de la population qui a souffert pour qu'Amano puisse tenir le trône si longtemps et qui prépare secrètement des banderoles pour célébrer la chute d'Amano. L'armée quand a elle n'est pas la plus rassuré et cherche encore des nouvelles recrues, si vous voulez un moment de gloire éphémère venez vous faire engager comme dernier bastion de l'ère d'Amano sur Amashur.

Pour la RĂ©daction, Retgerbaf



Les ALLIANCES d'Amashur
Crise diplomatique générale! Plus qu'une seule et unique alliance à ce tour! Que se passe-t-il?

Wasanta et Wipin se sont alliés, père et fils pour l'éternité des réincarnations.
Personne d'autre n'a fait d'alliance. Amano ne peut-il plus compter sur le soutien de son "fils" rosinet qu'il s'était lui-même désigné?



Le FRONT de BATAILLES UNI contre Amano

Les batailles d’Amano

Amano a réussi à gagner une bataille: contre une unité poursuivie jusqu'à la mort d'un ex-maharadja déjà hors de la course au trône.

Il y a eu un combat à Ghegid entre 216 unités de Amano et 1 unités de Oman. Amano a gagné le combat avec 215 unités.

Le régent ne semble pas se soucier du fait que des armées massives le menacent de toutes parts:

Il y a eu un combat à Lijug entre 253 unités de Wasswa soutenues par Wasswa lui-méme et 88 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 164 unités.

Il y a eu un combat à Sobiqu entre 606 unités de Wipin soutenues par Wipin lui-méme ainsi que par tous les Bongani (Babur, Basant et Basu!!) et 190 unités de Amano. Wipin a gagné le combat avec 541 unités.

Il y a eu un combat à Zotal entre 175 unités de Debdan et 17 unités de Amano. Debdan a gagné le combat avec 152 unités.


L'intermède - Dinesh

Dinesh a décidément le don de faire rire notre rédaction en proposant une brève récréation juste aux abords des pires batailles. C'est décidément un kshatriya qui apprécie de se faire remarquer.

Il y a eu un soulèvement populaire a Ropod. Dinesh a pris le territoire, il y a placé 41 unités. Le perdant de cet intermède est Wasanta qui compte sur un territoire en moins...



Les COMMERCES d'Amashur

Devika a fait moins de commerces qu'auparavant, tous les commerces entre Devika et Amano ont échoué, il n'y a plus de chemin qui relie les villes de Devika et Lotus ont ne peut tout de même pas parler de véritable crise du marché.

Debdan et Wasswa ont fait 4 commerces.
Debdan et Oasim ont fait 4 commerces.
Oasim et Wasswa ont fait 4 commerces.
Devika et Wipin ont fait 4 commerce.
Devika et Wasanta ont fait 11 commerces, soit un de moins que la saison passée.
Wipin et Wasanta ont fait 3 commerces.



La PERSONNALITE de la Saison par Devadas l'Eunuque

Sans détour aucun, j'élis et ré-élis d'office Dinesh qui avait déjà recu ma distinction à la saison passée. Il faut dire qu'il est têtu, le gaillard! Mais cette fois il a réussi et doit se réjouir d'avoir obtenu sa vengeance de Radja sur les royaumes étouffants qui inondent notre île. ..Inondent?.. Pas entièrement: regardez-bien la carte que vos messagers vous envoient sur papyrus coloré et constatez comme moi le trou indépendant à l'est de la capitale! La population d'Hefad a en effet réussi à se tenir à l'écart des batailles pendant -tenez-vous bien- SEPT saisons!!! Dinesh Dakarai était néanmoins trop fier pour s'en prendre à une contrée libre et continue donc ses révoltes dans d'autres régions.









Gazette d'Amashur n° 33

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Chers lecteurs,
Tout d’abord bravo à tout ceux qui ont participé à concours paru dans notre dernier numéro! Malheureusement personne n’a trouvé la bonne réponse qui était évidemment: Docurch le terrible dieu de la violence et de la guerre que nous ne pouvons nous empêcher de vénérer. Nous espérons pouvoir malgré tout vous compter parmi les lecteurs fidèles et solvables de la revue satyrique "Le singe jaune et l'éléphant gris".
Signalons ensuite qu’il y a eu un soulèvement populaire a Sobiqu. Dinesh a essayé de prendre le territoire, mais il n'a pas réussi, la révolte a été violemment écrasée. Lisez plus loin!
Qu'à cela ne tienne, Amano a quand-même eu des sueurs froides en voyant venir une puissante armée aux portes de sa capitale. Le territoire-frontière Ouest de Lotus est tombé!!
Pour la RĂ©daction, Retgerbaf



Les ALLIANCES d'Amashur
Les trois alliances les plus durables ont été renouvelées. Oasim et Debdan se sont alliés, encore une fois.
Amano et Devika se sont alliés. Depuis le temps...
Wasanta et Wipin se sont alliés. Quelle surprise!



Les GUERRES, les Conflits, la Bataille, le Chant de Docurch!

Les batailles d’Amano
Comme de coutume, les stratèges s'avèrent assez lâches et apprécient de piétiner une unité sans défense par-ci, une unité abandonnée par là. MAIS il y a à cette saison une exception heureuse pour nos lecteurs qui mourraient d'ennui à lire à chaque ligne que Machin a gagné à trois cents contre un demi: l'une des plus grandes batailles de l'Histoire (récente, car vous vous imaginez pas les horreurs d'antan) s'est déroulée, avec un nombre tout à fait record de vaillants héros qui commandaient les troupes...tous dans le même camp! Amano a du souci à se faire, si tous ses ennemis sont aussi bien coordonnés et si leurs attaques sont aussi efficaces. Lisez le résultat plus loin.

Il y a eu un combat à Ghabix entre 240 unités de Amano et 5 unités de Debdan. Amano a gagné le combat avec 236 unités.
Il y a eu un combat à Ghemag entre 275 unités de Debdan et 6 unités de Amano. Debdan a gagné le combat avec 267 unités.
Il y a eu un combat à Jodug entre 378 unités de Wasanta et 1 unité de Amano. Wasanta a écrasé l’unité d’Amano et gagné le combat avec 376 unités.
Il y a eu un combat à Voyef entre 44 unités de Amano et 69 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 5 unités.
Il y a eu un combat à Wonap entre 20 unités de Amano et 7 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 15 unités.
Il y a eu un combat à Yipaqu entre 228 unités de Amano et 1 unité de Oasim. Amano a gagné le combat avec 227 unités.
Il y a eu un combat à Zotal entre 28 unités de Amano et 25 unités de Debdan. Amano a gagné le combat avec 17 unités.

Pour finir, voici trois affrontements qui sont ma foi fort intéressants, chacun pour des raisons différentes.

Tout d'abord, il y a eu un soulèvement populaire a Sobiqu! Dinesh a essayé de prendre le territoire, il n'a pas réussi. Amano garde le territoire avec 90 unités. Nous revenons ci-après à cette tentative désespérée.

Ensuite, il y a eu un combat à Quezob entre 357 unités de Oasim, soutenues par Damodar qui fait une apparition fort surprenante, et 1 unité de Amano. Oasim a gagné le combat avec 355 unités.

ET VOILA THE BATAILLE: il y a eu un combat à Xoyol entre 768 unités de Wipin, soutenues par Wasanta, Basant, Babur, Basu et Wipin (incredible!) et 505 unités de Amano. Wipin a gagné le combat avec le nombre impressionnant de 606 unités. Les Bongani et demi-Bongani ont là fait preuve d'une solidité effroyable. On se demande ici à la rédaction comment réagiront les autres kshatriyas d'Amashur en voyant l'arme redoutable que forme leur famille réunie. Eux qui, il y a peu encore, se livraient les messages les plus agressifs et les guerres les plus sanglantes de l'Ile...

La bataille de Devika

On le voit, il n'y a même pas une seule autre unité perdue sur l'île qui se soit battue en-dehors celles du duo Devi-K-mano. Bon, et encore, dans le cas de Devika, c'est lui qui a poursuivi une pauvre armée restée en arrière:
Il y a eu un massacre à Hawac quand 551 unités de Devika ont exterminé 1 unité d’Oman. Devika a gagné le combat avec 550 unités.


Les COMMERCES d'Amashur

Devika a à nouveau fait très fort: 20 commerces, résultat impressionnant!!

Debdan et Wasswa ont fait 4 commerces.
Debdan et Oasim ont fait 4 commerces.
Oasim et Wasswa ont fait 4 commerces.
Devika et Wipin ont fait 4 commerces
Devika et Wasanta ont fait le nombre incroyable de 12 commerces.
Devika et Amano ont fait 4 commerces.
Wipin et Wasanta ont fait 3 commerces.



La PERSONNALITE de la Saison par Devadas l'Eunuque

"On ne sait si c'est un accès de folie d'un kshatriya qu'on savait déjà très étrange au vu des légendes qui courent le pays (voir nos Gazettes numéro 15 et 25, sans parler de ses interventions dans les numéros 21 et 22, pour ne citer que celles où il a signé de son propre nom). En tout cas, la tentative de Dinesh à Sobiqu était tout simplement suicidaire. Evidemment, la révolte eusse-t-elle réussi que l'effet sur Amano aurait été fulgurant: sa capitale assaillie de deux côtés sur trois! Mais n'oublions pas que les armées amanesques sont devenues, depuis le temps, redoutables, comme l'ont expérimenté d'autres ces dernières saisons.
Malgré tout, il me semble important de montrer mon soutien à ce Radja téméraire dans ce moment qui doit être quelque peu inconfortable. C'est pourquoi j'ai décidé d'attribuer le titre de Personnalité de la Saison à Dinesh des Dakarai!
(Je précise que j'ignore s'il a été fait prisonnier par le Régent ou s'il a pu s'enfuir pour soigner ses blessures au bord du fleuve)."



Pour finir:
Bref REPORTAGE dans la contrée de Xoyol qui vient d'être libérée du tyran Amano.

La populace richissime de Xoyol a survécu à une bataille époustouflante.
Certes, il y a ceux qui sont décédés de crise cardiaque en voyant les armées très nombreuses se ranger avant le début des hostilités; il y a ceux qui ont été victime des combats, ne serait-ce que par erreur, par la force (on dit que quand Amano a su la taille de son adversaire, il avait ordonné à tous les hommes même civils de prendre bâtons et défenses d'éléphants pour attaquer Wipin), ou par pure vengence de l'un des deux camps...
Mais il y a les survivants, et eux ne savent s'ils doivent ĂŞtre plus Ă©bahis par l'ampleur de ce qui vient de se passer ou si c'est le fait de ne plus ĂŞtre sous le joug d'Amano qui les surprend le plus.
Quoiqu'il en soit, ce n'est assurément pas à Xoyol, l'une des trois passerelles vers Lotus, que l'on s'attendait à voir les rebelles anti-Arshad si tôt.
En attendant, les gens de la région jouissent du moins temporairement d'une liberté qu'ils avaient oubliée. Nombreux sont ceux qui sont allés se recueillir au bord du Fleuve Anata, priant les Dieux en ces moments déroutants.








Gazette d'Amashur n° 32

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Chers lecteurs, chers rebelles, chers ennemis de l'oppression.
Le sombre nuage de la tyrannie se dissipe! Entendez-vous, mes amis, les premiers paillements des oiseaux annonciateurs du Grand Renouveau? Oui! Bientôt, dans une année au plus, nous serons enfin, majestueusement, libres!
C'en sera fini de la Tyrannie d'Amano, et il finira panse la première parmi ceux de son espèce, les phacochères grognants des marais de Lotus! Le suivront tous ses sycophantes, ses adorateurs, ses flatteurs, terriblement esseulés soudain!
Mais où est donc passé Amano? Il se cache sous une pierre, avec les vermisseaux, mon ami!
Les armées des justes d'Amashur sont en train de fondre sur la capitale. Tels l'aigle majestueux et noble qui fond sur sa proie, ils arrivent enfin!
Nous, le petit peuple, avons attendu si longtemps notre délivrance que presque nosu n'osions plus y croire! Savons-nous encore ce que le mot "dignité" signifie? Amano a souillé Amashur, par ses injustes prétentions au Trône, son régime de terreur et sa décadence:
Seigneurs, rendez-nous notre terre, rendez Amashur Ă  son peuple meurtri!

Pour la RĂ©daction, Retgerbaf

Les Alliances d'Amashur

Oasim et Debdan se sont alliés. Ensemble, contre Amano!
Amano et Devika se sont alliés. Ensemble, pour Amano!
Wasanta et Wipin se sont alliés. Ensemble, contre Amano!


Les Guerres , les Conflits, la Bataille, le Chant de Docurch!
Un seul mot d'ordre: tous sur Amano!

Il y a eu un combat à Ghemag entre 34 unités de Amano et 51 unités de Debdan. Amano a gagné le combat avec 6 unités, et conserve, hélas, la place!
Il y a eu un combat à Jovoj entre 171 unités de Oasim et 36 unités de Amano. Oasim a gagné le combat avec 111 unités, et fièrement avance.
Il y a eu un combat à Kuciw entre 910 unités de Wipin et 223 unités de Amano. Wipin a gagné le combat avec 768 unités, et avance vers Lotus! Wipin et Babur ont soutenu la cause de Wipin à Kuciw, combattant côte à côte ils ont fait montre de bien fourbes stratagèmes pour arriver à leurs fins.
Il y a eu un combat à Quezob entre 230 unités de Amano et 1 unités de Oasim. Amano a gagné le combat avec 229 unités, pulvérisant l'unité d'Oasim piétinée sur place.
Il y a eu un combat à Rupit entre 350 unités de Devika et 1 unités de Oman (pour une fois, Amano n'est pas impliqué!). Devika a gagné le combat avec 349 unités et on ne sait où est finie l'unité d'Oman dans la marée de soldats roses.
Il y a eu un combat à Vowob entre 450 unités de Wasanta et 115 unités de Amano. Wasanta a gagné le combat avec 379 unités. Basu et Basant ont soutenu la cause de Wasanta à Vowob! Les sinistres Bongani dévoilent leur rôle dans les temps à venir et ont trinqué à la santé de leurs ennemis morts!
Il y a eu un combat à Xanaqu entre 391 unités de Oasim et 29 unités de Amano. Oasim a gagné le combat avec 358 unités et se saisit de la place! Oasim a soutenu sa cause à Xanaqu.
Il y a eu un combat à Xiseh entre 19 unités de Oasim et 6 unités de Amano. Oasim a gagné le combat avec 10 unités et a fait flècher jusqu'à ce que mort s'ensuive les prisonniers.
Il y a eu un combat à Zotal entre 280 unités de Amano et 17 unités de Debdan. Amano a gagné le combat avec 268 unités et continue une bien étrange manoeuvre de contournement avec cette armée là.


A présent, le moment le plus impressionnant et révoltant, les Commerces !

On ne peut que s'étonner de la masse de marchands qui n'ont pas pu entrer dans les cités de Wasswa, mais le seigneur a été frappé d'une terrible maladie, espérons temporaire, cette saison...
Debdan et Oasim ont fait QUATRE commerces.
Devika et Amano ont fait QUATRE commerces.
Devika et Wasanta ont fait NEUF commerces.
Devika et Wipin ont fait QUATRE commerces.
Wipin et Wasanta ont fait TROIS commerces.


Concours de la Personnalité de la Saison ! Par Devadas l'eunuque
Le titre de Personnalité de la Saison est décerné à Basant le Bongani, pour avoir plus que tout autre seigneur traversé les terres d'Amashur du nord au sud et d'ouest en est. La sagesse vient-elle en marchant? L'on ne sait, mais en tout cas on l'entend moins beugler!



Et pour finir une petite Ă©nigme qui nous est parvenue anonymement:
"
Qui fait fuir les habitants de la jungle par sa simple présence?
Qui fait tomber les arbres par sa volonté?
Qui fait couiner les femelles de désir?
Qui fige ses ennemis par son chant diabolique?
Qui attribue la réputation des plus grands de l'île?
"

Le bienheureux qui enverra la bonne réponse à la rédaction de cette gazette recevra gratuitement un abonnement à vie au journal humoristique "Le singe jaune et l'éléphant gris" dont le premier numéro devrait sortir la saison 46.
Cette revue spécialisé réjouira les lecteurs les plus exigeants en explorant en quoi l'humour amashuri est si universellement reconnu comme l'expression sublime des divinités Ruhoum, Nysmeci et Roinie.







Gazette d'Amashur n° 31

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Chers compagnons lecteurs, chers amis!
VIVE LA REBELLION! VIVE LES MAHARADJA REVOLTES! MORT AU TYRAN!!!
Au moment où j'écris ces lignes, les locaux de la Gazette, la source d'information libre et indépendante d'Amashur, sont traversés de fébriles manifestations de joie! Nous ouvrons une partie des tonneaux de vin que nous gardons en cachette pour fêter la fin du Tyran et festoyons!
Cela fait cinq longues années que dure le règne faux et injuste du Tyran, cinq ans que le postérieur doré d'Amano le Fou est posé sur le trône majestueux de Lotus! Hé bien, plus pour longtemps!
Contemplez donc la situation sur la carte, vaillants lecteurs qui risquez votre vie avec la police politique d'Amano en nous lisant! La carte parle d'elle-même! Amano, qui avait malheureusement repris du territoire, s'essoufle complètement! On le voit, l'hippopotame dodu est épuisé et ne peu que flotter dans les eaux stagnantes et méphitiques de la fin de son règne!
Grande est sa faiblesse, car le nerf de la guerre, les roupies, n'affluent plus avant tout dans ses coffres! La puissance économique (que nous décrions par ailleurs pour ses effets des plus néfastes à long terme pour Amashur) est dans les mains des rebelles: seul Devika le Rose et son puissant territoire du Sud peuvent s'opposer à l'inéluctable, à savoir la fin d'Amano! Ce dernier, effaré, doit trembler et penser à sa fin proche! Je vous le dis en vérité, d'après mes prédicitions, une des deux factions, Fils de l'Ombre ou Oligarques, auront Lotus dans 6 saisons au plus! Encore une année, peuple d'Amashur, et nous aurons un nouveau Roi, une nouvelle dynastie, un nouvel Amashur!!!
Venez fêter avec nous dans les souterrains secrets de la rédaction!

Pour la rédaction éméchée, Retgerbaf

La chose publique

De façon impressionnante, nous ne pouvons que signaler deux alliances cette saison, des alliances durables et rassurantes, mais que deux, c'est un anti-record historique! Est-ce un signe que voyant la prise de Lotus se profiler au loin les dissensions se font sentir? Nous le rappelons à tous nos lecteurs: il n'y aura qu'un seul Roi, fût-il issu d'une alliance. Ce genre de considérations ont des effets délétères et poussent parfois l'homme faible à la trahison. Jambha de l'Ecole de la Sagesse de l'Esprit Animal le sait fort bien et combat ces mauvaises tendances dans le coeur, l'âme et l'esprit des hommes. Ainsi:

Oasim et Debdan se sont alliés. Plan secret oblige.
Wasanta et Wipin se sont alliés. Famille oblige.
Maintenant, pour continuer les estimations politiques, et encourager l'enthousiasme de notre rédacteur en chef: oui, la fin du Règne auto-proclamé du Tyran est proche. Amano n'a plus, seul, les moyens de résister longtemps. Par longtemps, nous estimons son seuil de résistance de 4 au plus rapide à 6 au plus long pour sa fin! Si nos maharadja n'y arrivent pas, plusieurs peuvent en être les explications:

1) Fils de l'Ombre et Oligarques arrivent le mĂŞme tour Ă  Lotus et un gigantesque combat tripartite commence.

2) Devika craque mentalement et donne toutes ses roupies systématiquement à son père adoptif en essayant, sûrement vainement, de le sauver.

3) Un radja trouve et triomphe du Kubera avant, ce qui nous semble assez peu probable tout de même. Certains moines affirment toutefois que des radjas auraient trouvé sinon défait les petits démons qui permettent de traquer le Kubera lorsqu'ils sont battus...

4) Une amusante et inattendue trahison interne empĂŞche l'alliance d'aller Ă  bon port vers son objectif.

Les virbantes bastons , les guerres et annihilations diverses.
Le Tyran, attaqué de toutes parts! Haha bien fait pour lui!

Il y a eu un combat à Dadut entre 65 unités de Wasswa et 35 unités de Amano et personne n'a gagné le combat. Les combattants se sont massacrés mutuellement avec un acharnement extrême et tous ont péri!
Il y a eu un combat à Filig entre 27 unités de Oasim et 8 unités de Amano. Oasim a gagné le combat avec 20 unités. Dinesh a soutenu la cause de Oasim à Filig , commandant les troupes avec habileté et détermination. On l'a vu ravir la bannière ocre des soldats du Tyran lui-même.
Il y a eu un combat à Fizon entre 200 unités de Amano et 184 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 16 unités, après un combat d'une rare intensité qui ne laisse que peu de vétérans derrière lui.
Il y a eu un combat à Ghemag entre 321 unités de Amano et 8 unités de Debdan et. Amano a gagné le combat avec 314 unités. Quels sont les ordres de cette étrange armée?
Il y a eu un combat à Kuciw entre 720 unités de Amano et 523 unités de Wasanta qui a osé l'attaque, après de longues saisons de préparation. C'est à ce jour le combat le plus titanesque de l'Histoire, englobant des centaines de combattants de chaque côté! Amano a toutefois, malheureusement pour la Liberté, gagné le combat avec 197 unités, gardant ainsi la province et ses fortifications. Les troupes d'Amano semblent toutefois ébranlées car elles voient bien que c'était là surtout une première vague! Wipin, le sinistre sire violet, attend avec plus de 900 de ses séides le bon moment, et voyez, voyez ce que Wasanta a fait a soupir, le fou!
Il y a eu un combat à Vowob entre 77 unités de Amano et 77 unités de Wasanta. Amano a gagné le combat avec 16 unités au cours de cet échange des plus corrects et honorables à un contre un.

Le seul combat qui ne s'est pas livré contre Amano

Il y a eu un combat à Xisar entre 4 unités de Devika et 1 unités de Oman. Devika a gagné le combat avec 3 unités. Oman semble avoir (encore) manqué de rendre ses ordres. Le gros nul.


Les commerces fructueux et riches!
C'est ainsi que le commerce se déroula cette saison:
Debdan et Wasswa ont fait QUATRE commerces.
Debdan et Oasim ont fait QUATRE commerces.
Oasim et Wasswa ont fait QUATRE commerces.
Devika et Wasanta ont fait NEUF commerces.
Devika et Wipin ont fait DEUX commerces.
Devika et Amano ont fait QUATRE commerces.
Wipin et Wasanta ont fait TROIS commerces.
Une fois encore, le Marchand SuprĂŞme de la saison n'est autre que: Devika, avec 15 Liaisons commerciales Ă  son actif!!!

La Personnalité du Mois par Devadas l'Eunuque.
Cette saison, le titre de Personnalité du Mois est décerné à Wasanta, pour avoir provoqué la plus grande bataille de l'histoire d'Amashur et pour avoir recruté à Soupir une titanesque armée de taille incommensurable. Il a défié les Dieux, sera-t-il récompensé ou puni de son gigantisme?


Et voici un nouveau message de Jambha Jai, fondateur de l'Ecole de la Sagesse de l'Esprit Animal, qui nous livre la sagesse saisonnière qui nous manque tant:

“Une fois de plus j’observe la vie qui se déroule autour de moi et chaque jour m’apporte une nouvelle leçon que je vous livre pour que vous puissiez en profiter autant que moi. Souvenez vous, l’ashram qui m’abrite est au portes de la jungle millénaire.
L’autre matin j’observais la jungle et je craignais déjà que ma journée fut perdue car je ne voyais rien, toute mes efforts de percer à jour ses mystères étaient vains, j’aurais tout aussi bien pu tenter de tirer une leçon de l’observation de mes pieds, ce que j’ai d’ailleurs fait mais c’est une leçon pour un autre jour. C’est alors que j’ai fermé les yeux pour un moment de méditation et c’est là que la leçon me vient sous la forme de quelques cris.
Les cris étaient déjà présent quand j’observais assidûment la jungle mais la concentration et le désir d’observer avec mes yeux m’avait empêché de les percevoir pour ce qu’ils étaient. Les petits cris étaient ceux des singes, que vous connaissez déjà bien, ceux avec le derrière rouge, ils criaient pour avertir qui voulait bien l’entendre de l’arrivée d’un prédateur, je les sentais perchés dans les arbres, s'agrippant aux branches en scrutant le sol de la jungle pour apercevoir la panthère ou le tigre qui chassait là.
Le prédateur était totalement silencieux pour mes oreilles et c’était comme s’il n’existait pas. La seule preuve que j’avais de son existence était l’effet que sa présence avait sur les autres habitants de la jungle. Les bruants voltaient et ajoutaient leurs cris à ceux des singes, les gazelles fuyaient en zigzaguant entre les arbres. Le chasseur avançait, et soudain l’odeur de sang gifla mes narines prêtes à recevoir les informations qui me manquaient encore: la chasse était finie. Un petit goret poussait son dernier râle, il n’avait pas réussi à échapper au prédateur à temps.
Voilà comme une leçon se démultiplie et en engendre une deuxième; ce n'est pas parce que le prédateur ne peut pas être perçu par mes sens déficients qu’il n’existe pas! Il faut réussir à voir la cause derrière les cris des singes et en tirer la bonne conclusion. Et deuxièmement, quand un sens est surtendu, que notre concentration est fixée sur un seul objet nous manquons de voir, entendre ou sentir les multiples choses qui se déroulent en même temps. Quand l’observation est défaillante, les conclusions que nous en tirons ne peuvent être que fausses."









Gazette d'Amashur n° 30

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Amis lecteurs de la vibrante Gazette!
Voici donc que vient de passer pour nous la 30ème saison de cette dure guerre civile qui nous apprend combien les hommes sont vaniteux et prêts à tout pour exercer le pouvoir suprême. Nous, petites gens souffrons depuis 5 ans maintenant (il y a 6 saisons sur Amashur) de ce conflit qui a vu tout d'abord notre île conquise par les grands seigneurs de fond en comble et ensuite la guerre éclater entre eux.
Il y eut la fin des Bongani, devenus les serviteurs serviles et dévoués de Wipin d'Ambre.
Il y eut ensuite le ralliement de Devika à Amano, tandis que Worknesh le Rouge écrasait presque Wasanta avant de connaître la défaitre la plus significative de l'histoire militaire d'Amashur qui vit la perte de son Empire Rouge et la constitution du Royaume Vert de Wasanta, très puissant aujourd'hui.
Il y eut la trahison multiple de tous les vassaux d'Amano, dont Debdan, ancien Sabre de l'Est qui aujourd'hui possède un imposant territoire jaune.
Il y eut la fin de seigneurs effacés et malades, tels Damodar et Widard.
Il y eut le don de Liane à Oman, seigneur miséricordieux et difficile à comprendre.
Il y eut les Oligarques, puis scission avec la fondation des Fils de l'Ombre.
Il y eut en somme de multiples événements au cours de ces 5 ans. A présent, toutefois, il faut nous rendre à l'évidence que les alliances semblent assez solides, si l'on excepte le cas Oman.
A l'ouest les Fils de l'Ombre, qui semblent attendre leur heure pour lancer un assaut contre Amano qui a constitué une armée impressionnante pour leur barrer la route mais qui semble en infériorité numérique tout de même.
A l'est les Oligarques, menés par le triumvirat Debdan-Wasswa-Oasim, qui agressent sans discontinuer le Tyran.
Qui des deux forces l'emportera? Qui décapitera ses ennemis, distribuera les terres et gouvernera béni des dieux? Il reste encore 15 saisons avant que Amano ne puisse établir son règne éternel...

Pour la RĂ©daction, Retgerbaf.

A présent passons aux choses sérieuses et parlons diplomatie et coups fourrés :
Trois Alliances de choc ce tour:
Oasim et Debdan se sont alliés, l'Or et la Pourpre, dignes et fiers.
Amano et Devika se sont alliés, l'Ocre et le Rose pour l'éternité.
Wasanta et Wipin se sont alliés, le Vert Pâle et le Violet, pour la famille.
Des alliances traditionnelles et habituelles, peu innovantes de fait mais rassurantes pour les sujets de ces Grands Monarques.

Les bastonnades et autres coups dans les dents :
D'ores et déjà, parlons du Tyran et de ses ignobles tentatives désespérées de se sauver:

Il y a eu un combat à Citoh entre 263 unités de Oasim et 39 unités de Amano. Oasim a gagné le combat avec 204 unités et avance ainsi, glorieusement, vers Lotus! Il y a eu un combat à Dadut entre 99 unités de Amano et 117 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 35 unités, et ses généraux ont apparemment enterré vivants les prisonniers.
Il y a eu un combat à Fizon entre 190 unités de Wasswa et 4 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 184 unités sans coup férir.
Il y a eu un combat à Jovoj entre 360 unités de Amano et 3 unités de Oasim. Amano a gagné le combat avec 357 unités. Que prépare donc cette armée expéditionnaire sur les terres des Oligarques?
Il y a eu un combat à Kenov entre 37 unités de Oasim et 5 unités de Amano. Oasim a gagné le combat avec 28 unités et prend position sur le territoire.
Il y a eu un combat à Lijug entre 245 unités de Amano et 119 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 158 unités, affirmant par là son contrôle de la région. Il y a eu un combat à Puhup entre 85 unités de Amano et 5 unités de Debdan. Amano a gagné le combat avec 80 unités on dit qu'Amano a ordronné à ses soldats de torturer tout prisonnier du Parjure Debdan, avant de le tuer.

Audacieuse opération de Devika:
Il y a eu un combat à Sukun entre 5 unités de Devika et 1 unités de Debdan. Devika a gagné le combat avec 4 unités. Olé!

Les roupies, l'argent, le commerce divin ! Cette fois, c'est le seigneur Devika qui explose le record, réalisant de ses cités tenez-vous bien: 14 Commerces!!! Vient ensuite Wasanta avec 12, Oasim avec 8 commerces, puis Dedban et Wasswa avec 7 inter-échanges. Le Tyran, lui, n'en réalise que 3.
Debdan et Wasswa ont fait TROIS commerces.
Debdan et Oasim ont fait QUATRE commerce.
Oasim et Wasswa ont fait QUATRE commerce.
Devika et Wasanta ont fait NEUF commerces.
Devika et Wipin ont fait DEUX commerces.
Devika et Amano ont fait TROIS commerces.
Wipin et Wasanta ont fait TROIS commerces.

Concours de Personnalité de la Saison par Devadas l'Eunuque.

Cette saison, nous avons décidé de sacrer personnalité de la Saison Dinesh Dakarai , pour son franc-parler et sa remise en question des préceptes de Jambha qui nous a bien fait rire à la rédaction. Nous restons bien sûr des fervents adeptes de la doctrine Jai, mais Dinesh a su relancer le débat!



Voilà pour finir cette gazette, la réponse de Jambha Jai:

"Cher Dinesh tu n'as pas totalement tord dans tes propos et ton insolence pourrait bien t'amener des ennemis plus rancunier que moi, mais ton chemin sur le chemin de la sagesse est encore très long.
Tu me compares à la gazelle qui vit pour sa famille sans oser s'opposer aux lions de ce monde, tu dis qu'une gazelle ne peut jamais devenir un lion ensuite tu te compares toi et ta famille au singes querelleurs qui tentent de faire face au lion enragé mais tu oublies que dans ta vision simpliste un singe ne devient jamais lion non plus.
Ma parabole n'illustrait pas l'opposition ou l'acceptation de notre régent mais seulement la solidité du lien familiale que j'observe quotidiennement depuis mon ashram. Si tu veux une parabole sur la conduite de notre régent la voilà:
L'autre jour j'observais une nouvelle fois les villageois qui habitent leur huttes modestes à côté de l'ashram et chaque matin les moines de l'ashram traversent le village avec leur écuelles et les villageois y déposent riz et légumes. Ainsi, leur besoin physiques pris en charge, les moines peuvent se consacrer entièrement à leurs méditations et à la recherche des vérités absolues. Tu vas me demander pourquoi les villageois donnent-ils ces aliments au moines alors qu'ils ont à peine assez de nourriture pour eux-même. Je suis sûr que ton premier conseil à ces villageois seraient de massacrer les moines et de brûler l'ashram et je t'assure que plus d'un y a pensé avant toi.
Rappelle toi le grand tyran Bakar qui dans son modeste royaume a fait exterminer tous les moines, certains de ses sujets ont d'abord cru que c'était tout à leur avantage mais une fois qu'ils se sont rendus compte que tout ce qu'ils donnaient librement aux moines auparavant était maintenant réclamé de force par le tyran, les enseignements véritables des moines et leurs paroles libres leur manquaient alors. Les révoltes furent étouffées dans l'oeuf et une période sombre commença pour le royaume de Bakar.
Evidemment tu pourrais m'objecter qu'un tyran plus humain proposerait de tuer tous les moines sans pour autant oppresser la population laborieuse et ainsi rendre ses sujets plus heureux.
Tu as tord car un tyran est par essence glouton et parce que les villageois ne donnent pas aux moines en attendant quelque chose en retour et ce n'est pas non plus "l'ordre des choses" que tu abhorres tant, les villageois agissent par pure bonté, ils apprécient le sacrifice que les moines font pour rendre l'âme humaine meilleure. Quand les pragmatiques singes ne voient que du gaspillage, les villageois voient un investissement dans le futur de l'humanité.
Ainsi un sacrifie donné librement n'est pas un sacrifice mais un agrandissement de l'âme alors qu'un sacrifice pris de force assombrit le monde.
Notre régent a perdu la lumière du juste chemin et l'opposition semble être la voie choisie par la plupart des radja, même si je ne suis pas sûr que ça soit la meilleur. L'opposition a plusieurs visages, elle peut être militaire et plonger les villageois dans la tourmente, elle peut être politique et stagner dans la complaisance éternelle, peu importe le visage, l'essentiel est qu'elle doit être unie!
Une opposition unie vient à bout de tous les obstacles et la dissension interne n'apporte que des centaines de morts afin de savoir quel singe a le derrière le plus rouge. La tristesse est que chaque singe sans jamais voir son derrière, croit l'avoir plus rouge que son voisin et une décision ne pourra jamais être accepté par tous les singes."







Gazette d'Amashur n° 29

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Chers lecteurs!
Grand événement ce tour avec la prise du château de Liane, qui marquera sans doute les esprits dans les temps difficiles à venir. La guerre civile qui déchire Amashur continue de plus belle, et d'étranges alliances semblent se dévoiler au grand jour. Vous allez le voir dans notre numéro 29 que vous tenez entre vos mains, la situation actuelle est pour le moins surprenante, surtout au sud-est où l'on a du mal, ici à la rédaction, à comprendre qui est l'allié de qui.
On raconte aussi dans certains palais dignes que les dieux ont encore gagné en sagesse et que les simples mortels feraient bien de leur montrer la reconnaissance qu'ils méritent.
Cette saison, la Personnalité de la Saison n'est autre que Wasanta, qui fait exploser tous les records commerciaux d'Amashur!
Pour la rédaction, Retgerbaf

Les ALLIANCES d'Amashur
Cette saison, les alliances ont repris comme de coutume:
Oman et Dinesh se sont alliés. La paix sociale régnerait-elle à nouveau entre Oligarques?
Oasim et Debdan se sont alliés. Confirmant la solidité de leurs liens.
Amano et Devika se sont alliés. Les deux Arshad qui reprennent vraiment du poil de la Bête!
Wasanta et Wipin se sont alliés. Sans doute l'alliance la plus solide du siècle.

Les BATAILLES d’Amashur

Amano contre Oasim, Wasswa et les autres!
Il y a eu un combat à Citoh entre 400 unités de Amano et 1 unités de Oasim. Amano a gagné le combat avec 399 unités.
Il y a eu un combat à Fizon entre 250 unités de Amano et 1 unités de Oasim. Amano a gagné le combat avec 249 unités qui semble se plaire à trucider les soldats d'Oman un à un.
Il y a eu un combat à Lijug entre 200 unités de Wasswa et 23 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 154 unités.
Il y a eu un combat à Vowob entre 80 unités de Amano et 3 unités de Wasanta. Amano a gagné le combat avec 77 unités.
Il y a eu un combat à Yipaqu entre 84 unités de Oasim et 26 unités de Amano. Oasim a gagné le combat avec 38 unités.


Les combats du sud-est
Il y a eu un combat à Ghutop entre 1 unités de Devika et 1 unités de Dinesh et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Hawac entre 4 unités de Oman et 2 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Liane entre 94 unités de Devika et 48 unités de Debdan. Devika a gagné le combat avec 43 unités. Tandis que Debdan en personne et son fils Dinesh attaquaient, deux sombres Bongani, Babur et Basant, ont commandé les troupes de Devika . Les deux armées sont entrées dans Marbre vide, abandonnée par Oman le Miséricordieux en même temps. De rares rescapés racontent que Debdan et Dinesh ont été fait prisonnier et qu'ils auraient été conspués de manière particulièrement vile.
Il y a eu un combat à Quelif entre 30 unités de Oman et 1 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 28 unités.
Il y a eu un combat à Quemod entre 195 unités de Devika et 1 unités de Oman. Devika a gagné le combat avec 194 unités.
Il y a eu un combat à Ruweg entre 30 unités de Oman et 1 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 28 unités.
Il y a eu un combat à Satan entre 115 unités de Oman et 1 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 113 unités.
Il y a eu un combat à Xisar entre 25 unités de Oman et 1 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 23 unités.
Il y a eu un combat à Xofor entre 1 unités de Dinesh, aidée par 30 unités de son allié Oman contre 1 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 28 unités.


La Fin de Worknesh le Rouge
Il y a eu un combat à Dinac entre 311 unités de Wasanta et 309 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 99 unités. Worknesh a soutenu la cause de Worknesh à Dinac et aurait lui aussi été fait prisonnier.



Les COMMERCES d'Amashur
Debdan et Wasswa ont fait QUATRE commerces.
Debdan et Oasim ont fait QUATRE commerces.
Oasim et Wasswa ont fait QUATRE commerces.
Devika et Wasanta ont fait HUIT commerces.
Devika et Wipin ont fait DEUX commerces.
Devika et Amano ont fait TROIS commerces.
Wipin et Wasanta ont fait TROIS commerces.



COURRIER A LA REDACTION:
Il semble que Jambha Jai ait au moins un lecteur; Dinesh Dakarai qui s'est donné la peine de nous envoyer sa réaction suite au message de Jambha Jai de la dernière saison.

"Conteste des méditations de maître Jaï.
Quelle parabole est-ce lĂ  ? Qui sont ces fermiers qui observent et jugent les singes et les gazelles ? Sont-ce les dieux ? Ha !
Malgré toute ta sagesse et le respect que nous te devons tous, Jahmba, je ne peux croire que les des dieux bénissent les couards et les mous !
Les gazelles prospèrent et se gavent d'herbe fraîche. Mais dans quel but ?
Les singes sautent d'arbre en arbre et se chamaillent. Mais quels sont leurs desseins dans ces exercices périlleux ?
Dans ses méditations, maître Jaï nous parle de laquais, de sbires et de personnes de moindre importance. Il oublie cruellement la quête de l'équilibre et la recherche du souverain sage et respecté : le lion ! Et lorsque le lion est imbu, tyran et fou, que faire ? Que font les singes ? Courageusement, ils lui tiennent tête avec leur malice, leur habileté et leurs armes. Que font les gazelles ? Elles se laissent manger ! Elles servent de gibier et s'engraissent pour le plaisir du tyran ! Elle courbent l'échine et, mollement, disent que c'est dans l'ordre des choses ! Ha ! Ces pleutres me font honte !
Jahmba ! Ta sagesse est grande ! Tu es une gazelle ! Tu erres loin des soucis du monde et distille noblesse et panache sur ton chemin. Sache que ton acte le plus sage fut de te retirer. Une gazelle ne devient jamais lion ! Tel Ă©tait ton destin.
Si seulement toutes les gazelles avaient ta sagesse...

Dinesh Dakarai "







Gazette d'Amashur n° 28

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Incroyable! Renversant! Inespéré! Un petit seigneur tient tête à une Superpuissance! Oman, surnommé le Miséricordieux sur ses terres, pris entre Devika et semble-t-il carrément fâché avec Debdan, s'oppose à la prise de Liane et tient bon! Il est notre Personnalité du Mois, bravo Oman le Miséricordieux!
Découvrez toute l'actualité belliqueuse du sud-est et des terres de Jambha le Sage dans cette gazette Numéro 28!
Pour la rédaction, Retgerbaf

Les ALLIANCES d'Amashur
Cette saison seulement deux alliances ont pu être négociées, est-ce que cette carence indiquerait une certaine méfiance et l’arrivé de temps plus durs encore?
Oasim et Debdan se sont alliés, tandis que Debdan tape sur son fils, Oasim le félicite! Bel exemple d'amour paternel qu'Oasim, que le pouvoir fait oublier ses enfants! Honte sur lui, bouh!
Wasanta et Wipin se sont alliés, enfin un bel exemple d'amour familial qui perdure encore et encore.


Les BATAILLES d’Amashur
Les combats d’Amano.
Il y a eu un combat à Dadut entre 100 unités de Amano et 1 unité de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 99 unités. C'était un combat équitable, comme le Tyran apprécie de gagner.
Il y a eu un combat à Fizon entre 235 unités de Oasim et 120 unités de Amano. Oasim a gagné le combat avec 85 unités et avance! Il n'est plus qu'à deux territoires de Lotus! On dit que des murs de la capitale, on aperçoit quelques étendards rouges d'Oasim au loin, et qu'on frémit. Hélas, les experts militaires nous racontent que non, ce ne sera pas pour cette fois encore que Amano tombera.
Il y a eu un combat à Wonap entre 29 unités de Wasswa et 14 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 7 unités et toc!
Il y a eu un combat à Xanaqu entre 500 unités de Amano et 1 unité de Oasim. Amano a gagné le combat avec 499 unités. L’unité d’Oasim est morte de peur dit-on, et on la comprend.
Il y a eu un combat à Yipaqu entre 158 unités de Amano et 286 unités de Oasim. Amano a gagné le combat avec 26 unités et inflige un coup très dur à Oasim qui était particulièrement fier de cette armée. Que les partisans d'un renouveau dynastique se rassurent pourtant, Oasim est prêt à remettre cela prochainement avec deux armées fraîchement recrutées à Marbre.



Les combats de Devika.
Il y a eu un combat à Fagoqu entre 1 unité de Devika et 3 unités de Dinesh et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Ghujop entre 2 unités de Devika et 3 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 1 unité.
Il y a eu un combat à Ghurif entre 9 unités de Devika soutenues par Devika lui-même et 2 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 8 unités et prouve qu'il ne rechigne pas à donner de sa personne pour les escarmouches.
Il y a eu un combat à Lumag entre 20 unités de Devika et 1 unité de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 19 unités.
Il y a eu un combat à Towut entre 5 unités de Devika et 2 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 4 unités.
Il y a eu un combat à Yivex entre 39 unités de Devika et 9 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 38 unités.
Il y a eu un combat à Zukoy entre 15 unités de Devika et 10 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 13 unités. Devika éradique de plus en plus la présence violette sur ses terres roses. Nous sommes assez d'accord, car le mélange rose violet est peu seyant. Dixit Devadas l'eunuque.



Les combats de Deban.
Il y a eu un combat à Cakap entre 1 unité de Debdan et 7 unités de Basant et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Piful entre 1 unité de Debdan et 1 unités de Basant et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Jomef entre 1 unité de Debdan et 3 unités de Basant et personne n'a gagné le combat.
Basant semble vouloir rendre la souveraineté au maximum de territoires occupés par Debdan, il s'est, comme bien d'autres radjas, cassé les dents sur les invraisemblables niveaux d'Armes des Maharadja... et ne possède plus rien que sa fierté blessée.
Il y a eu un combat à Liane entre 327 unités de Oman soutenues par Babur le Bongani!, toute la rédaction se demande quelles tractations les deux seigneurs ont effectuées, et 250 unités de Debdan soutenues par Debdan qui venait prendre possession des lieux. Oman a gagné le combat avec 145 unités. Il semble que la paix entre Debdan et les Oluchis soit arrivée à une fin sanglante, du moins sa paix avec Oman. Oman est le chouchou de la rédaction ce mois, pour son esprit éclairé qui dit "non" aux puissants de ce monde! Un de nos reporters nous a pourtant rapporté une version des faits assez différente, qu'on dit venir des provinces contrôlées par Debdan, Wasswa et Oasim, consistant à dire qu'Oman est absolument inconstant et qu'il a agacé au plus haut point les Triumvirs par ses revirements, indécisons et même, suprême rumeur qui fait mal, incompétence! Qu'à cela ne tienne, nous avons élu Oman Personnalité de la Saison, il est le premier à inaugurer la galerie de portraits qui orne les locaux de la rédaction, tenus secrets bien sûr afin d'éviter une descente des gardes d'Amano (qui ne sait pas lire, mais chut). Seul ombre au tableau, mais quel héros n'a pas son côté noir, l'étrange intervention de Babur...



Les combats de Wasswa.
Il y a eu un combat à Zinil entre 34 unités de Wasswa et 23 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 17 unités.
Il y a eu un combat à Quivig entre 160 unités de Wasswa soutenues par Wasswa et 101 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 116 unités. Ainsi a disparu la dernière unité de Widard, à présent, le puissant Wasswa de Saphir, grand Wekeja bleu clair, domine tout ce pan du territoire, gloire à lui, que son nom soit loué! Bon, Widard était absent, mais les Chroniques ne retiendront pas ce détail.





Les COMMERCES
Les alliances diminuent mais les commerces fleurissent, 23 liaisons commerciales ont été amenées à porter fruit cette saison. Oasim et Devika se contestent le titre de meilleur marchand en faisant 8 commerces chacun. D'évidence, la sagesse n'a pas réussi à trouver la porte des cerveaux des maharadjas. Ces derniers n'ont d'yeux plus que pour les roupies et les marchands bedonnants. La rédaction, qui reçoit les missives de nombreuses femmes et courtisanes éplorées de seigneurs qui passent la nuit à compter leurs sous, ne peut que dénoncer cet état de fait!
Debdan et Wasswa ont fait deux commerces.
Debdan et Oasim ont fait quatre (!) commerces.
Debdan et Wasswa ont fait deux commerces.
Oasim et Wasswa ont fait quatre (!) commerces.
Devika et Wasanta ont fait quatre (!) commerces.
Devika et Amano ont fait trois commerces.
Devika et Wipin ont fait un commerce.
Wipin et Wasanta ont fait trois commerces.

Pas très passionnant, tout cet or qui s'amoncelle, tout cet argent qui servira à distribuer la mort! Plus aucun seigneur n'organise de tournoi, alors que c'est pourtant le meilleur moyen de se faire plein de sous pour celui qui l'organise, comme chacun sait!


COURRIER A LA REDACTION: les méditations de Jambha Jai. Pour finir, Jambha Jai nous honore une fois de plus d'une de ses leçons d'humilité:
"Dans la dernière gazette je vous ai raconté comment le petit garçon a vaincu son adversaire plus fort que lui, grâce à la sagesse et à la pureté de l'esprit, cette fois ci je vais vous parler de la sagesse des animaux.
L'ashram qui abrite mon faible corps est encadré d'un côté du petit village dont vous connaissez dorénavant deux de ses habitants, de l'autre par les champs de riz cultivé soigneusement par les fermiers du village et des deux côtés restants par la jungle profonde et primitive qui couvre une grande partie de notre île.
La journée les fermiers labourent leur rizière avec l'aide de buffles, forts et dociles, le soir venu, le fermier et le buffle partis, les animaux de la jungle sortent de l'abri des arbres millénaires et s'aventurent dans les champs ou dans le village. Les singes sont les plus curieux et le soir venu ils se hâtent directement dans le village et entrent parfois même dans les huttes. Ils volent tout ce qui leur plaît et s'enfuient en poussant des cris stridents. Quand un des singes a volé un objet particulièrement convoité par ses collègues, de petites bagarres éclatent, et lors de ces luttes des camps se forment. Celui qui tient le trésor convoité par tous, se retrouve toujours seul, les autres forment un groupe uni et assaillent le possesseur de l'objet de toute part. Une fois que l'objet a changé de main et qu'un autre singe ravi le brandit, le petit singe vaincu rassemble autour de lui ses anciens ennemis qui ne sont toujours pas en possession de l'objet qu'ils désirent tant et la lutte recommence.

Entre temps les gazelle peureuses se sont aventurés petit à petit dans le champ de riz et grignotent ce qu'elles trouvent, le grand mâle, lui ne mange pas, il surveille le champ et le village pour pouvoir avertir sa tribu dès qu'un danger surgirait pour que toutes les gazelles puissent se mettre en sécurité.

Les singes se disputent toujours sans qu'un seul ait la primauté sur tous. Ils ne font pas attention aux nombreux restes dont ils pourraient se nourrir.
Les villageois regardent les singes se disputer, leur jettent des pierres pour qu'ils partent et leur donne le calme bien mérité après une longue journée. Quand les villageois regardent les gazelles ils ne leur jettent pas de pierres, ils les admirent et les louent pour leur grâce.
C'est ainsi que les simples villageois perçoivent la sagesse des animaux, soit ils les admirent et parle d'eux en termes élogieux soit ils leur jettent des pierres en espérant qu'ils partent.

Ainsi certains animaux ont la sagesse d'oeuvrer pour le bien de leur famille et d'autres ne convoitent que le but immédiat au détriment de leurs frères. Il reste à voir si l'homme est plus proche du petit singe crieur ou de la gazelle élégante."








Gazette d'Amashur n° 27

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!



Cette saison marque la montée en puissance du Bloc de l'Ouest, autour de Wipin, le vieux margoulin. Avec lui son fils Wasanta et les Bongani semblent décidés à nuire au Trimuvirat des Exploitants du Peuple de l'Est, à savoir les Triumvirs Wasswa, Debdan et Oasim. Quelques seigneurs mineurs se sont plaints auprès de la rédaction d'un sentiment "d'inutilité et impuissance" aux côtés de ces grands et nobles géants, or je ne dirai qu'une chose qui n'engage que moi et la Gazette: petits seigneurs, trouvez la voie de la sagesse qui fait tant défaut aux tyrans de ce monde, suivez Jambha Jai dans sa recherche! Et si vraiment c'est la Voie de la Puissance qui vous attire dans ses bras d'acier, alors demandez donc des centaines de roupies pour les services que vous rendez! Après une brève période d'indignation, vous verrez comme les grands du Royaume s'arracheront vos services de commandants d'armées!
A propos d'argent: le commerce est fructueux comme jamais! Le nombre de voies commerciales et l'argent ainsi généré bat tous les records et les panses des seigneurs comme Debdan ou Wasanta sont pleines à craquer alors que le peuple... ben le peuple paie et se fait manger par le Kubera! Kshatriyas, allez donc l'occire, votre courage peut vous offrir le trône de Lotus!
Pour la peine, cette saison la Gazette prend parti ouvertement pour ces petits seigneurs que tout le monde exploite!
Pour la rédaction, Retgerbaf



Les ALLIANCES d'Amashur

Oman et Dinesh se sont alliés. L'Union des petits exploités! Voilà une alliance digne, et classe!
Oasim et Debdan se sont alliés. Les vieilles haines sont enterrées. Oman est sacrifié.
Amano et Devika se sont alliés. On ne change pas une formule qui marche, mais comment se fait-il qu'Amano soit si silencieux alors que son fils commerce avec les traîtres de l'ouest? Serait-il devenu subitement réaliste?
Wasanta et Wipin se sont alliés. Tel père, tel fils. Les vaillants demi-wekeja demi-bongani, alliés des bongani et adorant probablement secrètement le Kubera avancent de leur côté vers la victoire.



Les BATAILLES d’Amashur

Basant, le retour du Bongani

Il y a eu un combat à Ghabix entre 1 unités de Debdan et 1 unités de Basant le fourbe et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Padez entre 1 unités de Debdan et 1 unités de Basant le forban et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Vogap entre 1 unités de Debdan et 1 unités de Basant le terrible et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Xitow entre 19 unités de Debdan et 1 unités de Basant le tabassé. Debdan a gagné le combat avec 18 unités.
Il y a eu un combat à Yonew entre 12 unités de Basant soutenues par Basant lui-même et 1 unités de Debdan. Basant a gagné le combat avec 11 unités et a bu dans le crâne de son ennemi en ricanant de façon malsaine.
Il y a eu un combat à Ziquil entre 1 unités de Debdan et 1 unités de Basant le fou et personne n'a gagné le combat. Etonnamment, on s'attendait à un tel résultat.

Oman face Ă  Debdan et Devika

Il y a eu un combat à Ghivut entre 90 unités de Debdan et 5 unités de Oman. Debdan a gagné le combat avec 85 unités et ainsi s'engage le combat entre un Oluchi et Debdan le puissant de l'est. Eux qui étaient autrefois partenaires commerciaux, que les a ainsi séparés? D'autant que l'agression vient de Debdan, aussi on se demande plusieurs choses ici: est-ce le tour raté de Oman, la saison passée, qui fait craquer mentalement le géant jaune, est-ce une secrète histoire de jalousie et de femmes, est-ce une volonté de contenir la puissance Oluchi? Et comment réagiront ceux-ci? Diront-ils à Debdan de se faire plaisir, ou soutiendront-ils leur frère, leur fils? Reste-t-il encore un peu de dignité aux Oluchi, par la Trimurti?!

Il y a eu un combat à Sukun entre 300 unités de Debdan et 1 unités de Oman. Debdan a gagné le combat avec 299 unités, l'ennemi a été écrasé sans coup férir et bravement, les troupes de Debdan se félicitent d'un tel succès.

Il y a eu un combat à Konuy entre 200 unités de Devika et 6 unités de Oman. Devika a gagné le combat avec 196 unités, contestant à Debdan le titre de seigneur livrant les combats les moins équitables.
Il y a eu un combat à Rerud entre 3 unités de Oman et 1 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 1 unités et ses hommes exultent de joie! haha!
Il y a eu un combat à Ruweg entre 22 unités de Devika et 1 unités de Oman. Devika a gagné le combat avec 21 unités. Triste conquête.
Il y a eu un combat à Ghoyiv entre 2 unités de Oman et 1 unités de Devika et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Tajog entre 133 unités de Devika et 36 unités de Oman soutenues par Oman lui-même. Devika a gagné le combat avec 75 unités seulement, car Oman s'est battu bec et ongles pour ce territoire face à l'écrasante supériorité numérique de Devika. Même blessé, il a affronté l'ennemi avec honneur et a pu se replier sans être capturé. Son action héroïque est louée des gens de Tajog qui ne sont pas prêts d'oublier le temps heureux où Oman les gouvernait avec miséricorde. Ha! Quelle belle époque c'était!
Il y a eu un combat à Teyaqu entre 21 unités de Devika et 22 unités de Oman. Devika a gagné le combat avec 7 unités, l'emportant méchamment sur le vert seigneur de Liane.

Les batailles de Devika

Il y a eu un combat à Ghurif entre 11 unités de Dinesh soutenues par Dinesh lui-même et 3 unités de Devika. Dinesh a gagné le combat avec 8 unités et a de hargne déchiré de ses mains les étendards de Devika. Il prouve ainsi à Amashur qu'un seigneur, même petit, peut vraiment causer des aigreurs d'estomac aux puissants. Dans les provinces qu'il a gouvernées quelques saisons, on n'est pas près d'oublier Dinesh, le Tueur de Crocodiles!
Il y a eu un combat à Ghutop entre 12 unités de Devika et 19 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 10 unités. Seul le radja Dinesh en personne semble pouvoir apporter la victoire à ses hommes.
Il y a eu un combat à Pugux entre 27 unités de Devika soutenues par Devika lui-même et 1 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 26 unités et continue la reconquête habile et décisive de ses terres.
Il y a eu un combat à Zukoy entre 9 unités de Dinesh et 3 unités de Devika et tous sont morts!

Tous, à la rédaction, nous posons la question qui brûle les lèvres de tous les gens de la région du Sud d'Amashur! Devika et Dinesh se combattront-ils en personne, les deux commandant une armée sur la même case? Les plus sages brahmanes l'annoncent: ce sera immanquablement le cas, car leur dharma les y pousse avec célérité! Dinesh et Devika, autrefois cousins, devront s'entre-tuer, c'est écrit!

Amano, alias le Dieu Vivant, ou le Tyran selon qui parle de lui.

Il y a eu un combat à Filig entre 600 unités de Amano et 1 unités de Debdan. Amano a gagné le combat avec 598 unités et a fait proclamer qu'ainsi finiraient les gens de Debdan. A 1 contre 600, on n'y est pas encore.
Il y a eu un combat à Xiseh entre 60 unités de Amano et 32 unités de Debdan. Amano a gagné le combat avec 31 unités mais les troupes de Debdan n'ont pas cédé un pouce de terrain.

Widard

Il y a eu un combat à Bahif entre 4 unités de Wasswa et 2 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Hazen entre 2 unités de Wasanta et 1 unités de Widard. Wasanta a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Pifuv entre 15 unités de Wasswa et 11 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 6 unités.
Il y a eu un combat à Pisos entre 45 unités de Wasswa et 11 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 38 unités.
Il y a eu un combat à Supit entre 25 unités de Wasswa et 22 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 12 unités. Wasswa étend ainsi rapidement son emprise sur les terres de Widard, dont on ne sait exactement ce qu'il fait et où. Ourdit-il une vengeance? Prépare-t-il secrètement, comme Worknesh, un suicide digne et guerrier? Mange-t-il du poulet au curry vert en visulisant Wasanta lorsqu'il le dévore?

Wasanta-Worknesh

Il y a eu un combat à Pemax entre 5 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 4 unités. C'est un peu ainsi, l'air de rien, que Wasanta avale son morceau des terres du Rouge Seigneur. Il reste pourtant cette dernière grosse armée, au milieu de laquelle Worknesh le Rouge sommeille. Wasanta quant à lui semble trouver très sympathique de ne garnir ses territoires que d'une seule unité en garnison. D'autres avant lui s'y sont piqués...



Les COMMERCES

Debdan et Wasswa ont fait QUATRE commerces.
Debdan et Oasim ont fait QUATRE commerces.
Oasim et Wasswa ont fait TROIS commerces.
Devika et Wasanta ont fait TROIS commerces.
Devika et Amano ont fait TROIS commerces.
Devika et Wipin ont fait UN commerce.
Wipin et Wasanta ont fait TROIS commerces.

Vous pensez peut-ĂŞtre que nos seigneurs abusent? Je suis d'accord avec vous!



COURRIER A LA REDACTION: les méditations de Jambha Jai

Pour finir, Jambha Jai nous honore encore une fois d'une de ses leçons d'humilité et de pureté d'esprit.
"Mes chers amis, vous, puissants de notre belle île, n'oubliez pas vos exercices de purification mentale avant d'aller guerroyer.
L'autre jour j'ai observé deux jeunes gens du village qui borde le magnifique ashram. Ils se livraient un jeu innocent, qui pour eux semblait probablement un combat à mort. Un des deux avait auparavant fait des assouplissements musculaires, l'autre avait médité comme nous l'ont appris les plus grand brahmanes d'Amashur. Ensuite le combat s'engagea entre les deux adversaires. Celui qui avait fait les assouplissement me semblait le plus musclé et sûr de sa force. Un observateur peu illuminé se demanderait pourquoi le petit garçon n'avait pas pris ses jambes gringalettes à son cou et était parti se réfugier dans les bras de sa mère.

Heureusement pour vous que c'était moi qui était l'observateur choisi pour voir la leçon de sagesse que le petit homme a offert au monde. Le petit sage recevait des coups et saignait déjà, pourtant il ne s'avoua pas vaincu. Lentement le grand musclé s'essouffla et même en ayant l'avantage du combat s'énerva que l'issue du duel tardait à venir, et, ainsi comme le boeuf enragé, il voyait rouge.
C'est à ce moment là que le petit sage choisit d'agir, un simple pied posé devant la charge incontrôlée du boeuf suffit à le faire tomber contre le tronc d'un manguier. Au premier geste du sage le combat était terminé, le boeuf musclé gisait vaincu par sa propre force dans la poussière.

Ainsi va la leçon de la journée: la clairvoyance n'empêche pas de saigner mais elle peut vous donner la victoire au premier geste. Si votre adversaire est sûr de sa victoire il peut vous l'offrir sur un plateau."







Gazette d'Amashur n° 26

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Chers lecteurs, chers seigneurs d'Amashur! Bonne Année!!!
A tous zé toutes, la Rédaction de la Gazette souhaite une excellente année 2008 emplie de conquêtes réussies, de coffres pleins à craquer et d'ennemis humiliés!

La Rédaction tient ici à vous communiquer le message divin qui lui est arrivé par chameau-express.
"Braves petits kshatriyas pleins d'espoirs,
certes tous auront leur place au Nirvâna, mais la gloire terrienne quant à elle n'est réservée qu'à une âme à la fois! Tous ne peuvent atteindre la Victoire matérielle.
Il est temps de rappeler et préciser les Conditions de Victoire. Nous approchons visiblement de moments décisifs où triompheront les justes rebelles ou le vil Tyran Amano!
Or donc, quelles sont les conditions de victoire? Les voici énoncées:

1) Victoire Militaire. Pour remporter une telle victoire, il faut qu'un seigneur prenne Lotus, la capitale d'Amashur, il sera dès lors reconnu Roi d'Amashur, ouvrant la porte à sa nouvelle Dynastie.
2) Victoire Héroïque. La victoire héroïque se remporte en tuant le Prince des Démons, l'infâme Kubera. Le vaillant kshatriya qui le met à mal pourra ainsi accéder au trône, en tant que réincarnation triomphante d'Asanti Arshad. Il aura même mieux fait puisqu'il aura tué le Kubera!
3) Victoire Tyrannique. Cette victoire concerne les Arshad, à savoir Amano et Devika. Amano ayant désigné Devika comme héritier, les deux triompheront provisoirement si au tour 45 personne n'est parvenu à prendre Lotus ou à trouver et défaire le Kubera. Ensuite, tant qu'Amano n'a pas une bonne raison de déshériter Devika (genre trahison de ce dernier au cas où il préférerait rejoindre les rebelles), Devika sera gagnant par succession à Amano.

Lorsqu'un kshatriya remporte une de ces victoires, il aura le droit de:
A) Faire exécuter 3 kshatriyas de son choix.
B) DĂ©cider de la politique du TrĂ´ne de Lotus.
C) Désigner son héritier (Amano l'a déjà fait et ce sera donc Devika sauf si celui-ci trahit Amano).
D) De décider de la fin d'Amano Arshad, le Tyran, sauf bien sûr si Amano gagne!"

Reprenons donc à présent le récit enkubéré (endiablé NDLR) des événements qui secouent Amashur telle un barge sur le Fleuve Anata!
Signalons pour commencer le soulèvement populaire qui a eu lieu à Zotal. Basant a pris le territoire et y a placé à 17 unités, en plein coeur des territoires de Debdan! Quels sont les plans du sinistre Bongani, que l'on dit inféodé corps et âme à son maître Wipin?
Vous trouverez à la fin de la gazette un message de Jambha Jai sur sa rencontre avec Chandan et de la pureté d’un chasseur du Kubera.
Pour la rédaction, Retgerbaf


Les Alliances
Oasim et Debdan se sont alliés.
Amano et Devika se sont alliés.
Wasanta et Wipin se sont alliés.


Les Combats sanglants d’Amashur
Tandis que Worknesh ne se laisse pas mourir, il semble que la fin de Widard semble proche. Dès la saison prochaine Wasanta et Wasswa pourrait ouvrir des routes commerciales totalement nouvelles sur l’île.

La mise Ă  mort du royaume de Widard

Il y a eu un combat à Rubis entre 170 unités de Wasswa soutenues par Wasswa et 104 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 64 unités et a conquis le château de Rubis. On raconte qu'une ombre furtive a quitté le château avec pluiseurs chariots emplis d'or peu avant que les soldats de Wasswa ne prennent les murs d'assaut...
Il y a eu un combat à Tihib entre 4 unités de Wasanta et 1 unités de Widard. Wasanta a gagné le combat avec 3 unités.
Il y a eu un combat à Vowob entre 4 unités de Wasanta et 1 unités de Widard. Wasanta a gagné le combat avec 3 unités.


Les combats de Devika , un peu moins seul contre tous depuis qu'Amano envoie quelques troupes gêner Dinesh et Oman. Signalons à ce propos que malheureusement pour les Oligarques, Oman a manqué de donner des ordres à ses forces, perdant un petit avantage tactique que lui offre sa mobilité.

Il y a eu un combat à Cohuv entre 6 unités de Debdan et 2 unités de Devika. Debdan a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Ghuhey entre 30 unités de Devika et 2 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 29 unités.
Il y a eu un combat à Hawac entre 25 unités de Devika et 1 unités de Oman. Devika a gagné le combat avec 24 unités et reçoit la tête du capitaine d'Oman.
Il y a eu un combat à Kubam entre 28 unités de Devika et 5 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 27 unités. Les troupes de Devika auraient emplalé les prisonniers, mais est-ce là un ordre ou un excès passager?
Il y a eu un combat à Mubim entre 1 unités de Devika et 4 unités de Dinesh et personne n'a gagné le combat. L'unité de Devika a sabré jusqu'à ce que mort s'ensuive.
Il y a eu un combat à Quelif entre 200 unités de Devika et 161 unités de Oman. Devika a gagné le combat avec 55 unités. Le combat fut très âpre, et il semble que l'écart en armement entre Devika et Oman se réduise!
Il y a eu un combat à Satan entre 136 unités de Devika et 2 unités de Oman. Devika a gagné le combat avec 134 unités. D'étranges lueurs rougeâtres ont paru dans le ciel alors que les mortels combattaient sous lui. Les dieux de la Trimurti se seraient-ils manifestés, ou une autre puissance inconnue?
Il y a eu un combat à Womuf entre 20 unités de Dinesh soutenues par Dinesh et 8 unités de Devika. Dinesh a gagné le combat avec 12 unités usant habilement de son sens tactique. Il aurait piégé quelques ennemis dans un marais empli de crocodiles avant de fondre sur le reste des troupes.



Les combats d’Amano

Il y a eu un combat à Ghukil entre 45 unités de Wasswa et 8 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 37 unités.
Il y a eu un combat à Niraj entre 6 unités de Amano et 12 unités de Dinesh. Amano a gagné le combat avec 2 unités et tient la place. Attaqué directement par Diensh, que fera-t-il?
Il y a eu un combat à Quavuh entre 15 unités de Amano et 10 unités de Dinesh. Amano a gagné le combat avec 13 unités.
Il y a eu un combat à Sesaqu entre 90 unités de Amano et 4 unités de Dinesh. Amano a gagné le combat avec 88 unités. Attaqué directement par Amano, que fera Dinesh?
Il y a eu un combat à Vapop entre 100 unités de Amano et 17 unités de Oman. Amano a gagné le combat avec 84 unités et agresse ainsi l'héritier spirituel de Jambha Jai qui s'attaquait à son fils.
Il y a eu un combat à Voyef entre 150 unités de Amano et 4 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 144 unités, en toute quiétude.



Combats Ă©pars

Il y a eu un combat à Dinac entre 311 unités de Worknesh et 1 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 309 unités, et son ultime armée semble bien en forme pour tenter un dernier éclat!
Il y a eu un combat à Ghidac entre 3 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Puhup entre 6 unités de Debdan et 1 unités de Oman. Debdan a gagné le combat avec 5 unités, surprenant comportement entre alliés, mais ce ne sont finalement que des petits meurtres entre amis.
Il y a eu un combat à Vowac entre 12 unités de Debdan et 13 unités de Damodar. Debdan a gagné le combat avec 6 unités éradiquant ainsi de la carte le dernier vestige de feu Damodar, dont on ignore la localisation à ce jour. Certains prétendent qu'il serait mort...




Les Commerces
Cette saison douze commerces ont eu lieu sur notre petite île.
Debdan et Wasswa ont fait deux commerces.
Debdan et Oasim ont fait deux commerces.
Oasim et Wasswa ont fait un commerce.
Devika et Amano ont fait deux commerces.
Devika et Wasanta ont fait un commerce.
Devika et Wipin ont fait un commerce.
Wipin et Wasanta ont fait trois commerces.



Le message de Jambha Jai
“J’ai eu l’honneur de rencontrer Chandan, le grand brahmane et spécialiste de l’occulte. Lors de sa traque incessante du Kubera il a passé quelques jours dans l’ashram qui me donne le refuge devant les tourments du monde. Nous avons médité en communion et ensuite il m’a fait part de ses dernières découvertes au sujet du Kubera et ensemble nous avons établi le profil idéal et nécessaire pour venir à bout du Kubera.
Comme nous le savons tous dorénavant, le Kubera se cache sur un territoire pas très éloigné de la ville de Lotus. Un simple passant ne saurait même pas qu’il a trouvé la cachette du Kubera, car heureusement pour la majorité de la population de l’île le Kubera ne sort de sa cachette que quand un kshatriya digne et fort le défie. Toutefois, même un kshatriya de cette carrure ne rencontrera pas le Kubera tant qu’il n’a pas réussi à débusquer les trois démons qui protègent le secret du Kubera. Cette gazette nous a d’ailleurs signalé dernièrement qu’un des trois démons avait été particulièrement actif en tuant des dizaines d’innocents.
Une fois les trois démons battus, la cachette du Kubera se dévoilera au courageux kshatriya et obligera le Kubera à affronter celui-ci. La recherche de ma propre perfection m’a amené à étudier de près les aspects qui constituent un homme bon, ce qui fait qu’un homme peut être juste et que son frère peut être un tyran.
L’intégrité et le respect du vivant et du sacré sont la base des meilleures hommes mais ne nous attardons pas sur ce vaste sujet: j’ai déjà offert aux moins bons d’entre nous de venir méditer avec moi pour qu’ils se rendent compte de leurs manquements. Les quatre éléments qui constituent la présence de chaque homme: la force, l’équilibre, l’intelligence et le charisme sont des énergies primales et chaque élément veut prendre le dessus sur les trois autres jusqu’à les étouffer entièrement.
La force est comme la terre; une fois qu’elle est mise en mouvement plus rien ne l'arrête, elle est sans merci. L’équilibre, comme l’eau; il va à gauche, à droite au moindre mouvement, et pourtant revient toujours à sa place originelle. Le charisme est comme le feu; il enflamme les esprits des autres jusqu’à ce qu’ils se ressemblent tous. L’intelligence, comme l’air; légère elle pénètre tout et s’échappe sans fin quand on veut la saisir de force.
Un seul élément aussi fort qu’il pourra être seul n’est rien contre le juste mélange des quatre, l’équivalence des éléments doit être parfaite pour rendre l’homme parfait.
L’éléphant symbole de la force sur notre île ne peut pas grimper aux arbres; le petit singe capable de se balancer sur la plus faible branche ne peut pas gagner aux échecs; le brahmane le plus sage ne peut pas charmer le cobra; le meilleur conteur ne peut pas porter l’arbre sur sa tête.
Ainsi pour vaincre les démons et le Kubera lui-même il ne suffit pas d’être l’antithèse de leur malice mais il faut avoir pacifié les quatre éléments qui résident en notre sein pour que chacun d’entre eux puisse donner son meilleur.
Voilà mon conseil pour les kshatriyas qui partent à la quête du Kubera: Egalisez vos capacités, trouvez la juste mixture des quatre éléments et ainsi votre chemin sera jalonné de succès!

Laissez moi prier pour eux et pour nous tous.

Aum.
Que Fenstef se souvienne d'eux.
Aum.
Que Yerenev les complète à nouveau.
Aum.
Que Docurch les omette.
Aum.
Que la Trimurti les accepte.
Aum. ”







Gazette d'Amashur n° 25

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Chers lectrices, chers lecteurs,
Amashur est divisée entre plusieurs seigneurs très puissants, et quelques uns moins puissants, et probablement aussi quelques seigneurs qui se font exploiter sur toute la ligne! La pyramide de puissance semble se rétrécir vers le sommet plus le temps passe, et il y a probablement parmi vous tous le futur Roi d'Amashur. Nous rappelons rapidement que le brave Tyran Amano s'est auto-proclamé Roi d'Amashur et ne bénéficie d'aucun aval populaire ou religieux: il est le seul (avec les centaines de gens de sa Cour) à croire qu'il est le Roi d'Amashur.

Pour devenir véritablement souverain d'Amashur, il y a deux moyens fort simples et directs: prendre militairement Lotus, le premier, ou alors trouver et tuer le terrible Kubera: sa découverte passe par la mise à mal de ses Sbires Démons, trois infects démons lieutenants qui doivent être vaincus avant qu'il soit possible de défaire la Bête Infâme!
Si vous êtes un de ces vaillants radjas qui traquent le Kubera, consultez encore le début de la Gazette numéro 24 (tour passé) tout s'y trouve pour bien faire...

Le kshatriya qui trouvera le Kubera et le vaincra, ou celui qui prendra Lotus, deviendra immédiatement, porté par les foules d'Amashur en délire, le souverain suprême d'Amashur. En tant que tel, il pourra condamner à mort, exiler, annexer, emprisonner, ou aussi remercier, nommer, partager et entretenir! Le destin d'Amashur et de ses habitants sera entre ses mains. Nous précisons à nos lecteurs avertis que le nouveau souverain d'Amashur ne pourra pas abdiquer une fois le rôle endossé... On est Roi d'Amashur à vie, évidemment!

Signalons ensuite le dernier sursaut de Worknesh qui a recruté non moins de 300 mercenaires sur l'un des deux derniers territoires encore sous son contrôle. Il crée ainsi la surprise: est-ce un dernier soubresaut pour l'honneur ou a-t-il des plans bien orchestrés dans sa besace? Nous le saurons bientôt et verrons comment Wasanta va s'occuper du problème!
Pour la rédaction, Retgerbaf


Les ALLIANCES d'Amashur
Les alliances semblent se figer, avec quelques alliances qui n’ont pas été renouvelées la saison passé mais qui le sont cette saison-ci.

Oman et Dinesh se sont alliés. Oh!
Oasim et Debdan se sont alliés. Ah!
Amano et Devika se sont alliés. Eh!
Wasanta et Wipin se sont alliés. Aha!
Wenkat et Wasswa se sont alliés. Ben oui!


Les BATAILLES d’Amashur.

Les batailles de Devika.
Le vassal direct d'Amano, et d'ailleurs le dernier vassal de celui-ci, le fidèle Devika, est pris à parti par Dinesh le radja (qui vouerait, dit-on, une haine sans bornes à Devika) et Oman le Miséricordieux (du moins paraît-il car ses agressions sont très nettes). Notre rédaction ne doit pas être toujours partielle: nous n'aimons guère Amano qui a cherché à interdire notre publication mais ne pouvons non plus faire le jeu constamment des radjas et maharadjas qui s'attaquent à Amano et son fils! Aussi, nous devons reconnaître l'habileté du seigneur du sud: attaqué de tous, il a su négocier une trêve dans son flanc ouest et semble se préparer à affronter, tuer et repousser les forces de ses agresseurs de l'est. Devika est encore loin d'être fini, et dieux merci la logistique est la seule chose qui l'empêche d'éradiquer très vite tous ses ennemis.

Il y a eu un combat à Cugom entre 32 unités de Devika et 1 unités de Oman. Devika a gagné le combat avec 31 unités.
Il y a eu un combat à Ghurif entre 1 unités de Devika et 4 unités de Dinesh et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Kubam entre 63 unités de Devika et 15 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 58 unités.
Il y a eu un combat à Lukuf entre 9 unités de Debdan et 1 unités de Devika. Debdan a gagné le combat avec 7 unités.
Il y a eu un combat à Mubim entre 2 unités de Devika et 3 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Quelif entre 163 unités d’Oman soutenues par Oman sur son meilleur éléphant et 2 unités de Devika. La déférlante d’Oman a gagné le combat avec 161 unités.
Il y a eu un combat à Safar entre 16 unités d’Oman et 1 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 14 unités.
Il y a eu un combat à Wiquin entre 20 unités de Oman et 1 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 18 unités.
Il y a eu un combat à Womuf entre 10 unités de Devika et 3 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 8 unités.
Il y a eu un combat à Xofor entre 138 unités de Devika, menées par Devika et 2 unités d’Oman. Devika a gagné le combat en écrabouillant les 2 unités d’Oman avec ses 137 unités.


Les batailles d’Amano
Amano semble passer à l'attaque vagument, on voit ses troupes bouger vers Oman cette saison, tandis qu'une de ses armées a été anéantie par Wasanta comme nous allons le lire plus bas. L'avenir n'est pas très riant pour le Trône de Lotus, si Wasanta attaque à son tour. Wipin d'ailleurs, monte des troupes lui aussi. En fin de compte, vraiment tout le monde arrive pour mordre le régent!

Il y a eu un combat à Fumah entre 200 unités de Wasanta et 187 unités de Amano. Wasanta a gagné le combat avec 54 unités. Wasanta a également recruté une immense armée à Soupir, dans l'intention probable d'expliquer son mécontentement à Amano.
Il y a eu un combat à Ghukil entre 105 unités de Amano et 127 unités de Wasswa, aidée par 10 unites de son allié Wenkat. Amano a gagné le combat avec 8 unités. Nos stratèges nous assurent pourtant l’utilité décisive d’une alliance dans un combat.
Il y a eu un combat à Pewol entre 135 unités de Amano et 1 unités de Oman. Qui s’étonne qu’Amano ait gagné le combat avec 133 unités.


Les combats de Widard
Il semble que le seigneur Widard, affligé par une inaction totale, soit en train de se faire prendre en sandwich par messires Wasswa et Wasanta. Une alliance entre les deux, un accord? Ou simplement, une "course à la capitale de Rubis"?
Il y a eu un combat à Dotis entre 40 unités de Wasswa et 21 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 10 unités et Wasswa subit sans broncher.
Il y a eu un combat à Kutep entre 44 unités de Wasswa et 31 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 26 unités.
Il y a eu un combat à Moxiz entre 7 unités de Wasanta et 3 unités de Widard. Wasanta a gagné le combat avec 5 unités.
Il y a eu un combat à Tequay entre 5 unités de Wasanta et 1 unités de Widard. Wasanta a gagné le combat avec 4 unités.


Il y a eu un combat à Dinac entre 2 unités de Wasanta et 2 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 1 unité.


Les COMMERCES
Debdan et Wasswa ont fait DEUX commerces.
Debdan et Oman ont fait DEUX commerces.
Debdan et Oasim ont fait DEUX commerces.
Oasim et Wasswa ont fait un commerce.
Devika et Amano ont fait DEUX commerces.
Wipin et Wasanta ont fait TROIS commerces.



COURRIER SPECIAL A LA REDACTION

Pour finir une pièce indépendante qui est parvenu à l'une de nos agences régionales.

"Ce que l'on peut entendre dans certaines auberges des terres en guerre"

- Alors, aubergiste ?
- Alors quoi ?
L’aubergiste de l’établissement « Le Loukoum à la pistache » (respectable masure située au cœur de la province de Kabix) se penche sur son comptoir et lâche un énorme rot, signe que le voyageur doit lui céder quelques pièces s’il veut son nectar et son ragot.
- Ah ! Répond le voyageur. Vous ne perdez pas le Nord, ici. On voit que vous n’êtes plus sous l’influence de Devika. A Denim, je n’aurai même pas payé la nuit ! J’aurai échangé deux pierres contre deux nuits en prétendant que, dès mon départ, les cailloux allaient se transformer en or !
L’aubergiste part dans un rire gras et s’arrête soudain.
- Alors, elles viennent ces pièces ?
De mauvaise grâce, une poignée de petite monnaie est lancée sur le bois épais du bar.
- Sers-moi un demi de nectar et raconte-moi comment Dinesh le brave s’est échappé des geôles de Devika l’idiot !
- Ca alors ! Tu dois être le seul à ne pas la connaître, celle-là !
- Je viens de très loin…
- Ah ! J’en ris encore ! Tiens, je te la sers gratuitement. L’histoire, on s’entend !
L’homme se retourne et s’adresse à une énorme femme dont le tour de poitrine ferait pâlir la demi déesse de la fécondité.
- Deux demi de nectar pour mon ami le voyageur, femme !
Puis, recentrant son attention sur son interlocuteur, le tenancier le scrute d’un regard carnassier.
- Alors, aubergiste ? reprend le voyageur.
- Alors, on raconte que Dinesh s’est battu comme un lion, qu’il valait, à lui seul, des dizaines d’hommes. On raconte aussi que, lorsqu’il s’est retrouvé encerclé par une armée entière, il a fallut plus de deux heures pour mettre la bête en cage !
- Oui, je sais tout ça. Je veux savoir comment il a été libéré.
- Ah ! On y arrive, patience ! Tu sais que Devika commandait ses troupes au moment le la capture du fauve ?
- Evidemment !
- Ben sache que l’idiot est venu le narguer dans sa cellule ! Des paysans locaux me l’on dit. Devika n’a pas proposé de rançon pour Dinesh. Sa haine était si grande qu’il voulait faire exécuter purement et simplement le radjah.
L’aubergiste fait une pause et continue son récit en prenant la voix de Devika (une voix simplette teintée d’un fort accent du sud) :
- Dinesh ! Enfin ! Profite bien de tes derniers instants car il ne te sera pas possible de payer ta rançon et je vais omettre de te donner à manger ! Tu seras bientôt mort de faim !
Le voyageur arrêta le récit en levant une main.
- Ce n’est pas possible ! C’est contre tout code de l’honneur ! Devika ne peut pas faire ça !
- Ce que voulait l’idiot était simple : comme Dinesh est le fils de Debdan, il voulait fixer la rançon sur les revenus du monarque. Dinesh n’aurait pas pu payer et l’idiot l’aurait laissé mourir de faim.
- Mmmm, pas si idiot, après tout…
Il y eut un silence dans toute l’auberge et le voyageur déglutit. Comme tous les yeux étaient rivés sur lui, il pressa l’aubergiste de continuer son histoire. Ce n’est qu’au moment où la gigantesque femme dépose le nectar devant le visage de l’homme que le tenancier reprend :
- Dinesh ne perdit pas la face. Il se mit à se moquer de Devika. Ce dernier réagit au quart de tour quand son captif lui dit que son surnom était « Devika l’idiot » et que tout Amashur se gaussait de lui.
- Ce qui est vrai, dit le voyageur.
Manœuvre démagogique, mais salvatrice.
- Dinesh, de sa cage, le mit alors au défi ! Il lui dit qu’en plus d’être stupide, il était faible et risible. « Je te parie toute ma fortune que je suis plus fort que toi ! » lui dit Dinesh. Mais le tyran sait que son captif est pauvre. « Tu n’as rien ! Que veux-tu me promettre ? » Dinesh garda la tête haute et lui confia que toute sa fortune s’élevait à cent roupies qu’il gardait sur lui. Devika répliqua : «Ce n’est pas ta fortune que tu vas perdre ! C’est ton honneur ! Je relève ton défi !»
- Et quel fut ce défi ?
- Dinesh prit les barreaux de sa cage et fit mine de les tordre. Ce faisant, il lui somma d’essayer également. Aucun des deux hommes n’arriva à tordre d’un millimètre cette cage d’acier trempé. Evidemment ! Qui le pourrait ? Alors Dinesh dit la chose suivante : « Tu vois ! Tu n’y arrives pas ! Tu n’es pas plus fort que moi. Je suis donc plus fort que toi. »
L’aubergiste prit une rasade de Kran (l’alcool local) et continua son récit avec la voix de Devika :
- « Dinesh ! Tu crois pouvoir te moquer de moi avec tes tours de passe-passe rhétoriques ? Ne sois pas si fier ! Tu vas voir comme l’esprit est largement supérieur à la matière. » Après avoir dit ça, Devika donna quelques ordres rapides. Ses hommes commencèrent, alors, à monter des leviers et des palans. En deux heures, un système mécanique fut fixé aux barreaux de la cage et Devika n’eut plus qu’à tourner une manivelle pour tordre le fer immuable. Après cet exploit, il lança un dernier regard à Dinesh et lui dit : « Tu as perdu ! Personne ne dira plus que je suis idiot ! Quant à toi, tu me dois cent roupies ! » Dinesh lui donna l’argent qu’il gardait dans un pli de son habit et le tyran disparut après avoir lâché un rire moqueur.
Dans l’auberge, quelques pouffements se firent entendre. Et c’est dans un ricanement que le tenancier en arrive à sa conclusion :
- Le lendemain, Dinesh n’était plus dans la cage.
Un grand rire général éclate et le voyageur est entraîné dans un tourbillon de ragots et de paroles. Il est heureux ! Voici une nouvelle histoire pour engrosser sa besace. Décidément, Devika deviendra une légende grâce à sa stupidité.








Gazette d'Amashur n° 24

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Les sbires du Kubera ont été aperçus sur les territoires de: Ghukil, Luzuy, Lozem et Xihir, un de leurs antres ne doit pas être loin et une enquête sur ces territoires porterait sans doute des fruits! La population fuit par centaines le massacre.
Pour la rédaction, Retgerbaf


La politique, ses alliances, ses coups bas.
A propos de politique, nos reporters audacieux ont remarqué qu'un commerce avait été effectué entre Wipin et Devika... que cela laisse-t-il donc présager, en plus du massif retrait de troupes, qui a encore continué ce tour? A l'est par contre Oman et Dinesh mènent la vie dure à Devika Arshad, de même que Debdan, qui agrandit son empire jaune sans être inquiété de personne.

Trois alliances seulement cette saison, présage sans doute de tristes temps à venir.

Oman et Dinesh se sont alliés.
Oasim et Debdan se sont alliés.
Amano et Devika, l'alliance de Lotus, se confirme.

A propos de politique encore une fois, notons que Worknesh et Widard sont toujours aussi absents des rênes du pouvoir, la rédaction encourage donc fortement les populations de ces deux seigneurs à se soulever afin de proclamer leur indépendance et de fonder une "Scribaillocratie" où les journalistes, scribes et écrivains seront adulés et gouverneront. Fait marquant, Wasanta fut également absent cette saison! Il aurait tenté désespérément de faire un appel aux Dieux pour demander encore un instant pour transmettre ses ordres, mais les dieux sont restés sourds à ses prières... Morale de l'histoire: faites des ordres temporaires comme cela si un éléphant vous écrase le mardi vous ne raterez pas le tour!



Les commerces d'Amashur, la source de richesse suprĂŞme.
Alors que les alliances diminuent en nombre, ce n'est pas le cas des commerces: le prince marchand de cette saison est sans conteste Debdan qui participe Ă  7 d'entre eux.

Debdan et Oman ont fait DEUX commerces.
Debdan et Wasswa ont fait DEUX commerces.
Debdan et Oasim ont fait TROIS commerces.
Oasim et Wasswa ont fait DEUX commerce.
Devika et Wipin ont fait un commerce.
Devika et Amano ont fait DEUX commerces.


Les violences armées continuent de plus belle! Les Oligarques s'attaquent à Devika et à Amano, qui tous deux se défendent avec acharnement! De grandes armées avancent vers Lotus, mais des armées tout aussi impressionnantes en sortent! Les coffres des uns et des autres sont-ils illimités?

Il y a eu un combat à Ghelor entre 5 unités de Debdan et 1 unités de Devika. Debdan a gagné le combat avec 3 unités.
Il y a eu un combat à Ghukil entre 300 unités de Amano et 222 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 105 unités et a ordonné d'exécuter tous les prisonniers dont les corps ont été érigés en une sinistre pyramide.
Il y a eu un combat à Ghurif entre 3 unités de Devika et 4 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 1 unités, petite bataille entre amis.

Il y a eu un combat à Ghutop entre 39 unités de Devika et 25 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 22 unités. Dinesh a soutenu sa cause en braillant et en furie, mais a été fait prisonnier! Encerclé par les hommes de Devika, il a dû se rendre mais l'a fait blessé quasiment à mort et en mordant ses geôliers!

Il y a eu un combat à Jiwag entre 79 unités de Wasswa et 52 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 29 unités.
Wasswa a soutenu sa cause à Jiwag , commandant avec habileté ses troupes ce qui lui a offert la victoire.
Il y a eu un combat à Konuy entre 44 unités de Oman et 1 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 42 unités, qui ont piétiné l'ennemi.
Il y a eu un combat à Kubam entre 3 unités de Devika et 7 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 1 unités, en dépit de son désavantage numérique.
Il y a eu un combat à Quemod entre 10 unités de Oman et 2 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 6 unités, ses hommes sont mieux armés que les mercenaires de Dinesh.
Il y a eu un combat à Vimut entre 12 unités de Debdan et 1 unités de Devika. Debdan a gagné le combat avec 10 unités.
Il y a eu un combat à Wiver entre 125 unités de Oman et 98 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 53 unités. Oman a soutenu la cause de Oman à Wiver, sabrant ses ennemis à la tête de ses troupes!
Il y a eu un combat à Xofor entre 123 unités de Oman et 5 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 112 unités.

Petit intermède dans la guerre des Oligarques contre le Trône, il y a eu un combat à Rimab entre 58 unités de Wasswa et 15 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 37 unités.
Il y a eu un combat à Zapep entre 12 unités de Wasswa et 4 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 9 unités.
Nouvel intermède! Il y a eu un combat à Vowac entre 163 unités de Damodar et 100 unités de Debdan. Damodar a gagné le combat avec 13 unités, il perd donc tout aspect menaçant pour la paix dans l'est.
Enfin, il y a eu un combat à Lizuj entre 4 unités de Debdan et 2 unités de Damodar. Debdan a gagné le combat avec 2 unités.









Gazette d'Amashur n° 23

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Les massacres continuent et un nombre incalculable de batailles ont eu lieu (vingt pour être exact) les morts jonchent vraiment innombrablement et en morceaux plus ou moins petits la terre d'Amashur. Signalons entre autre que Marbre, château contesté qui a maintes fois changé de propriétaire, a été abandonné par Wenkat la saison passée et occupé par Oasim au cours de celle-ci. Pour la rédaction, Retgerbaf

Les ALLIANCES d'Amashur

Du côté des alliances, il y a enfin quelques nouveautés puisque des maharadjas commencent à s'allier avec des radjas:
Oman et Dinesh se sont alliés.
Oasim et Debdan se sont alliés. Ils remettent cette alliance qu'ils avaient démarrée il y a deux tours.
Amano et Devika se sont alliés, père et fils adoptif.
Wasanta et Wipin se sont alliés, père et fils encore.
Wenkat et Wasswa se sont alliés, père et fils toujours.


Les BATAILLES d'Amashur

Les batailles sont de plus en plus meurtrières mais cette saison ce n'est pas Amano qui a été le plus assiégé mais Devika et Worknesh.

La guerre d’Amano

Il y a eu un combat à Ghuhey entre 5 unités de Dinesh et 1 unités de Amano. Dinesh a gagné le combat avec 3 unités.
Il y a eu un combat à Jiwag entre 80 unités de Amano et 24 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 52 unités et réalise ainsi une petite percée chez Wasswa.
Il y a eu un combat à Memeh entre 92 unités de Amano et 20 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 72 unités et continue d'occuper ce territoire.



La guerre de Devika

Fait exceptionel marquant: on a assisté cette saison à une totale accalmie des combats entre Devika et Wipin au sud-ouest. Wipin a même reculé ses troupes dont une partie sont carrément repassées de son côté du fleuve! Mais que se passe-t-il donc?

Il y a eu un combat à Ghujop entre 4 unités de Devika et 3 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Ghutop entre 42 unités de Devika et 7 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 39 unités. Le fils adoptif d'Amano semble déterminé à reprendre ses biens!
Il y a eu un combat à Kabix entre 4 unités de Dinesh et 1 unités de Devika et personne n'a gagné le combat. Le niveau des combattants de Devika est bien supérieur aux sbires mercenaires de Dinesh.
Il y a eu un combat à Towut entre 6 unités de Dinesh soutenues par Dinesh lui-même et 3 unités de Devika. Dinesh a gagné le combat avec 2 unités par sa présence insufflant force et courage aux combattants!
Il y a eu un combat à Zukoy entre 7 unités de Devika et 2 unités de Dinesh. Devika a gagné le combat avec 6 unités.
Il y a eu un combat à Jaxin entre 20 unités de Debdan et 9 unités de Devika. Debdan a gagné le combat avec 2 unités. Victoire cher payée pour le géant jaune.
Il y a eu un combat à Xolut entre 20 unités de Debdan et 1 unités de Devika. Debdan a gagné le combat avec 18 unités.
Il y a eu un combat à Tupaf entre 6 unités de Devika et 1 unités de Basu. Devika a gagné le combat avec 5 unités et c'en est à nouveau fini de la présence Bongani sur la carte.
Il y a eu un combat à Wiver entre 58 unités de Oman et 2 unités de Devika. Oman a gagné le combat avec 54 unités et passe le fleuve Anata!
Il y a eu un combat à Xofor entre 51 unités de Devika et 100 unités de Oman. Devika a gagné le combat avec 5 unités, ses soldats défendant courageusement les terres roses de l'agression d'un Oman avide.



La fin de Worknesh?
Worknesh ne semblait plus capable de gouverner son royaume et Wasanta en a pris avantage.

Il y a eu un combat à Ghiyid entre 108 unités de Wasanta et 101 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 21 unités.
Il y a eu un combat à Onyx entre 180 unités de Wasanta et 96 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 64 unités. Et le puissant Wasanta a conquis le château à Onyx. Le géant rouge, dont tous ici à la rédaction nous attendions le dernier sursaut, n'a en fin de compte pas sursauté.
Il y a eu un combat à Nibik entre 3 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Ramod entre 10 unités de Wasanta et 2 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 8 unités.
Il y a eu un combat à Yuyoh entre 7 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 6 unités.



Combats Ă©pars

Il y a eu un combat à Dadut entre 15 unités de Wasswa et 3 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 12 unités.
Il y a eu un combat à Rolur entre 2 unités de Oman et 1 unités de Damodar. Oman a gagné le combat avec 1 unités.




Les COMMERCES d'Amashur

Debdan et Oasim ont fait DEUX commerces.
Debdan et Wasswa ont fait DEUX commerces.
Oasim et Wasswa ont fait un commerce.
Devika et Amano ont fait DEUX commerces.
Wipin et Wasanta ont fait DEUX commerces.


Deuxième méditation transcendantale de Jambha:
"La souffrance physique est passagère, soit elle amène la mort; annihilation totale de toute sensation, soit elle amène la guérison, ce qui est incessant tant que l'homme vit c'est la crainte de la souffrance. La crainte de la souffrance dirige les actes des hommes: il peut décider d'être le premier à frapper ou il peut choisir l'inaction, pourtant la souffrance attend patiemment le moment pour prendre l'homme dans ses bras fermes."







Gazette d'Amashur n° 22

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Le massacre atteint un paroxysme sur Amashur, cette saison en un seul combat pas moins de 412 bons et vaillants Amashuris sont morts, un autre combat a fait 291 morts et ce ne sont que deux des nombreux combats qui ont éclaté sur notre île.
Nous aimerions ici faire une offrande à la Trimurti divine pour que nos trois dieux tout puissants montrent le chemin des plaisirs éternels du Lotus céleste aux victimes d'Amashur.

Aum.
Que Fenstef se souvienne d'eux.
Aum.
Que Yerenev les complète à nouveau.
Aum.
Que Docurch les omette.
Aum.
Que la Trimurti les accepte.
Aum.

Pour la rédaction, Retgerbaf



Les ALLIANCES d'Amashur


Amano et Devika se sont alliés, s'unissant dans les défaites militaires de cette saison.
Wasanta et Wipin se sont alliés, le père et le fils, une fois de plus.
Wenkat et Wasswa se sont alliés, le père et le fils, encore.



Les BATAILLES d'Amashur

La Deuxième Guerre Rouge

Note de la rédaction: Notre reporter a un léger a priori contre les seigneurs absentéistes cette saison.

Il y a eu un combat à Daquoj entre 53 unités de Wasanta et 58 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 4 unités, démontrant une fois de plus l'égalité militaire pure des deux seigneurs. Si Worknesh daignait donner de temps à autres des ordres à ses hommes, il pourrait avoir l'air moins ridicule à se faire ainsi démonter.
Il y a eu un combat à Dinac entre 3 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 2 unités, écrasant son ennemi, l'absent Worknesh.
Il y a eu un combat à Fekur entre 5 unités de Wasanta et 2 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 3 unités, triomphant habilement de son adversaire, Worknesh le pas là.
Il y a eu un combat à Pumax entre 119 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 118 unités, maîtrisant habilement la technique de la déferlante de troupes contre un adversaire unique qui aurait sans doute bien aimé que son maître endormi lui envoie des renforts.

Amano

Il y a eu un combat à Filig entre 247 unités de Debdan soutenues par Debdan lui-même et par Wenkat et 307 unités de Amano le Tyran. Debdan a gagné le combat avec 142 unités, remportant une victoire significative sur son ennemi et ancien maître grâce à son (et à celui de Wenkat) talent de meneur d'hommes.
Il y a eu un combat à Jiwag entre 110 unités de Wasswa et 185 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 4 unités, résistant extrêmement bien à la vile agression du Tyran.
Il y a eu un combat à Xihir entre 11 unités de Wenkat et 1 unités de Amano. Wenkat a gagné le combat avec 8 unités, la reprise de son ancien domaine lui coûtant ainsi un peu cher, mais qui ne tente rien n'a rien.

La Grande Guerre contre le Fils du Tyran, tous contre Devika!

Il y a eu un combat à Holix entre 104 unités de Wipin soutenues par Wipin en personne et PAR LES BONGANI Basu et Babur!! et 170 unités de Devika. Wipin a gagné le combat avec 29 unités, là encore le talent des commandants a été déterminant dans la victoire. Certains murmurent pourtant leur désapprobabtion de l'alliance que Wipin a faite avec les Bongani. Ces derniers en semblent par contre heureux.
Il y a eu un combat à Mizul entre 180 unités de Wipin et 1 unités de Devika. Wipin a gagné le combat avec 178 unités, heureusement. Le contraire nous aurait étonnés.
Il y a eu un combat à Nucux entre 1 unités de Devika et 1 unités de Basant et personne n'a gagné le combat. C'est un match nul.
Il y a eu un combat à Sabre entre 147 unités de Debdan et 50 unités de Devika. Debdan a gagné le combat avec 63 unités, prenant le chateau de Sabre! Il est donc désormais maître de deux castels et on se souvient que depuis longtemps le seigneur de Mur y songeait, c'était un de ses rêves d'enfance depuis qu'il construisait des châteaux avec des plots de bois.
Il y a eu un combat à Zokuk entre 7 unités de Debdan et 3 unités de Devika. Debdan a gagné le combat avec 2 unités. Les adversaires devaient être de force égale!
Il y a eu un combat à Sesaqu entre 1 unités de Devika et 1 unités de Dinesh et personne n'a gagné le combat. Ils se sont entretués avec vigueur!
Il y a eu un combat à Tupaf entre 3 unités de Basu et 1 unités de Devika. Basu a gagné le combat avec 1 unités. Impressionnant, car Devika nous a habitués à exterminer bon nombre d'unités pour en perdre une! C'est sans doute le sex appeal du leader Bongani qui a séduit la défense adverse et permis le backstab final. Empire rose, quand tu nous tiens...
Il y a eu un combat à Wejav entre 10 unités de Devika et 4 unités de Basant. Devika a gagné le combat avec 9 unités. Il est clair que la rustrerie de Basant n'a pas pu séduire les soldats roses.
Il y a eu un combat à Xajax entre 1 unités de Devika et 1 unités de Basu et personne n'a gagné le combat. On murmure que les guerriers ont laissé choir leurs armes et ont déserté pour aller ensemble dans une ferme isolée...

Il y a eu un combat à Puhup entre 2 unités de Debdan et 1 unités de Oman. Debdan a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Xiseh entre 2 unités de Debdan et 1 unités de Oman et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Voyef entre 40 unités de Wasswa et 1 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 39 unités, dominant clairement l'absent et inutile Widard qui doit être en train de prendre un jacuzzi chez lui.
Il y a eu un combat à Yajan entre 38 unités de Wasswa et 19 unités de Widard. Wasswa a gagné le combat avec 19 unités, il remporte avec talent une victoire méritée contre Widard qui niaisement, ne fait absolument rien!



Les riches COMMERCES d'Amashur

Debdan et Wasswa ont fait un commerce, échangeant blocs de construction en bois contre traités de politique "Comment gérer une alliance avec de jeunes écervelés", on les dits écrits par des proches de Wasswa, ou Wasswa lui-même.
Devika et Amano ont fait DEUX commerces, Ă©changeant sous-vĂŞtements roses contre parfums capiteux.
Wipin et Wasanta ont fait DEUX commerces, échangeant... rien. Vu que le Père Wipin, unilatéralement, envoie des traités sur "L'Art de Gouverner", on les dit un peu vieux jeu, et Wasanta prétend être absent. Il préfère guerroyer que suivre les conseils de son papa!



COURRIER des lecteurs
Pour achever cette gazette nous vous proposons la suite du conte traduit et transmis par Dinesh Dakarai.
Les aventures de Malbass le Devin, suite.

Les ombres dansaient dans les couloirs lugubres de la citadelle de Lotus.

Dans les profondeurs des cachots oubliés, bien au-dessous des catacombes royales, là où nulle âme ne se rend sans trembler de terreur, deux gardes traînaient un captif jusqu'à une cellule d'interrogation. On passa les fers à l'infortuné. Le bourreau fourbit ses instruments.

Soudain, l'atmosphère devint plus poisseuse encore, les ombres s'irisèrent.

Amano entra dans la pièce !

Il était sobrement vêtu et ses gardes se dressèrent comme des lances pour cacher leur appréhension.

Le jeune captif en haillons redressa la tête, laissant apparaître un visage souillé de suie et de sang. Les ecchymoses qui lui constellaient la face attestaient du fait qu'il avait rossé durement avant d'être traîne dans les geôles du régent.

- Alors, commença Amano, on prétend que tu peux lire l'avenir dans le sable ?

Le prisonnier sourit en silence. Le régent haussa le ton et continua :

- Et on prétend que tu prévois ma chute et la destruction de mes troupes par la pitoyable armée des Oligarches. En somme, tu n'es qu'un agitateur de bas étages !

Amano se détourna du prisonnier et ordonna à un de ses gardes de lui couper les mains. Malbass, le devin resta calme et lança :

- Tu ne le feras pas, garde ! Je l'ai vu ! Ton maître se ravisera au dernier moment et me préservera dans mon intégralité afin que je lui lise l'avenir et que je prévoie les mouvements des troupes adverses.

Alors que le jeune garde sortait son cimeterre pour accomplir sa sombre besogne, Amano l'arrĂŞta.

- Attends, sbire !

Son visage se fendit d'un rictus digne du Kubera et, vicieux, lança un défi à Malbass.

- Je te laisse quelques minutes pour gratter la crasse et la poussière de ce cachot. Après cela, tu me feras une prédiction sur mes ennemis. Si elle me plait, tu entreras à mon service et m'aidera sur les champs de bataille. Si elle me déplait, je te ferai couper les mains et te laisserai mourir ici !

- Tu le sais, régent ! J'ai fais le vœux de ne pas révéler de mauvaises nouvelles.

- Je le sais. Et c'est bien cela qui m'amuse. Une nouvelle peut-elle ĂŞtre mauvaise pour le peuple et bonne pour son dieu ?

Amano partit dans un rire incontrôlé puis se tut.

- Allons, Malbasant le Paresseux, gratte la saleté et grave ton destin !

Malbass se mit à genoux. Ses yeux se révulsèrent et ses mains commencèrent à caresser le sol crasseux de la geôle. Ses mouvements se firent soudain plus secs et moins étudiés. Il finit par se mettre à plat ventre et à frictionner le mortier comme un chien.

Soudain, il se redressa, épuisé.

- J'ai vu !

- Parle ! dit Amano. Attention, ta vie ne tient qu'Ă  un fil.

Le devin prit une inspiration et déclara d'un ton prémonitoire :

- Tes ennemis se multiplient.

Le régent recula d'un pas, les yeux agrandis par la haine. Déjà, le garde avait posé une main sur la garde de son arme. « C'est la fin. » se dit Malabass en fermant les yeux.

Soudain, le visage d'Amano se détendit. Il passa de longs doigts sous son menton et partit dans un grand éclat de rire. Les gardes étaient médusés et le prisonnier ouvrit des yeux intrigués.

Le régent se calma et clama :

- Bien ! Exactement ce que j'avais prévu ! Mes ennemis se multiplient !

Il se retourna et disparut dans l'ombre des couloirs. Du vide, on put juste entendre quelques ordres :

- Gardes, libérez-le ! Lavez-le et habillez-le ! Vous emmènerez ce devin à la tente de commandement du front nord. Je veux qu'il soit à mes côtés au moment où je combattrai ce traître de Debdan !









Gazette d'Amashur n° 21

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Gazette d'Amashur numéro Vingt et Un!!! Nous y sommes enfin!
Vous avez maintenant le droit de lire cette gazette en buvant de l'hydromel, ou toute autre boisson alcoolisée d'Amashur sans être arrêté(e) dans les rues par les sbires pincés du Tyran Amano.
N'oubliez pas de lire l'intéressant courrier des lecteurs, pardi!

Pour la rédaction, Retgerbaf



Les ALLIANCES d'Amashur

Oasim et Debdan, les ennemis acharnés d'autrefois, se sont alliés sans doute afin de mettre fin ensemble au règne trop long du Tyran!
Trois alliances père-fils cette saison:
Amano et Devika, les infâmes Arshad que tout le monde déteste et surtout la Gazette, se sont alliés.
Wasanta et Wipin se sont alliés, Worknesh devrait s'en soucier un jour prochain.
Wenkat et Wasswa se sont alliés, tout semble bien aller entre ces deux-là.



Les VIOLENTES BATAILLES d'Amashur

La Deuxième Guerre Rouge
Les combats conquérants contre Worknesh le Rouge, menés par Wasanta.
Il y a eu un combat à Cofaf entre 151 unités de Wasanta et 31 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 128 unités, triomphant de la défense sous-représentée d'un Worknesh toujours absent.
Il y a eu un combat à Diber entre 7 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 6 unités, dominant la situation aisément.
Il y a eu un combat à Fipib entre 75 unités de Wasanta et 21 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 54 unités, encore une fois les adversaires semblent de force relativement égale au vu des pertes.
Il y a eu un combat à Hivid entre 3 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 2 unités. L'issue de la Deuxième Guerre Rouge entre Wasanta, Wipin et Worknesh n'a pas du se décider à cette bataille. N'empêche, la progression des troupes de Wasanta, contre un Worknesh dont le moral semble avoir complètement chuté, est très nette. Le Rouge, autrefois puissant et redouté, se ressaisira-t-il et livrera-t-il combat ou sera-t-il un adepte de la non-violence jusqu'au bout?

La Grande Guerre contre le Fils du Tyran, tous contre Devika!

Il y a eu un combat à Fajos entre 4 unités de Debdan et 1 unités de Devika. Debdan a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Ghihil entre 10 unités de Debdan et 1 unités de Devika. Debdan a gagné le combat avec 8 unités.

Il y a eu un combat à Ghurif entre 7 unités de Basant et 2 unités de Devika. Basant a gagné le combat avec 4 unités. Basant a soutenu sa propre cause à Ghurif , prétenduement les Bonganis d'après les nouvelles et un texte envoyé à notre rédaction signé des trois seigneurs bongani, chercheraient à racheter leur honneur. Faut-il les croire? Est-ce une immonde ruse?
Il y a eu un combat à Ghujop entre 1 unités de Devika et 1 unités de Basant et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Wejav entre 1 unités de Devika et 1 unités de Basant et personne n'a gagné le combat comme les stratèges s'y attendaient.
Il y a eu un combat à Moriqu entre 18 unités de Devika et 1 unités de Babur. Devika a gagné le combat avec 17 unités, effaçant Babur de la carte une fois pour toutes.
Il y a eu un combat à Neyub entre 180 unités de Devika et 127 unités de Wipin. Devika a gagné le combat avec 9 unités, le combat fut âprement contesté jusqu'au bout, Wipin servant sans doute à donner une chance à ses hommes. En effet, Wipin a soutenu ses troupes à Neyub. Il a commandé ses troupes en sous-nombre avec vaillance et en a récolté force cicatrices!
Il y a eu un combat à Ghahek entre 70 unités de Wipin et 8 unités de Devika. Wipin a gagné le combat avec 61 unités.
Il y a eu un combat à Tadeb entre 53 unités de Devika et 6 unités de Wipin. Devika a gagné le combat avec 44 unités, prenant pied de l'autre côté du Fleuve Anata, la frontière naturelle entre les trois régions d'Amashur.
Il y a eu un combat à Lewag entre 200 unités de Wipin et 1 unités de Devika. Wipin a gagné le combat avec 199 unités, et on dit que les soldats n'ont même pas remarqué qu'une bataille se livrait.
Il y a eu un combat à Lumag entre 1 unité de Devika et 5 unités de Dinesh et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Pugux entre 10 unités de Dinesh et 3 unités de Devika. Dinesh a gagné le combat avec 1 unités, rudement.
Il y a eu un combat à Yivex entre 1 unités de Devika et 5 unités de Dinesh et personne n'a gagné le combat, assez étonnamment pour tout le monde.
Il y a eu un combat à Zukoy entre 5 unités de Dinesh et 1 unité de Devika et personne n'a gagné le combat, l'unité de Devika trucidant tous ses ennemis.
Il y a eu un combat à Ghutop entre 7 unités de Dinesh et 2 unités de Devika. Dinesh a gagné le combat avec 1 unité, de justesse.

Combats Ă©pars, violences Ă©parses, membres Ă©pars...
Il y a eu un combat à Ghivut entre 8 unités de Oman et 5 unités de Damodar. Oman a gagné le combat avec 5 unités.
Il y a eu un combat à Cugom entre 5 unités de Oman et 2 unités de Damodar. Oman a gagné le combat avec 3 unités.
Il y a eu un combat à Soxiw entre 3 unités de Debdan et 1 unité de Damodar. Debdan a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Fepas entre 2 unités de Debdan et 1 unité de Damodar. Debdan a gagné le combat avec 1 unité.
Il y a eu un combat surprenant à Xihir entre 48 unités de Amano et 62 unités de Wenkat. Amano a gagné le combat avec 1 unité, se faisant battre à plate couture à juste titre par les gardes de Wenkat que cette attaque surprise a désarçonnés.

Il y a eu un soulèvement populaire a Ghidas. Basu a pris le territoire, il y a placé à 4 unités. Une fois encore les ennemis de Devika sont en train de le harceler de toutes parts. L'armement des troupes de Devika est magnifique à voir et très efficace, ses généraux ont confirmé toutefois l'impression de la rédaction: faute de ravitaillement suffisant, les troupes de Devika ne peuvent pas assurer la protection de tout l'immense territoire Arshad (désormais) que leur seigneur rose possède. Les rebelles Oligarques prendront-ils l'avantage en submergeant leur ennemi? On peut tout de même apporter un bémol à cette analyse: à la fois Amano et Devika ont recruté cette saison chacun 400 unités! De quoi faire frémir les plus aguerris...



Les riches COMMERCES d'Amashur

L'activité commerciale semble reprendre un peu, sans pour autant atteindre les sommets du passé quand Amano commerçait avec ses finalement peu attachés sujets!
Debdan et Oasim ont fait un commerce, échangeant pierres de taille contre bois précieux.
Debdan et Oman ont fait un commerce Ă©changeant pierres de taille contre "herbe Ă  rigoler"...
Debdan et Wasswa ont fait un commerce, Ă©changeant pierres de taille contre colliers de perles.
Oasim et Wasswa ont fait un commerce, échangeant bois précieux contre colliers de perles.
Devika et Amano ont fait un commerce, échangeant traités d'escrime contre parfums.
Devika et Amano ont fait un deuxième commerce, échangeant tapisseries contre parfums.
Wipin et Wasanta ont fait un commerce, échangeant ambre contre traités de poésie.
Wipin et Wasanta ont fait un deuxième commerce, échangeant ambre contre coffrets décorés de jaspe.
Wasswa et Wenkat ont fait un commerce, Ă©changeant colliers de perles contre statues de marbre.



COURRIER des lecteurs

Pour achever cette admirable gazette numéro vingt et un, nous vous proposons des textes qui sont parvenus à notre rédaction.

Conte des contrées de Lumag traduit et transmis par Dinesh Dakarai :

A l'ombre de la muraille qui entoure la ville de Lotus vivait un jeune homme aux pieds nus qui passait ses journées à gratter le sable.

Tous les travailleurs asservis de la capitale se moquaient de lui. Il l'appelaient « Mabasant », ce qui signifie : « Poil dans la main », alors que son vrai nom était Malbass. Ils partaient au labeur et faisait des signes odieux en lui disant :

- Ah ! Mabasant est un singe qui ne sait pas travailler !

- Il ne fait pas le travail qu'Amano exige ! Il se fera couper les mains ! Ce sont ses moignons qui gratteront le sable !

- Pourquoi il paresse tout le temps ? Il ne voit pas que si on ne ramène rien des mines, les soldats du régent pillent nos demeures et violent nos femmes ?

- Mabasant est un parasite paresseux ! Un jour, il le regrettera !

Le jeune homme ne réagissait pas. Il regardait passer les hommes asservis et continuer de gratter le sol à l'ombre des remparts de la ville.

Un jour, un vieillard s'arrêta près de lui avant d'aller chasser le crocodile.

- Que fais-tu toute la journée pendant que nous on travaille ? demanda-t-il à Malbass.

- Je lis. répondit le jeune homme.

- Ah ! Laisse-moi rire ! Tu ne sais mĂŞme pas lire ! Tu as l'esprit de Devika !

- Et pourtant, je lis.

- Tu dors, oui ! Tu n'as mĂŞme pas de livre !

Et il s'en alla en riant rejoindre ses compagnons.

Malbass se le va et lui courut après. Arrivé à sa hauteur, il lui dit :

- Attends ! Ne pars pas à la chasse ! Tu vas te faire dévorer par un crocodile.

Sa phrase suscita l'hilarité de tous les chasseurs qui le repoussèrent en lui disant que ce n'était pas un sale paresseux qui allait leur dicter une conduite.

C'est pourtant ce qu'il advint. Le vieillard glissa dans le fleuve et un crocodile, caché là, en profita pour l'avaler sans autre forme de procès.

Lors qu'ils revinrent, les chasseurs ne se moquèrent plus de Malbass. Ils s'excusèrent et lui donnèrent à manger. En quelques jours, tous les travailleurs d'Amano furent au courant de l'existence de cet étrange jeune homme qui lisait l'avenir dans le sable.

Malbass reçut tant de visite que ses doigts devinrent gourds à force de gratter le sol et d'y lire la providence.

- Tu vas perdre une jambe. disait-il.

- Ta famille sera décimée par le régent !

- Lors d'une visite, Devika violera ta fille !

Et tout se produisait.

Un jour, Malbass n'en put plus et déclara publiquement qu'il n'allait que donner de bonnes nouvelles. Il se garderait de conter les malheurs au gens.

- Tu vas enfanter un beau garçon !

La prophétie se réalisa.

- Ta famille réussira à quitter Lotus pour aller se réfugier chez Debdan le juste !

Ce qui fut dit arriva.

- Amano oubliera de te taxer !

Encore une fois, Malbass avait vu juste.

Lorsque l'on quittait son sillage sans plus de nouvelle, cela signifiait que le malheur allait s'abattre sur nous. Heureusement, le prophète arrivait toujours à trouver un côté positif au futur de son interlocuteur.

Un jour, Malbass se mit Ă  courir dans les rues de Lotus en hurlant :

- La prophétie ! Le sable a parlé ! Il y aura une terrible bataille, une guerre. Beaucoup de morts ! Tout sera ravagé et tout sera à reconstruire ! Lotus va sombrer ! Le roi va chanceler et s'effondrer ! L'envahisseur arrive !

Une femme effrayée l'arrêta et lui dit :

- Malbass, je t'en prie. Tu avais promis de ne raconter que les bonnes nouvelles.

Le prophète s'arrêta. Il se calma et sourit à la femme.

- C'est une bonne nouvelle.



Lettre ouverte des Bongani
Voici la lettre dont nous parlions plus haut:

Seigneurs d'Amashur,

Nous avons été conquis, massacrés et dépossédés, punis pour avoir adoré le Kubera. Cela fut un juste destin karmique pour les crimes que nous avons commis en nos palais.
J'ai passé un long moment à subir les tortures des bourreaux d'Amano avant de pouvoir m'enfuir.
Mon emprisonnement m'a fait réfléchir, et j'ai compris que le Kubera avait sollicité notre adoration pour nous mener à notre destruction. Les Bongani, les espions habiles, ont disparu de la face d'Amashur, et le Kubera s'est ri de nous et de nos efforts pour résister aux armées vengeresses du Tyran et du seigneur Wipin des Wekeja. Il savait que nous disparaîtrions, il savait que nous n'avions aucune chance contre les forces de la lumière.
Wipin, le Noble, qui a des liens de sang avec nos ancêtres bongani, m'a offert une occasion unique de nous racheter. Loué soit-il, qu'à jamais on chante son nom dans les jardins du nirvana.

Par cette déclaration, moi Basu des Bongani, ancien souverain des Bongani aujourd'hui détruits, proclame que je renonce au Kubera.
Jamais plus nous n'invoquerons son nom, ni de célébrerons de sombres rites en son honneur. Je lui crache au visage, par trois fois!

Pour le bien d'Amashur, nous renonçons immédiatement et à jamais au Kubera et nous soumettons entièrement à la volonté et à la protection de Wipin le Sage, le Grand, qui nous accueille. Nous rachèterons nos vilenies par des actions d'éclat en combattant le Tyran Amano, et nous espérons que un jour, Amashur pardonnera notre égarment et notre faute. Nous ne serons que les instruments de sa justice, le glaive nocturne qui tranche les ennemis du bien, comme mes ancêtres le furent par le passé pour les nobles et vrais souverains arshad.

Conscients de nos méfaits passés, nous ferons pénitence en ne faisant que suivre les directives de notre nouveau seigneur, Wipin d'Ambre.
Basu, Babur et Basant des maudits Bongani







Gazette d'Amashur n° 20

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Chers lecteurs,
Cette saison a été particulièrement sanglante, seize combats ont fait des centaines de morts et pourtant le régent qui semblait être la cible de tous les autres maharadjas n'a perdu que 4 unités. On constate même que le Tyran étend à nouveau son emprise sur tous les territoires de la Couronne, comme on surnomme les riches terres qui rapportent 20 roupies par tour et qui ceignent le Coeur d'Amashur, les provinces entourant Lotus.
Pour la rédaction, Retgerbaf



Les ALLIANCES d'Amashur

Il n'y a plus que les alliances père-fils qui vaillent... Personne d'autre n'en a faites.

Amano et Devika se sont alliés comme toujours.
Wasanta et Wipin se sont alliés. C'est la troisième fois et cela présage des lendemains heureux.
Wenkat et Wasswa se sont alliés.



Les BATAILLES d'Amashur

Les batailles d’Amano

Il y a eu un combat à Lijug entre 100 unités de Amano et 1 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 98 unités et le général commandant les troupes a reçu un sabre en cadeau du Tyran.
Il y a eu un combat à Quezob entre 50 unités de Amano et 1 unités de Debdan. Amano a gagné le combat avec 48 unités. Cette fois également un sabre serti d'émeraudes a été offert au triomphant général.

La destruction systématique de Damodar

Il y a eu un combat à Cakap entre 2 unités de Debdan et 1 unités de Damodar. Debdan a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Jaxin entre 10 unités de Devika et 2 unités de Damodar. Devika a gagné le combat avec 9 unités.
Il y a eu un combat à Nirok entre 3 unités de Debdan et 1 unités de Damodar. Debdan a gagné le combat avec 2 unités.
Décidément, Damodar ne se décide toujours pas à agir et laisse ses terres en proie facile à ses ennemis. Si malédiction bongani il y a elle est bigrement efficace.

Worknesh contre Wasanta ou inversement

Il y a eu un combat à Ghecoc entre 70 unités de Wasanta et 21 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 38 unités. Cette fois, la deuxième Guerre Rouge, comme on l'appelle sur les terres des Wekeja, guerre cousinicide entre Wasanta et Worknesh, a recommencé pour de bon.
Il y a eu un combat à Ghunad entre 40 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 39 unités.

Les sursauts des Bonganis

Il y a eu un combat à Cufeb entre 1 unités de Devika et 3 unités de Basant et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Fagoqu entre 11 unités de Basant soutenues par Basant lui-même ainsi que par Basu et 1 unités de Devika. Basant a gagné le combat avec 10 unités et a bu dans le crâne de ses ennemis.

Contre Babur:

Il y a eu un combat à Ghihaj entre 1 unités de Devika et 1 unités de Babur et personne n'a gagné le combat. Nous rappelons encore ici que les plus grands tacticiens d'Amashur sont tous d'accord: à une contre une, il ne reste aucune unité après combat!
Il y a eu un combat à Quozoqu entre 5 unités de Devika et 1 unités de Babur. Devika a gagné le combat avec 4 unités.
Il y a eu un combat à Ralud entre 26 unités de Devika et 7 unités de Babur. Devika a gagné le combat avec 21 unités. Prenant plus de terres encore sous son égide rose et servile.
Il y a eu un combat à Lune entre 174 unités de Devika et 113 unités de Babur soutenues par Babur lui-même. Devika a gagné le combat avec 29 unités. Devika a ainsi pris une capitale de plus, mais le combat fut âpre et entêté. Les Bongani, se sachant perdus, se sont battus avec grande violence et courage en dépit des armes étincelantes et de merveilleuse facture dont sont équipés les soldats de Devika! Babur a été pris au milieu de ses hommes, combattant fièrement alors même que certains pensaient le voir s'enfuir dans la nuit. Sans doute le fauve acculé se réveille-t-il, mais maintenant Babur est aux mains de Devika le rose, qui avait autrefois capturé son frère Babur.

Devika et Wipin s'affrontent

Les hostilités ont débuté entre les deux puissants du sud-ouest (quoique Devika soit carrément le puissant du Sud tout court et du sud-est)!

Il y a eu un combat à Holix entre 60 unités de Wipin et 9 unités de Devika. Wipin a gagné le combat avec 49 unités.
Il y a eu un combat à Neyub entre 35 unités de Wipin soutenues par Wipin lui-même et 10 unités de Devika. Wipin a gagné le combat avec 27 unités.

Devika contre tous!

MĂŞme Debdan s'y met!

Il y a eu un combat à Ponaqu entre 34 unités de Debdan et 9 unités de Devika. Debdan a gagné le combat avec 17 unités.

Dinesh débarque sur la carte

Il y a eu un soulèvement populaire a Womuf. Dinesh a pris le territoire, il y a placé à 36 unités.



LES COMMERCES d'Amashur

Debdan et Wenkat ont fait un commerce.
Debdan et Wasswa ont fait un commerce.
Debdan et Oasim ont fait un commerce.
Debdan et Oman ont fait un commerce.
Oasim et Wasswa ont fait un commerce.
Devika et Amano ont fait DEUX commerces.
Wipin et Wasanta ont fait DEUX commerces.
Wasswa et Wenkat ont fait un commerce.



Jambha le mendiant nous a fait parvenir la première de ses méditations transcendantales:
"L'esprit pur est comme une flamme; avec de l'honnêteté il s'épanouira, avec de la malice il périra. Le seul devoir de l'humain est d'avoir le coeur honnête et l'esprit pur et la grandeur viendront d'eux mêmes."







Gazette d'Amashur n° 19

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Chers lecteurs,
Toute la rédaction réalise seulement peu à peu que la famille Jai ne fait plus partie des grandes familles de l’île d’Amahsur. Nous avons essayé de contacter Jambha Jai pour avoir son point de vue sur les événements de la saison passé mais il a désiré cheminer en silence sur la voie de l’illumination. Nous espérons que dans les une prochaine gazette nous pourrons vous livrer le récit du premier maharadja a avoir troqué son royaume contre une écuelle de mendiant.
Pour la rédaction, Retgerbaf


Les Alliances d’Amashur

Wasanta et Wipin se sont alliés une fois de plus.

Wenkat et Wasswa se sont alliés pour le deuxième tour consécutif. L'union du père et du fils renouvelée.

Les BATAILLES d'Amashur

Les batailles d’Amano
Il semble que Wasswa lance toutes ses forces à l’assaut des territoires du régent, la conquête s’annonce pourtant assez difficile et cette saison aura marqu la reconquête des territoires de la Couronne par les forces du Régent.

Il y a eu un combat à Fizon entre 38 unités de Amano et 42 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 10 unités et ses soldats, incrédules d'y survivre ont largement bu pour fêter la victoire.
Il y a eu un combat à Yipaqu entre 60 unités de Amano et 1 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 58 unités, à l'étonnement de son général qui se préparait à rentrer annoncer à Amano une incroyable défaite de plus.
Il y a eu un combat à Lijug entre 112 unités de Wasswa et 68 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 27 unités, un âpre et rude combat, qui restera dans les annales.
Il y a eu un combat à Fumah entre 79 unités de Amano et 1 unités de Wasanta. Amano a gagné le combat avec 77 unités et on murmure qu'il a cassé plusieurs vases en porcelaine dans son palais en entendant la nouvelle... pourquoi?
Il y a eu un combat à Kenov entre 60 unités de Amano et 41 unités de Debdan. Amano a gagné le combat avec 32 unités et a fait féliciter ses hommes. On a appris de quelques soldats qu'Amano prépare avec ses généraux un plan pour se venger de son Sabre de l'Est.

Worknesh contre Wasanta ou inversement
Il y a eu un combat à Figov entre 4 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 3 unités et avance.
Il y a eu un combat à Tivuc entre 2 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh et personne n'a gagné le combat. Les paysans jouissent de leur liberté momentanée pour stocker de la nourriture en cachette des puissants.

Les sursauts des Bonganis

Personne ne semble capable de s’opposer à Devika dans sa conquête du sud du continent: le Géant Rose semble imbattable!

Il y a eu un combat à Ghahek entre 9 unités de Devika et 2 unités de Babur. Devika a gagné le combat avec 8 unités.
Il y a eu un combat à Quozoqu entre 6 unités de Devika et 1 unités de Babur. Devika a gagné le combat avec 5 unités. Le castel de Babur est quasiment encerclé et une grosse armée de 150 et quelques unités le menace très clairemet pour le tour prochain.
Il y a eu un combat à Wilew, où Basu avait soulevé de troupes la saison passée, entre 15 unités de Devika soutenues par Devika et 3 unités de Basu. Devika a gagné le combat avec 13 unités, et Basu a abandonné ses hommes à leur triste sort pour aller semer des troubles ailleurs, le lâche!
En plus, et c'est un léger revers pour Devika, il y a eu un soulèvement populaire a Sunoqu. Basant le Bongani, fils de Basu, a pris le territoire et y a placé 14 unités. On raconte qu'il a pris beaucoup de plaisir à torturer les hommes de Devika, le fils d'Amano.

La destruction systématique de Damodar


Il y a eu un combat à Piful entre 35 unités de Debdan et 1 unités de Damodar. Debdan a gagné le combat avec 34 unités sans coup férir.
Il y a eu un combat à Xolut entre 12 unités de Devika et 1 unités de Damodar. Devika a gagné le combat avec 11 unités sans se fatiguer.
Il y a eu un combat à Ziquil entre 2 unités de Debdan et 1 unités de Damodar. Debdan a gagné le combat avec 1 unités et exhulte sans doute de ce puissant triomphe tactique!

LES COMMERCES

Cette saison seulement six commerces ont été effectués avec succès. Les temps ne sont pas fastes pour le commerce, mais que voulez vous cela oblige les marchands à monter le prix des étoffes et épices pour compenser!
Debdan et Oasim ont fait un commerce.
Oasim et Wasswa ont fait un commerce.
Devika et Amano ont fait un commerce.
Wipin et Wasanta ont fait deux commerces.
Wasswa et Wenkat ont fait un commerce.







Gazette d'Amashur n° 18

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Chers lecteurs,
Cette saison a été marquée par la plus grande Epreuve Karmique que notre belle terre ait connue depuis le temps glorieux d'Asanti Arshad.
Ce dernier a en effet promis au gagnant de l'Ă©preuve karmique la main de sa fille unique, Jane des Jai.
Amashur tout entier a retenu son souffle lors de l'épreuve karmique de Liane, et vous devrez encore patienter quelques lignes pour connaître l'identité de l'auguste vainqueur de la joute!

Commençons donc par le commencement et les usuelles activités de la terre belliqueuse d'Amashur.
Pour la rédaction, Retgerbaf



Les ALLIANCES d'Amashur

Wasanta et son père Wipin se sont une fois de plus alliés. Cette alliance servira-t-elle a quelque chose bientôt, alors que Worknesh le Rouge semble avoir levé de nouvelles armées et se diriger vers les frontières de Wasanta?

Wenkat et son père Wasswa se sont eux aussi alliés, en prenant exemple sur l'amour filial qui lie Wipin et Wasanta. Ah, que de nobles sentiments! Wenkat est depuis peu devenu Maharadja, puisque ce tour il a pris Marbre que son bon père lui a cédé généreusement! Un nouveau seigneur arpente Amashur avec les plus grands d'entre tous!

Notons pour terminer cette rubrique qu'exceptionnellement Devika et Amano ne se sont pas alliés. Que se passe-t-il donc entre eux? L'amour filial ne triompherait-il pas de toutes les situations?



Les BATAILLES d'Amashur

Amano le Grand aux prises avec ses ennemis

Amano s'est battu à Coyar, avec 82 unités contre 3 de Wasanta. Amano a gagné le combat à la stupéfaction de tous avec 79 unités.
Ses forces ont livré combat à Lijug, à 45 contre 59 de Wasswa. Amano a durement gagné avec 8 unités.
Debdan a lancé l'assaut sur les forces du Régent, le Sabre se retournant contre son ancien maître. A Kenov, 120 de ses troupes, soutenues par Debdan en personne , ont attaqué 87 unités d'Amano. Lorsque le sang du combat coagule, on remarque que Debdan est maître de la place avec 41 unités.

Les luttes conquérantes de Devika Arshad et la difficile position de Damodar
Devika Arshad mène plusieurs conquêtes en même temps.

Du côté de Damodar des Dakarai pour commencer:

A Fajos, combat entre 11 de Devika et 5 de Damodar, Devika gagne le combat avec 9 unités.
A Ghabix, c'est Debdan qui passant par là a livré combat. 3 de ses unités se sont opposées à 1 de Damodar et Debdan a gagné avec 2 unités.
Un autre combat similaire a eu lieu à Vogap, entre 44 unités de Debdan et 5 de Damodar. Debdan a gagné le combat avec 40 unités.
A Ponaqu, 10 de Devika ont affronté 2 de Damodar. Devika a gagné avec 9.
A Rolur, 8 de Damodar ont combattu 2 de Devika, Damodar a misérablement gagné le combat avec 1 unité.
A Wimut, 3 unités de Devika ont affronté 5 unités de Damodar. Devika a gagné le combat avec 1 unité.
A Zokuk, 6 unités de Devika ont combattu et gagné contre 20 unités de Damodar. Il reste 3 unités à Devika. La force de ses troupes est impressionnante, de même que l'étendue de son territoire.

De l'autre côté de la carte, Devika attaque Babur le Bongani.

10 unités de Devika ont affronté 4 unités de Babur à Ghihaj. Devika a gagné le combat avec 7 unités.
10 unités de Devika ont affronté 1 unité de Babur à Holix, sans surprises, Devika l'emporte avec 9 unités.

Petit combat isolé de Oasim! Nia!
Oasim déplace sa horde de 219 unités beuglantes à Wuxud contre 1 unité de Wasswa. Wasswa perd le combat simplement piétéiné par la horde.


Petite revanche Bongani contre Devika! Re-Nia!
Basu a voulu montrer qu'il etait toujours la en soulevant la population de Wilew. C'est donc confirme: le Bongani s'est bel et bien enfui des griffes de ses rapteurs.


LES COMMERCES

Les commerces de cette époque ne sont pas tres florissants. Les changements de propriétaires de villes ne sont pas étrangers a cela. Tous ces remuements ont de quoi inquieter les marchands car ils n'ont pas l'air de se stabiliser...

Debdan et Wasswa ont fait un commerce.
Debdan et Oasim ont fait un commerce.
Wipin et Wasanta ont fait deux commerces.



ET MAINTENANT:
La DERNIERE EPREUVE KARMIQUE de Jambha Jai!


O, brave lecteur qui avez patiemment lu toute notre humble Gazette pour venir trouver l'apothéose absolue de ce numero (et de plusieurs numeros d'ailleurs, tant l'événement est important), soyez a présent récompensé et dégustez cet instant de Jeux qui vous est offert par nos reporters a Liane!

Une foule envahissante se pressait à travers les rues de la ville et les habitants du royaume des Jai étant particulièrement superstitieux, les intouchables postés devant chaque temple de Liane ont fait veritablement fortune. Certains envisageraient même de monter les échelons des castes si les règles karmiques l'autorisaient, tellement l'aumône a été genereuse! D'autres par contre ont dépensé les offrandes dont ils avaient exceptionnellement bénéficié pour se payer les meilleures places assises lors de l'Epreuve karmique.
Mettre tout ce monde dans l'arène karmique de Liane n'a pas ete chose facile. Neanmoins, le peuple n'était pas aussi nombreux qu'on aurait pu escompter vu que les fans-clubs des kshatriyas n'étaient pas en surnombre...simplement car ces derniers etaient somme toute assez peu pour se disputer un prix pourtant étonnemmment intéressant: qui n'a pas rêvé d'obtenir un royaume prospère sans devoir toucher a une seule de ses unités de combat?
VoilĂ  donc qui ils Ă©taient pour se disputer la succession du Maharadja Jambha Jai:
-Devika Dakarai! (acclamations de la foule en délire)
-Basant Bongani! La, la foule murmure puis apres une breve hésitation, acclame aussi celui qui s'était moqué de ses adversaires il y a plusieurs années; les kshatriyas valeureux ont leur place dans les arènes quelles que soient leurs penchants...religieux ou politiques.
-Worknesh Wekeja! (acclamations de la foule en délire)
-Wasswa Wekeja! (acclamations de la foule en délire)
-Damodar Dakarai! (acclamations de la foule en délire)
-Oman Oluchi! (acclamations de la foule en délire)
-Wenkat Wekeja! (acclamations de la foule en délire)
-et enfin le mysterieux...Topal! (l'assemblée hurle d'excitation)

Ils étaient donc huit participants pour cette grande épreuve. D'aucuns se sont demandés si des kshatriyas n'avaient pas ete oubliés a l'appel: où étaient Wikram et Debdan, qui s'étaient déjà montrés comme adversaires coriaces du haut de leurs éléphants? Oasim serait-il encore prisonnier de Dedban? Sans quoi il n'aurait sûrement pas raté l'occasion de pouvoir encercler son vieil ennemi avec un point d'appui au sud de Debdan.
Et les deux autres Bongani n'auraient-il pas rêvé de retrouver un point d'appui grace au royaume légué des Jai? On l'a vu, Basu a préféré l'attaque directe en plein territoire de Devika (par son soulevement populaire).
Mais surout, ou etait donc OADIR, celui qui avait monopolisé la premiere place des 5 dernieres Epreuves (sur 6, nota bene!)?? Son message parvenu récemment aux kshatriyas d'Amashur semble indiquer que le radja n'est pas très attiré par de nombreuses terres.
On dit que ce Topal serait pour quelque chose dans le taux de participation finalement mediocre. Mais les rumeurs courent et s'estompent aussi vite, ne croyons pas tout ce qui se dit.

Afin de ne pas abuser de l'impatience du peuple réuni pour la derniere Epreuve qu'il organisa, Jambha Jai a décidé de débuter les duels sans plus tarder et de reléguer son discours a après l'Epreuve karmique.

Trois jeunes femmes a la peau sombre (les habitants du royaume des Jai sont particulierement foncés) tirent au sort de leurs doigts graciles la sequence des duels pour le premier round. Et voilà qui s'affronte:
A) Devika et Topal l'inconnu
B) Basant et Worknesh
C) Wasswa et Wenkat
D) Damodar et Oman


1er round

Duel A) Topal lance son éléphant droit sur Devika qui surpris se fait désarconner par son adversaire et tombe de son pachyderme affolé. Topal a vaincu! Ce kshatriya masque qui avait deja été en finale à la dernière épreuve dans ces mêmes arènes est décidement bien entraîné.

Duel B) Worknesh et Basant se regardent d'un air de defi. Soudain, Worknesh pousse un cri qui conquiert tous les coeurs des jeunes femmes de l'assistance par sa virilité et sa puissance. Hélas, alors que les deux adversaires se jettent l'un contre l'autre, le cri de Worknesh ne fait pas faiblir d'un cil la détermination de Basant et en un instant bref Worknesh se retrouve a terre, muet. Basant pousse alors un hurlement nettement moins charmant, qui glace la foule entiere. "Satisfaction!", glapit-il. Il a remporté le duel.

Duel C) Ironie du tirage au sort, le père qui vient enfin d'offrir une ville a son fils et ainsi de le promouvoir maharadja, doit l'affronter publiquement dans les arenes de Liane. Par ailleurs, Wasswa frissonne a l'idee se retrouver a combattre son propre fils, lequel a une reputation d'etre de caractere carrément violent.
Mais il ne faut pas longtemps aux deux Wekeja pour lancer leurs montures grises et se cogner l'un contre l'autre. Wenkat, qui avait fait preuve notable d'équilibre lors d'autres Epreuves karmiques, vacille et chute! C'est son pere qui gagne! Wenkat reconnaît sa défaite; apres tout, sa nouvelle propriete de Marbre devrait l'occuper suffisament pour qu'il n'ait pas a regretter d'avoir raté l'occasion d'un royaume supplémentaire.

Duel D) Pour le dernier duel, Oman a pris tout son temps pour s'équiper et a décore la tête de sa monture d'un beau turban pourpre. Au moment de l'affrontement, Damodar a dû sous-estimer son adversaire, ce qui était naturel vu qu'Oman avait perdu tous les duels des 5 Epreuves karmiques ou il avait tenté sa chance. Qui aurait pu penser qu'il remporterait son premier duel ici? En tous cas pas le spécialiste des arenes karmiques qui a dû s'entrainer au point d'oublier de défendre son royaume contre Devika. Enfin, a chacun sa spécialité... Et voilà que le Dakarai en question se retrouve a terre! Et Oman de pousser un cri de joie! Il a remporté un duel!

Les quatre vainqueurs se sont empressés de se présenter pour le second round.

Les deux plus jolies des filles qui avaient fait le tirage au sort pour le premier round ont designé par le hasard de leurs mains innocentes et frêles qui allait défier qui lors du second round:
-Wasswa contre Oman
-Topal contre Basant


2e round

Wasswa et Oman se chargent. D'un habile écart, Oman reussit à déséquilibrer le Wekeja du premier coup. Celui-ci s'accroche au dos de son elephant mais finit par glisser alors qu'Oman le pousse a terre. Effarée, la foule acclame le jeune Oluchi qui vient de remporter son second duel!!! La monture d'Oman ne cache pas sa fierté et arbore sa tenue avec vanité en saluant le public avec sa trompe.

C'est ensuite au tour de Basant et de Topal de se mesurer. Le Bongani compte bien confirmer sa bravoure d'antan et se jette sur Topal avec un grognement plus que guttural, un grognement dont on ignorait meme que les gens normaux seraient capables... En face, le mysterieux kshatriya ne se laisse pas impressionner. A vrai dire, l'impassibilité de marbre de Topal et de sa monture surprennent toute l'assemblee et peut-etre même le Bongani furieux. Mais celui-ci est déjà sur son adversaire qui est resté immobile. La main de Basant agrippe la tunique de l'autre mais glisse sur les plis sans meme gener Topal. Basant, dans son élan, dérape lui-meme du haut de sa monture et crie d'étonnement et de rage en tombant dans la poussiere de l'arène. Topal semble sourire, il n'a pratiquement pas bougé d'un pied pendant l'assaut effrayant du Bongani.
Pour la finale, ce sera donc un inconnu aux pouvoirs étranges qui va se battre contre un radja inexperimenté et jusqu'a present perdant systematique!
Mais les voilà deja qui se retrouvent dans l'arène et se mettent en position de combat.


3e et dernier round

Topal et Oman se lancent l'un contre l'autre, la foule est en délire. Oman frappe Topal d'un coup précis et efficace, Topal est déséquilibré et il chute.
Le publique se leve en hurlant de joie et saute sur place d'excitation: Oman est le grand gagnant de la derniere Epreuve karmique de la famille Jai Ă  Liane!!!

Il remporte le royaume de Jambha Jai avec ses richesses, et sa fille! C'est peut-etre surtout ce dernier aspect qui a attire Oman (et surement des kshatriyas de certaine reputation comme le Wekeja rouge) pour cette Epreuve karmique.
La persévérance d'Oman a participer aux Epreuves karmiques l'aura bien recompensé, car pour 1 roupie (ndrl: c'etait le prix d'inscription symbolique) il a cette fois-ci vraiment touché le jackpot!

Jambha Jai félicite tous les participants et procède de suite à l'union de sa fille et d'Oman, les armées des Jai jurent allégeance à leur nouveau maharadja.
La foule est invitée à aller se repaître et se désaltérer dans les immenses tentes qui ont été dressées aux abords de la ville. Le festin est incommensurable et nul doute que Jambha y a depense des centaines, si ce n'est des milliers de roupies.


Jambha Jai honore l'assemblée encore une fois d'un discours émotif:
"La dynastie Jai n'existe plus! J'espère que la manière de gouverner des Jai pourra trouver un nouveau maharadja qui voudra mener son royaume dans la paix et l'harmonie avec ses voisins. Etre un maharadja et posséder Liane et les terres alentours est une grande responsabilité, Oman devra travailler soigneusement et longtemps s'il veut pouvoir se faire une place dans le coeur de ses nouveaux sujets et survivre à tourments impitoyables qui agitent notre île."

Après quoi Jambha Jai a mis la robe blanche du pèlerin mendiant et est parti sur la route.



SANTE PUBLIQUE ET KUBERA

Les Bonganis semblent défaits et pourtant leur magie noire donne des effets de plus en plus inquiétants.

Cette saison le Kubera a infecté une partie de la population des magnifiques villes d’Amashur dans lesquelles sont morts jusqu’à 5 unités dans d’affreuses souffrances.
Les reporters qui ont survécu à l’épidémie n’ont pas réussi à savoir si ce n’est que le début d’une terrible épidémie ou si la maladie était aussi brève que meurtrière.

Seul le futur nous dira si le Kubera est capable d’encore plus de souffrances.







Gazette d'Amashur n° 17

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Signalons pour commencer le soulèvement populaire de Wenkat, il a pris le territoire de Xihir laissé vide par son père Wasswa et y a placé 10 unités.
Devika, fils adoptif et héritier d’Amano a quant à lui pris un troisième château, celui de son “ancien” frère Damodar qui n’est même pas sorti de sa torpeur pour admirer Devika fracasser les murailles de son château et semer la déstruction et la mort dans les rangs de ses hommes.
La guerre entre Debdan et les Oluchi semble terminée vu que ce tour-ci Oasim et Debdan ont fait un commerce.
La saison prochaine, est organisée la tant attendue épreuve karmique de Liane qui va voir le royaume de Jambha Jai passer sous les ordres du gagnant de l’épreuve. Jambha Jai nous a d’ailleurs envoyé un court message que vous trouverez à la fin de la gazette.
Pour la rédaction, Retgerbaf


Les ALLIANCES d'Amashur:

Amano et Devika se sont alliés.

Wasanta et Wipin se sont alliés.


Les BATAILLES d'Amashur

Les batailles du régent:

Il y a eu un combat à Socis entre 91 unités de Wipin soutenues par Wipin et 96 unités de Amano. Wipin a gagné le combat avec 54 unités.
Il y a eu un combat à Wonap entre 60 unités de Amano et 21 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 39 unités.
Il y a eu un combat à Yipaqu entre 39 unités de Wasswa et 3 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 33 unités.


La guerre contre les Bongani:

Il y a eu un combat à Lewag entre 53 unités de Devika et 42 unités de Babur. Devika a gagné le combat avec 20 unités.
Il y a eu un combat à Ralud entre 15 unités de Devika et 1 unités de Babur. Devika a gagné le combat avec 14 unités.


Devika de plus en plus fort:

Il y a eu un combat à Sabre entre 50 unités de Devika et 11 unités de Damodar. Devika a gagné le combat avec 45 unités. Devika a donc pris son troisième château.


LES COMMERCES
Debdan et Wasswa ont fait deux commerces.
Debdan et Oasim ont fait un commerce.
Oasim et Wasswa ont fait un commerce.
Devika et Jambha ont fait deux commerces.
Devika et Amano ont fait un commerce.
Wipin et Wasanta ont fait deux commerces.




Le message de Jambha Jai:
"Les préparatifs de la grande fête de la saison prochaine sont presque achevés et j’aimerais inviter tous les kshatriyas d’Amashur à venir se mesurer les uns aux autres et fêter le nouveau propriétaire de Liane et le mari de ma fille. Le gagnant de l'épreuve karmique recevra mon royaume et mon trésor comme prix, comme je vais partir sur les chemins de la méditation en mendiant je n'aurai plus besoin des roupies et mon successeur les utilisera j'espère à bon escient.
J'ai malheureusement la crainte que le futur de l'île sera écrit dans le sang et la douleur, peut-être que vous allez me surprendre, j’espère qu’un noble maharadja continuera la tradition d’organiser des épreuves karmiques.
Chers voisins je vous souhaite d'ores et déjà le succès dans vos affaires pacifiques et le moins de souffrances possibles. Jambha Jai, dernier des Jai"







Gazette d'Amashur n° 16

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Signalons pour commencer la non bataille de Marbre où 139 unités de Wasswa on pris la relève de la garnison de Debdan, nos journaliste sur place ont essayé de nous décrire l'étonnement béat sur le visage des troupes de Wasswa et sur ceux des influents kshatriyas qui voulaient soutenir l'attaque de la ville, pourtant leur article nous est pas encore parvenu, peut-être que la débauche qui a suivi la "libération" de Marbre les en a empêchés.
Pour la rédaction, Retgerbaf



Les ALLIANCES d'Amashur

Les alliances sont restees rares et identiques a celles de la saison passee. Elles n'ont pas servi en bataille cette fois non-plus.

Amano et Devika se sont alliés.
Wasanta et Wipin se sont alliés.





Les BATAILLES d'Amashur

Les batailles du régent
Amano et Wasswa se disputent des territoires proches de la capitale et font des allers-retours.
Notons que le regent a poste une puissante armee au carrefour des territoires de Wipin et de Babur (a Dudin). L'armee n'a pas bouge; les soldats doivent boire le the tranquillement.
Il y a eu un combat à Batus entre 62 unités de Wasswa et 79 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 22 unités.
Il y a eu un combat à Fizon entre 40 unités de Amano et 1 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 38 unités.
Il y a eu un combat à Memeh entre 7 unités de Amano et 3 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Wonap entre 40 unités de Wasswa et 11 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 21 unités.


La guerre contre les Bongani:
Il y a eu un combat à Lune entre 95 unités de Babur et 34 unités de Devika. Chacun des kshatriyas y a soutenu sa propre armee! Mais c'est Babur qui a gagné le combat! Il résiste donc à l'invasion du géant Devika.
Il y a eu un combat à Xajax entre 20 unités de Devika et 2 unités de Babur. Devika a gagné le combat avec 18 unités.


La guerre contre Debdan

A ce tour-ci, Debdan a essuye des attaques de Wasswa, en plus des batailles qu'il livrait contre plusieurs membres de la famille Oluchi. Debdan s'en est egalement pris a un autre Dakarai - Damodar! S'agit-il d'une feinte? Lisez aussi le texte que nous publions a la fin de cette (admirable) Gazette.
Il y a eu un combat à Jileb entre 7 unités de Oasim et 4 unités de Debdan et tous sont morts!
Il y a eu un combat à Yapus entre 15 unités de Oasim et 2 unités de Debdan. Oasim a gagné le combat avec 12 unités.
Il y a eu un combat à Luzuy entre 40 unités de Wasswa et 1 unités de Debdan. Wasswa a gagné le combat avec 39 unités.
Il y a eu un combat à Xihir entre 40 unités de Wasswa et 35 unités de Debdan. Wasswa a gagné le combat avec 10 unités.

Debdan attaque Damodar!
Il y a eu un combat à Yonew entre 2 unités de Debdan et 2 unités de Damodar et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Zotal entre 2 unités de Debdan et 1 unités de Damodar. Debdan a gagné le combat avec 1 unités.
Comme vous le voyez, les Dakarai sont en guerre entre eux. Souvenez-vous, a la saison passee c'etait Devika qui avait avance vers la capitale de Damodar. Allez voir a present combien d'unites il a poste pour un assaut apparent!!






LES COMMERCES

Les commerces ont repris par rapport a la saison passee.

Oasim et Wasswa ont fait un commerce.
Debdan et Jambha ont fait un commerce.
Devika et Jambha ont fait deux commerces.
Devika et Amano ont fait un commerce.
Wipin et Wasanta ont fait deux commerces.
Wasanta et Amano ont fait un commerce.
Amano et Jambha ont fait un commerce.





Section extra gazettaire.

Pour finir nous inaugurons une nouvelle section. Cette section est réservée à nos collègues des gazettes locales et aux articles des grands seigneurs d'Amashur. Aujourd'hui nous publions un article qui a déjà paru dans la Gazette de Mur (quand nous disons "Gazette", c'est feuille de chou que nous essayons de ne pas dire) il y a quelques jours et nous l'utiliserons ici en partie pour respecter la politique "soutien national aux misérables gazettes régionales" et en partie parce qu'il nous restait un peu de place. Signalons que tout point de vue exprimé par l'auteur de l'article ne reflète pas le point de vue de Notre vénérable Gazette (la vraie) et de sa rédaction.

LES DEMONS DE DEBDAN
par Sasseh Bonrago

Des rumeurs de palais affirment que cette saison, les allées du palais de Mur ont été agitées. Notre seigneur, pourtant si posé à l'habitude, serait en effet entré dans une colère si violente après les comptes-rendus de ses généraux qu'il aurait cassé de son poing la table séculaire de la salle du conseil de Mur. Un serviteur qui désire garder l'anonymat raconte qu'il reçut alors une série de missives de Wasswa. Selon notre source, le pourtant noble seigneur de Saphir aurait empoisonné ces lettres qui auraient plongé Debdan Dakarai dans une profonde mélancolie. L'absence de son fils adoptif Dinesh y est-elle pour quelque chose? Certains anonymes prétendent que c'est le cas... Toutes les sources s'accordent en tout cas à dire que le château résonnait des cris de désespoir du seigneur et l'on dit que son sommeil fut agité de songes, qu'il se levait la nuit pour regarder la lune et pleurer sous les étoiles en maudissant son propre nom. Certes, je ne transcris là que mon interprétation des révélations souvent vagues et gênées de personnes plus ou moins proches du seigneur et désirant garder l'anonymat. Soyons donc professionnels et restons donc prudents quant à la fiabilité de ces informations.

Toutefois, notre seigneur, prouvant une fois de plus que le sang Dakarai est puissant, s'est relevé récemment de sa triste torpeur ! Joie et bonheur pour nous lorsque nous avons appris cette nouvelle par l'entremise d'une servante bien informée ! Il est parti seul et en armes, en ne laissant que quelques ordres griffonés sur un parchemin à ses généraux.

Pourtant, aujourd'hui encore, des doutes subsistent sur son état mental : les troupes du front nord n'ont pas reçu d'ordre de mouvement alors que le front sud, sûr pourtant, est secoué d'étranges mouvements. Et que dire de la désertion des troupes de Marbre? Et notre seigneur qui, sur un coup de tête, est parti seul on ne sait où...

Un brahmane proche du pouvoir affirme de manière anonyme qu'il pourrait bien s'agir d'un enchantement envoyé par son fils Dinesh par l'entremise d'une omoplate de crocodile gravée de runes maléfiques. Un autre nous affirme pourtant qu'il n'en est rien, que le seigneur traverse simplement une profonde période de dépression et aspire seulement à une certaine forme de rédemption.

Et nous? à quoi pensons-nous tout de suite? Au Kubera bien-sûr ! N'attaque-t-il pas les personnes les plus valeureuses en premier?

Mon opinion est faite : après le valeureux Damodar, c'est le grand Debdan qui est la victime du sombre démon. Tous les témoignages semblent en tout cas l'indiquer.

Ndlr : Sasseh Bonrago a mystérieusement disparu après la parution de cet article...









Gazette d'Amashur n° 15

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Cette saison est importante pour Jambha Jai, c'est cette saison qu'a lieu la premiere des deux épreuves karmiques qui verront Jambha Jai prendre sa retraite et un valeureux kshatriya prendre possession du royaume de Liane. Mais cette saison a aussi vu quelques batailles dont un combat massif entre Amano et Wipin. Il semble que Basu aie réussi à se libérer du donjon obscur dans lequel Amano l'avait jeté.
A la fin de la gazette nous vous transmettons deux messages spéciaux qui nous sont parvenus.
Mais pour commencer cette gazette et sous la pression d'une centaines d'hommes armées nous devons chambouler l'ordre habituel de la gazette et vous livrer un message urgent de notre régent, sa tyrannique seigneurie Amano, bien que ne cautionnant nullement cette publication, nous a envoyé un édit, un texte gonflé d'orgueil, mais assez terrifiant à entendre. Apparemment, Devika a lèche-botté suffisamment longtemps:
Pour la rédaction, Retgerbaf


Message du régent

«Mes chers amis, sujets soumis de mon beau Royaume d'Amashur!
Il est de belles journées telles celle-ci, où les oiseaux chantent pour clamer la gloire de ma personne, et où les nuages sont soufflés par la puissance d'un vent céleste qui répond à mes envies!
Mes amis, loyaux vassaux, j'ai une grande nouvelle Ă  annoncer!
Devika est désormais mon fils et mon héritier!
Etant sans enfants, et surtout sans héritier mâle, j'adopte ce fier représentant de la fière et guerrière lignée Dakarai afin de le faire entrer dans l'immortelle famille Arshad. Lorsque, dans bine des années, je monterai au nirvana rejoindre les dieux, qu'il puisse conformément à la coutume monter sur le Trône de Lotus. De là, il règnera sur le Royaume d'Amashur, le Royaume Arshad.
Que mille fois béni soit son nom, et que les pétales de roses parsèment son chemin!
Gloire Ă  Devika Arshad, fier fils du Roi que je suis!
Amano Arshad, Roi d'Amashur auto-proclamé et reconnu des Dakarai, de Jambha Jai et Wasanta Wekeja.»



Les ALLIANCES d'Amashur
Les alliances se font plus rares et, cette saison, n'ont été d'aucune utilité en bataille.

Amano et Devika se sont alliés.
Wasanta et Wipin se sont alliés.





Les BATAILLES d'Amashur
Les batailles du régent
Il y a eu un combat à Daram entre 154 unités de Wipin, soutenues par Wipin et 122 unités de Amano. Wipin a gagné le combat avec 85 unités et il parait que ça a enragé le régent au plus haut point.
Il y a eu un combat à Fizon entre 6 unités de Wasswa et 3 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Fumah entre 3 unités de Amano et 1 unités de Wasanta. Amano a gagné le combat avec 2 unités.


La guerre contre les Bongani:
Il y a eu un combat à Dudin entre 145 unités de Amano et 29 unités de Babur. Amano a gagné le combat avec 96 unités.
Il y a eu un combat à Fetov entre 50 unités de Devika et 41 unités de Babur. Devika a gagné le combat avec 34 unités. Devika se bat d'ailleurs sur deux fronts, celui contre Babur et celui contre son frère Damodar qui ne lui oppose pas de résistance.
Il y a eu un combat à Ghidas entre 60 unités de Devika, soutenues par Devika et 51 unités de Babur. Devika a gagné le combat avec 35 unités.


La guerre des Oluchi contre Debdan
La guerre semble tourner encore une fois Ă  l’avantage de Debdan.
Il y a eu un combat à Hehol entre 46 unités de Oasim et 15 unités de Debdan. Oasim a gagné le combat avec 23 unités.
Il y a eu un combat à Jileb entre 5 unités de Debdan et 1 unités de Oasim. Debdan a gagné le combat avec 4 unités.
Il y a eu un combat à Jomef entre 6 unités de Debdan et 3 unités de Oasim. Debdan a gagné le combat avec 3 unités.
Il y a eu un combat à Wuzeg entre 5 unités de Debdan et 3 unités de Oadir. Debdan a gagné le combat avec 2 unités.




Combats divers:
Il y a eu un combat à Ghecoc entre 28 unités de Worknesh et 5 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 21 unités.
Il y a eu un combat à Memoy entre 3 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Ghihil entre 4 unités de Devika et 2 unités de Damodar. Devika a gagné le combat avec 2 unités.






LES COMMERCES

Beaucoup de commerces ont échoués cette saison et ainsi les relations commerciales fructueuses sont font plus rares.

Oasim et Wasswa ont fait un commerce.
Devika et Jambha ont fait deux commerces.
Devika et Amano ont fait un commerce.
Wipin et Wasanta ont fait deux commerces.
Amano et Jambha ont fait un commerce.






L’avant dernière Ă©preuve karmique de Jambha Jai.
Il y a eu neuf participants Ă  l’Ă©preuve karmique de Liane, un des participants est apparu masquĂ© sous le nom de Topal. Neuf participants, un chiffre particulier qui va permettre Ă  un kshatriya par round de passer directement au round suivant sans duel. Jambha Jai a rĂ©itĂ©rĂ© sa conviction sur selon laquelle seul un kshatriya qui maĂ®trise l'art de l'Ă©preuve karmique est apte Ă  mener un royaume honorablement.

Premier round.
Wasanta a été tiré au sort pour passer directement au deuxième round.

Wenkat et Oadir se lancent l'un contre l'autre, Wenkat tombe. Oadir a gagné la partie.
Debdan et Oman se lancent l'un contre l'autre, Oman chute. Debdan a gagné la partie
Basant et Wikram se lancent l'un contre l'autre, Basant tombe. Wikram a gagné la partie
Topal, le mystérieux kshatriya masqué et Basu se lancent l'un contre l'autre, Basu chute. Topal a gagné la partie

Deuxième round:
Cette fois ci Debdan a été choisi pour participer automatiquement au troisième round, la demi-finale.

Oadir et Wikram se lancent l'un contre l'autre, Wikram chute. Oadir a gagné la partie.
Topal et Wasanta se lancent l'un contre l'autre, Wasanta chute, il ne lui aura donc servi a rien d’ĂŞtre automatiquement promu au deuxième round. Topal a gagnĂ© la partie.


Troisième round:
Topal le mystérieux a été choisi pour aller directement en finale.

Debdan et Oadir se lancent l'un contre l'autre, Debdan tombe. Oadir a gagné la partie.
La finale: Oadir et Topal se lancent l'un contre l'autre, Topal tombe. Oadir a gagné la partie
Une fois de plus c’est Oadir qui est le grand gagnant de l'Ă©preuve karmique et empoche les 300 roupies qui Ă©taient en jeu, Topal le mystĂ©rieux recevra un don de la part de Jambha (150 roupies, comme il l'avait promis dans la Gazette numero 10) la saison prochaine et les paris sont ouverts pour savoir qui se cache derrière le masque.
N’oubliez pas que dans 3 saisons Jambha Jai organisera son dernier tournoi oĂą le gagnant recevra la main de l’unique fille de Jambha Jai et tout le royaume des Jai, les festivitĂ©s s'annoncent grandioses.






Finalement nous avons une lettre ouverte de Debdan Dakarai et un tĂ©moignage d’un aubergiste d’Amashur, tout d’abord le message de Debdan Dakarai.
«
"Debdan, j'ai besoin d'un guerrier, pas d'un politicien" m'a récemment écrit notre Régent.  

Et il avait raison ! Un guerrier, c'est ce que je suis ! Et c'est en tant que tel que je vais agir. J'ai longtemps hésité entre un devoir de loyauté et un devoir de courage.  

Mon seigneur Amano, merci de m'avoir éclairé. Je peux à présent marcher droit devant mon destin. En guerrier je suis né, transperçant ma mère si fort qu'elle ne s'en remit jamais, et en guerrier je périrai !  

Il y a une chose plus respectable que tout et à laquelle j'aspire, comme tout guerrier: la soumission totale à un seigneur illuminé, juste et courageux. Un seigneur qui saura remettre l'ordre dans le chaos, qui saura faire débuter dans l'harmonie un nouveau cycle karmique. A ce roi, je me soumettrai corps et âme et je suis sûr que tous les seigneurs honorables feront de même.  

Mais ce roi, ce n'est pas Amano Arshad !  

La lignée Arshad est éteinte, finie. Seul reste un seigneur parmi d'autres, voulant restaurer un temps révolu, désuet.  

Wasswa, Wipin, mes courageux amis, je vous rejoins dans votre cause juste et honorable le coeur léger et le bras vaillant ! Mon fils Dinesh, un vrai guerrier qui s'ignore, sera des nôtres également pour ma plus grande joie !  

Ce jour serait un jour heureux de liberté retrouvée si notre frère Devika ne nous avait fait défaut, se mettant par appât du gain à la botte du régent. Pardonne-nous mon frère de nous être joué de toi cette seule fois et réfléchis : il n'est jamais trop tard pour changer d'avis. La famille Dakarai t'accueillerait les bras ouverts si tu décidais de revenir.  

Oasim, mon vieil ennemi, tu me pardonneras j'espère la ruse par laquelle je me suis joué de toi (si tu t'y es laissé prendre). Ce sera la dernière fois, tu peux me croire ! Je ne combattrai maintenant qu'avec mon sabre, laissant la ruse aux politiciens. Prends garde car les Dakarai de la fière lignée de Debdan marchent sur Silence !  

Que tous les peuples se réjouissent à présent ! Debdan et Dinesh ont rejoint le camp du renouveau ! L'honneur et le courage vaincront la tyrannie !  

Debdan Dakarai
»






Et voilĂ  ce qu’un aubergiste du charmant territoire de Zotal a tenu a nous faire parvenir:
 

«Cela faisait plusieurs saisons qu'il est arrivé. Au début, il n'a loué qu'une chambre misérable et une partie de mon champ pour son éléphant.

Grand, avec de longs cheveux qui se mĂŞlaient Ă  une petite barbe de jais, il avait l'air serein.

Parfois, il partait pendant une saison entière. Moi, je lui gardait la chambre et n'y effectuait aucun entretien. Il me payait pour que je ne touche à rien !

Oh… Pour me payer, il me payait !

Un soir, il est revenu couvert de blessure. Ma femme et ma fille voulaient le soigner, mais il a refusé et s'est réfugié dans une forme de méditation.

Une autre fois, il est arrivé avec une dépouille de crocodile. Pendant dix jours, toute l'auberge empestait. Les voyageurs ne venaient plus. Ils disaient que ça sentait la mort !

C'est alors que Dinesh, c'est comme cela qu'il s'est présenté la première fois, a pris toutes les chambres de ma bâtisse. Des dizaines de messagers et de coureurs sont venu prendre possession des lieux. Sa misérable chambre était devenue un scriptorium et un va et vient incessant a commencé à se mettre en place.

Avec ma famille, nous Ă©tions devenu les cuisiniers d'une bande d'administrateurs.

  Un jour, tout a basculé! Dinesh est revenu blessé, saoul et drogué d'un territoire obscur. Il a hurlé dans l'auberge qu'un ange lui avait rendu visite lors d'une méditation. Il a tout cassé dans la salle principale et s'est enfermé dans sa chambre.

Pendant deux jours, il est resté dans sa tanière à triturer les ossements du crocodile avec pour seule nourriture les effluves des herbes hallucinatoires qu'il brûlait en abondance.  

Lorsqu'il est sorti, le troisième jour, il avait totalement changé. Son visage, son crâne et ses arcades sourcilières étaient glabres. Ses yeux étaient sereins. Son corps était repu.

Il a donné un os de crocodile gravés de signes à chacun de ses messagers et leur a commandé de le livrer pour ne plus revenir. Il m'a demandé de quitter les lieux avec ma famille et de refaire ma vie ailleurs.

- Mais, maître, cette auberge est tout ce que j'ai !

Il a souri et m'a tendu une outre remplie d'argent. Il avait là de quoi construire trois auberge comme celle-ci !

J'ai bredouillĂ© un “merci” et j'ai quittĂ© les lieux.

Lorsque la nuit est tombée, un point luminescent à l'horizon nous a signifié que notre bâtisse était en feu et qu'il ne fallait plus se retourner.»









Gazette d'Amashur n° 14

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Rien n'est définitif sur Amashur, tout est cycle. Les vassaux d'autrefois sont les ennemis d'aujourd'hui et peut-être les allies de demain.
Pensons notamment a Wasswa qui est un Maharadja de plus a avoir refuse la soumission au régent.
Et pensons aux manoeuvres de Devika qui s'en est pris a un autre Dakarai et qui ne semble plus si hardiment vouloir pourfendre les Bongani.
Du cote des radjas qui se promènent, on n'a pas encore eu de révélation sur une piste qui mènerait au Kubera. Mais parmi le peuple, la rumeur court que tous seraient en ce moment bien occupes a se préparer aux glorieuses épreuves karmiques que l'unique membre de la famille Jai a annoncées dans notre Gazette du tour 10!
Pour la rédaction, Retgerbaf




Les ALLIANCES d'Amashur ne sont pas les mêmes qu'au tour passé mais sont les mêmes qu'au tour d'avant:

Amano et Devika, qui lèche-bottes toujours plus;
Wasanta et Wipin continuent a faire front commun et familial contre leurs multiples ennemis.
Babur se remet en alliance avec son neveu Basant.




Les BATAILLES d'Amashur

La guerre contre les Bongani

On pouvait croire a la saison passée a une trêve entre les Bongani et leurs ennemis du camp d'Amano. Tout doute pourrait a présent être écarté, vu la reprise des combats.
Mais une seule bataille n'est-elle pas peu par rapport au gigantesque front qu'on a connu autre fois? Et que penser du fait que Devika a attaque Damodar (voir plus bas)?


Il y a eu un combat à Mizul entre 75 unités de Devika soutenues par Devika lui-même et 61 unités de Babur. Devika a gagné le combat avec 58 unités.


Les expéditions d'Amano

Du cote de Wipin, Amano a lance des armées qui avancent tout droit et ne laissent pas même de défense, semble-t-il. Wipin a apparemment recule une partie de ses forces et attendu un renfort massif. Il présente actuellement une armée gigantesque a Amano: 154 unités attendent le régent qui est en sous-nombre et n'a pas de renfort prévu depuis sa ville.
Il y a eu un combat à Daram entre 83 unités de Amano et 12 unités de Wipin. Amano a gagné le combat avec 62 unités.

Du cote de Wasswa, Amano a l'air dépassé car son nouvel ennemi a réussi a lui prendre plus de territoires avec un nombre dérisoire d'unités:
Il y a eu un combat à Fizon entre 33 unités de Wasswa et 27 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 6 unités.
Il y a eu un combat à Memeh entre 4 unités de Wasswa et 1 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 3 unités.
Amano n'a réussi qu'a éliminer un territoire a 1 unité a Wasswa (ci-dessous)! Certains doivent bien rire dans les territoires du Wekeja!
Il y a eu un combat à Wonap entre 20 unités de Amano et 1 unités de Wasswa. Amano a gagné le combat avec 18 unités.


Est

Comme annonce plus haut, Devika s'en est pris a Damodar. Il s'agit d'un acte déliberé vu que Devika aurait pu conquérir des territoires encore neutres autour de lui au lieu d'attaquer le membre de sa famille. Vu l'obéissance et l'ambition de Devika, on pense que cette attaque a été ordonnée par Amano:
Il y a eu un combat à Zokuk entre 5 unités de Devika et 1 unités de Damodar. Devika a gagné le combat avec 4 unités.

Oasim-Debdan
Il y a eu un combat à Hehol entre 45 unités de Debdan soutenues par le "Sabre de l'Est" lui-même, comme l'appelle Amano et 54 unités de Oasim. Debdan a gagné le combat avec 5 unités.
Il y a eu un combat à Xugev entre 28 unités de Debdan et 23 unités de Oasim. Debdan a gagné le combat avec 16 unités.

Oadir-Debdan
Il y a eu un combat à Wuzeg entre 4 unités de Oadir soutenues par Oadir et Oman et 1 unités de Debdan. Oadir a gagné le combat avec 3 unités.


Ouest

Wasanta reprend facilement du terrain, d'autant plus que les armées de Worknesh n'ont pas daigne bouger a ce tour...
Il y a eu un combat à Figif entre 43 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 41 unités.
Il y a eu un combat à Memoy entre 7 unités de Worknesh et 8 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Mocuh entre 5 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 4 unités.
Il y a eu un combat à Quipac entre 8 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 5 unités.




LES COMMERCES

Debdan et Jambha ont fait un commerce.
Debdan et Wasswa ont fait DEUX commerces.
Debdan et Amano ont fait DEUX commerces.

Devika et Amano ont fait un commerce.
Devika et Jambha ont fait DEUX commerces.

Wipin et Wasanta ont fait DEUX commerces.

Amano et Jambha ont fait un commerce.




LA PROCHAINE ÉPREUVE KARMIQUE DE JAMBHA JAI

Profitons-en pour rappeler l'incroyable Epreuve karmique qui aura lieu a Liane a cette saison. Ne la manquez pas! La rédaction de la Gazette sera bien entendu présente.
Qui seront les heureux gagnants? Car si on peut craindre que l'ennuyeux (car gagnant depuis fort longtemps) Oadir remporte la première place et ses 300 roupies, rien n'est sur pour la deuxième place dont le kshatriya gagnera, rappelons-le, quand-même 150 roupies!
Un tel enjeu devrait convaincre chacun de s'offrir les 10 roupies d'inscription...







Gazette d'Amashur n° 13

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Les événements s'aggravent sur Amashur et alors que le spectre du Kubera hante tous les esprits, les puissants maharadjas poursuivent leur course à la suprématie. On déplore toutefois l'absence de certains maharadja qui ont préféré festoyer avec leur cour que donner des ordres à leurs contrées. Worknesh, Widard et Damodar n'ont ainsi rien "fait", outre festoyer ou chasser ou s'amuser, ce tour.
A ce tour, on sera rassuré de voir que Wasanta, qui était encore il y a peu désespérément assiégé par Worknesh, s'en tire plutôt bien.

Wasswa a décidé de prendre les devants et a attaqué le régent! Nous attendons impatiemment la réaction du régent et des autres maharadjas et avons dépêché des reporteurs à Saphir et à Lotus. Amano a les saisons passées perdu quelques vassaux et il semble que le mécontentement avec sa manière de régner se fasse plus urgente.
Il y a pourtant un seigneur qui doit être assez satisfait, celui que nous avons à la rédaction surnommé depuis quelques saisons le "lèche-bottes", l'homme au territoire rose. Devika des Dakarai a cette saison dépassé le Régent lui-même en ce qui concerne les impôts récoltés sur le dos de ses pauvres sujets. Son territoire est immense, jamais un aussi grand terrain n'a appartenu au même seigneur. Nos scribes nous rapportent que Devika, contrairement à ce que prétend la légende qui le dépeignait un peu comme le sage et le comptable des dakarai, serait bien plus conquérant et volontaire que cela.

Omnura a quant à lui récupéré son statut de radja sans territoire et on peut supposer qu'il se promène à présent sans attache.

Pour la rédaction, Retgerbaf




Les ALLIANCES d'Amashur ne se sont pas répétées comme au tour passé, sauf pour...

...Amano et Devika qui lèche-bottes sans interruption, et ...
...Wasanta et Wipin qui veulent montrer leur attachement familial même si cela n'a pas dépassé un effet symbolique à ce tour.

Mais les autres alliances ne se sont pas renouvelées et c'est Omnura et Oadir qui sont de nouveaux alliés.




Les BATAILLES d'Amashur

La guerre contre les Bongani

Vous vous attendiez à trouver dans ce paragraphe une fois encore une longue énumération des batailles livrées par Devika et Cie contre les Bongani qui ont été décimés depuis le début des agitations d'Amashur?
Eh bien soyez grandement surpris! Il n'y a pas eu le moindre contact entre les bélligérants à ce tour. Amano serait-il occupé ailleurs (voir notre paragraphe ci-dessous)? Wipin aurait-il définitivement abandonné la guerre contre les Bongani, lui qui s'était dressé le premier avec fierté contre eux? Et que fait Devika dont on sait que pour rien au monde il ne lâcherait son rôle de lèche-bottes auprès d'Amano? La politique interne des familles y serait-elle pour quelque chose?
Nos journalistes n'en savent rien. Faut-il s'interroger ou bien n'est-ce qu'un passage accidentel?


Les expéditions d'Amano

Il semblerait que le régent ait décidé d'envoyer des expéditions punitives à l'Ouest et à l'Est. Jugez-en par vous-même:

Il y a eu un combat à Davog entre 85 unités de Amano et 1 unités de Wasanta. Amano a gagné le combat avec 83 unités.

Il y a eu un combat à Pulum entre 69 unités de Amano et 47 unités de Wasswa soutenues par Wasswa lui-même. Amano a gagné le combat avec 4 unités.
Il y a eu un combat à Wonap où 7 unités de Wasswa ont attaqué 2 unités de Amano. Wasswa a gagné le combat avec 5 unités qui n'ont maintenant plus que 366 unités entre elles et la capitale d'Amashur où siège l'ennemi de Wasswa, le Régent Amano des Arshad.


Nord-est

Il y a eu un combat à Jovoj entre 6 unités de Oadir, aidées par 1 unites de son allié Omnura et soutenues par son frère Oman contre 5 unités de Debdan. Oadir a gagné le combat avec 4 unités.

Oasim-Debdan
Il y a eu un combat à Faheb entre 3 unités de Debdan et 1 unités de Oasim. Debdan a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Ghucuv entre 10 unités de Debdan et 1 unités de Oasim. Debdan a gagné le combat avec 8 unités.

Omnura-Debdan
Il y a eu un combat à Jofok entre 2 unités de Debdan et 1 unités de Omnura. Debdan a gagné le combat avec 1 unités.


Ouest

Il y a eu un combat à Memoy entre 16 unités de Worknesh et 15 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 7 unités.




LES COMMERCES

Les maharadjas sont de plus en plus nombreux Ă  profiter d'avoir deux villes pour Ă©tablir deux routes marchandes avec, chez leur partenaire, la mĂŞme destination.

Debdan et Jambha ont fait un commerce.
Debdan et Wasswa ont fait DEUX commerces.
Debdan et Amano ont fait DEUX commerces.

Devika et Amano ont fait un commerce.
Devika et Jambha ont fait un commerce.

Wipin et Wasanta ont fait DEUX commerces.

Amano et Jambha ont fait un commerce.




L'ÉPREUVE KARMIQUE DU RÉGENT DE LOTUS

Une fois de plus, peu de participants se sont retrouvés dans les arènes karmiques de Lotus. Les épreuves du Régent serait-elles moins populaires que celles de Jambha Jai? On s'attend à une masse de participants à la prochaine épreuve de Liane, vu les prix très élevés qui sont à la clef.
Néanmoins il faut reconnaître que la dernière épreuve karmique de Jambha n'avait pas vu grand monde non plus y participer.
Quoi qu'il en soit, ils étaient cette fois-ci six à se défier pour les 275 roupies promis par Amano. Le même nombre que la dernière fois à Lotus.

La première partie est l'affrontement de Wikram et Wasanta. Wikram gagne.

La deuxième partie voit aussi le duel entre deux membres de la même famille, deux frères alliés qui plus est! Mais l'appartenance familiale n'a pas d'importance au fond (encore moins pour une épreuve karmique), et les alliances ne se scellent concrètement qu'au niveau militaire. Ceux qui veulent voir dans une alliance un élément symbolique d'union sont seuls responsables de le voir ainsi.
Omnura et Oadir s'affrontent donc lors de la deuxième partie. Oadir est vainqueur.

La troisième partie est le duel de Basant contre Wenkat. Celui qui était autrefois craint dans tout Amashur n'est plus si terrible puisqu'il perd contre Wenkat.

Tous les participants ayant déjà joué une fois, le deuxième round a eu lieu par tirage au sort entre Wenkat et Oadir. Wikram a donc pu s'épargner ce round et se préparer pour le défier vainqueur.

Oadir a gagné contre Wenkat et a donc dû affronter Wikram, frais et dipos, pour le troisième et dernier round.
Et c'est Oadir qui vainc Wenkat et est ainsi le grand gagnant de l'Ă©preuve karmique Ă  Lotus!
Oadir semble définitivement être un des poids lourds des épreuves karmiques. La foule présente a déjà commencé à parier sur le gagnant des deux dernières épreuves de Jambha Jai et Oadir fait presque l'unanimité.




LETTRE OUVERTE

Le Maharadja Debdan a souhaité s'exprimer dans nos pages et nous publions son texte tout en le félicitant de témoigner ainsi de son activisme dans la vie d'Amashur. Les lecteurs -le peuple- sauront sûrement gratifier ce maharadja par une grande reconaissance.

"Seigneurs,

En ces temps tristes où amashur semble sombrer dans une danse de mort, la famille Dakarai est sur le point de célebrer un heureux évènement !
Après la défection de Damodar le Muet, aussi appelé par certains Damodar le Traître ou Damodar l'Incompris, après la défection de celui que notre estimé suzerain nomme Damodar le suppôt du Kubera, notre famille fut en deuil d'avoir perdu un frère. Mais pour l'un d'entre nous, Dinesh son fils, ce fut la perte d'un père et de son honneur.

Alors laissez-moi vous apprendre que j'ai décidé de prendre ce jeune combattant, ce champion au courage et à la loyauté exemplaires, comme fils ! Je l'adopte et fais de lui mon héritier. Je le bénis comme un père et lui rends par ce geste tout l'honneur que son sang lui avait retiré.

Un homme est le reflet de son père, dit-on. Je lui offre un relfet un peu plus digne de lui, en toute humilité."








Gazette d'Amashur n° 12

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Les Alliances d'Amashur
Les alliances de la saison passée se sont confirmées et donnent un semblant de quiétude dans le paysage diplomatiques d'Amashur en ce moment. D'après les messages qui ont été échangés entre de nombreux kshatriyas, cette apparence n'est que trompeuse.
Voici ceux qui se sont alliés:
Amano et Devika, le lèche-bottes d'encore et toujours, se sont alliés.
Wasanta s’est allié à son père Wipin mais cette fois l'alliance n'a pas été nécessaires dans les faits puisqu'aucune lutte commune n'a eu lieu.
Basant continue son alliance avec son oncle Babur.

Le commerce a repris, des voies marchandes ayant été rétablies de justesse dans l'Est.
Ainsi:
Debdan et Jambha ont fait un commerce.
Debdan et Wasswa ont fait un commerce.
Debdan et Amano ont fait un commerce.
Devika et Jambha ont fait non seulement un commerce, mais ils en ont fait ...un deuxième! Devika profite pleinement de sa seconde ville et les caravanes de son pays transportent encens et épices dans plusieurs directions.
Devika et Amano ont fait un commerce.
Wipin et Wasanta ont fait deux commerces, donnant, eux aussi, de la valeur au fait de posséder plusieurs villes.
Wasanta et Amano ont fait un commerce.
Amano et Jambha ont fait un commerce.

SUD
Devika-Basu
Il y a eu un combat à Busud entre 4 unités de Devika et 1 unités de Basu. Devika a gagné le combat avec 3 unités.
Il y a eu un combat à Tupaf entre 15 unités de Devika et 6 unités de Basu. Devika a gagné le combat avec 10 unités.
Amano-Basu
Il y a eu un combat à Ghociy entre 1 unités de Amano et 1 unités de Basu et personne n'a gagné le combat.
Devika-Babur
Il y a eu un combat à Rokec entre 32 unités de Devika et 45 unités de Babur. Devika a gagné le combat avec 9 unités.
Amanu-Babur
Il y a eu un combat à Neyub entre 73 unités de Amano et 9 unités de Babur. Amano a gagné le combat avec 62 unités.

EST
Omnura-Wasswa
Il y a eu un combat à Xeyiw entre 10 unités de Wasswa et 2 unités de Omnura. Wasswa a gagné le combat avec 8 unités.
Omnura-Dinesh
Il y a eu un combat à Wuxud entre 3 unités de Omnura et 3 unités de Dinesh. Omnura a gagné le combat avec 1 unités.
Omnura-Debdan
Il y a eu un combat à Citoh entre 2 unités de Omnura et 1 unités de Debdan. Omnura a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Wuzeg entre 2 unités de Debdan et 1 unités de Omnura. Debdan a gagné le combat avec 1 unités.

Oasim-Debdan
Il y a eu un combat à Comir entre 40 unités de Debdan et 1 unités de Oasim. Debdan a gagné le combat avec 39 unités.
Il y a eu un combat à Faheb entre 3 unités de Oasim et 1 unités de Debdan. Oasim a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Fovus entre 15 unités de Debdan et 1 unités de Oasim. Debdan a gagné le combat avec 14 unités.
Il y a eu un combat à Ghucuv entre 5 unités de Oasim et 1 unités de Debdan. Oasim a gagné le combat avec 4 unités.
Il y a eu un combat à Mur entre 70 unités de Debdan soutenues par Debdan lui-même et 53 unités de Oasim soutenues par son fils Omnura. Debdan a gagné le combat avec 38 unités.
Il y a eu un combat à Paguy entre 40 unités de Debdan et 1 unités de Oasim. Debdan a gagné le combat avec 39 unités.
Il y a eu un combat à Vowit entre 3 unités de Oasim et 1 unités de Debdan et tous sont morts!

Oadir-Debdan
Il y a eu un combat à Ghemag entre 14 unités de Debdan et 1 unités de Oadir. Debdan a gagné le combat avec 13 unités.
Il y a eu un combat à Wulex entre 7 unités de Oadir soutenues par Oadir et EN PLUS par Oman et 1 unités de Debdan. Oadir a gagné le combat avec 6 unités.
Il y a eu un combat à Xitow entre 1 unités de Debdan et 1 unités de Oadir et personne n'a gagné le combat.


OUEST
Il y a eu un combat à Muloy entre 60 unités de Wasanta et 3 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 54 unités.
Il y a eu un combat à Zixef entre 5 unités de Wasanta et 1 unités de Worknesh. Wasanta a gagné le combat avec 4 unités.


Epreuves karmiques
Le tour 13 Amano le régent de toute l'île a organisé une épreuve karmique avec un prix de 275 roupies pour le gagnant.

Jambha a organisé les deux épreuves karmiques qu'il nous avait promise, une pour le tour 15 avec un prix de 300 roupies (et un don pour le deuxième gagnant) et l'autre le tour 18 avec un prix officielle de 100 roupies, mais Jambha a promis la main de sa fille, tout ses territoires et son château au gagnant.


Signalons que Basu est arrivé en chaînes à Lotus.
Amano a tenté de l'executer sur le champ, il a fait amener le boureau qui a reçu carte blanche pour faire souffrir Basu, au grand plaisir du bourreau. Mais la notoriété de Basu l'en a empêché: tant qu'un kshatriya a suffisamment de prestige pour être aimé du peuple, une exécution déclencherait une telle colère populaire que même Amano n'y résisterait pas. Seuls les Kshatriya les moins prestigieux d'Amashur peuvent être exécutés en toute impunité. Un témoin ému nous a raconté que c'était comme si un bouclier divin protégait Basu des attaques du bourreau, car ce dernier n'a pas osé faire de mal à Basu devant la foule transie. Le régent excédé a choisi quelques mendiants et les a fait exécuter à la place de Basu qui a été jeté dans une cellule du donjon.







Gazette d'Amashur n° 11

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


La Gazette d'Amashur
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les princes sans oser le leur demander en face!

Apprêtez vous à découvrir dans notre gazette libre de terribles événements! Cette saison aura été marquée par l’assaut mené contre trois places fortes, les châteaux autrefois abandonnés de familles d’Amashur disparues et le château de Debdan des Dakarai. Les forces de Worknesh, que ses ennemis suronemment Worknesh le Rouge, ont pris d’assaut avec force grappins et tours de siège la place forte de Wasanta à Soupir. Pendant ce temps dans l’Est du pays les forces de Wasswa assaillaient Marbre, forteresse qu’Omnura occupe depuis qu’il est devenu Maharadja, et que Oasim le seigneur des Oluchi agressait Mur.

Les guerres continuent donc de plus belle comme vous allez le lire plus loin dans notre opus. Toutefois, tout n’est heureusement pas perdus pour les partisans de la paix. Alors que les seigneurs ont d’une manière générale complètement ignoré l’annonce percutante faite par Jambha des Jai dans la dernière gazette, où il annonçait à tous ses intentions de céder ses terres et ses bien au Kshatriya qui remportera une magnifique Epreuve Karmique au tour 18, eh bien alors qu’ils l’ignoraient le peuple d’Amashur murmure et apprécie le geste.
Un peu partout à travers le royaume toutes castes confondues on ne peut que saluer le geste désintéressé à l’extrême et très noble de Jambha des Jai, le dernier des Jai, hélas. Il mariera sa fille unique au seigneur qui triomphera de l’épreuve! Tous frémissent en imaginant qui pourrait ainsi hériter des terres de Jambha! Un Oluchi, un des nombreux Wekeja, un Dakarai? Un Bongani peut-être même? Le seigneur voisin de Jambha, Damodar le silencieux, a refait mouvement, ses troupes recevant à nouveau des ordres de Sabre… De même que Widard, qui avait lui aussi manqué deux saisons auparavant.

Il reste donc des raions d’espérer dans la sagesse et la paix. Jambha le Sage a donné l’exemple, et il n’est un brahmane sensé qui ne le louerait pour son désintérêt des aspects matériels du monde.
La paix s’illustre diplomatiquement et économiquement à travers les commerces. A ce propos, mentionnons rapidement que l’on parle de véritables trafics de roupies, traversant tout Amashur: des seigneurs donnent en abondance, d’autres employent cet argent à bon escient. De même, il paraît dans les tavernes que certains explorateurs ont été assez chanceux et ont découvert de sympathiques trésors… Mais pas encore le Kubera!
Pour ce qui est des Alliances , il en fut un peu moins confirmées que les saisons dernières… La danse de Docurch qui semble prendre de la vitesse y est sûrement pour quelque chose, mais il est indéniable que le doute et la confusion diplomatique règnent en ce momet. Abandons d’alliances, méfiance, essais de paix… on murmure que la diplomatie amashuri n’a jamais été aussi foisonnante qu’en cette saion.
Ainsi:
Amano et Devika, le lèche-bottes éternel, se sont alliés encore une fois.
Wasanta s’est allié à son père Wipin, afin de lutter contre Worknesh.
Basant, privé de son maléfique père, s’est allié à son oncle Babur.

Le commerce a continué de s’écouler, mais la guerre et les conflits ont brisé des routes commerciales dans l’Est du pays.
Ainsi:
Debdan et Wasswa ont commercé.
Devika a commercé avec Jambha de ses deux cités, et avec Amano.
Wipin et Wasanta ont échangé des denrées, ravitaillant ainsi les places fortes de Wasanta.
Widard a donné l’ordre a ses marchands de reprendre le commerce avec Worknesh.
Wasanta et Jambha ont pu également commercer avec Amano, le Régent, qui sera décidément encore plus riche qu’avant, et donc plus gros!

Voilà donc pour les actions pacifiques, hélas, cette saison ce ne fut pas tout: les combats violents qui ont secoué l’île ont atteint une apogée inégalée!

Que s’est-il passé? En voici le récit par les brahmanes qui en ont secouru les blessés!
La guerre de l’Ouest, entre Wasanta, Wipin, Amano et Worknesh.
A Cokog, 15 unités de Wipin ont assailli une unité de Worknesh. L’unité est morte en entraînant un ennemi dans sa perte.
A Kogep, 3 unités de Wipin ont affronté 1 unité de Worknesh. Une seule unité de Wipin a survécu.
A Facub, 5 unités du Régent Doré ont attaqué une unité esseulée de Worknesh. Celle-ci a emmené 2 adversaires sur 5 dans le nirvana des guerriers!
A Soupir, 304 unités de Worknesh, une immense armée, la plus grande jamais vue, ont attaqué le château. Face à elles, un grand nombre de jeunes recrues de Wasanta, 262 unités en tout, renforcées par une petite force de 27 unités de Wipin. Le combat fut d’une violence sans pareille, les vagues d’assaillants s’écrasant contre les murailles de Soupir vague après vague. Wasanta lui-même, secrètement arrivé au château, monta haranguer ses troupes sur les murailles de son castel en brandissant sa bannière. On dit que le ciel s’est ouvert sur lui, et que les dieux de la Trimurti l’ont rendu invincible. Faisant fi des flèches, tranchant les ennemis, il continua de guider ses forces avec un génie tactique certain, génie faisant défaut au général de Worknesh. Soudain, ce dernier remarqua que ses forces gisaient mortes aux pieds des murailles de Soupir! 216 unités de Wasanta étaient encore vivantes!!! Le général de Worknesh s’est donné la mort, devant un tel massacre mal coordonné!
Que fera désormais Worknesh? Son immense armée, par défaut de tactique, n’est plus! Ses terres sont quasiment vides, et les armées de Wasanta nombreuses… Que fera Wasanta, qui a vu son cousin ravager son territoire et quasiment l’anéantir? Sera-t-il clément, ou cruel?
Worknesh a tout de même remporté une victoire à Zonog, avec 16 unités contre 1 de Wasanta, pour y rester avec 15 unités.

La guerre du Sud, contre les Bongani, continue de plus belle. Après Basu, il semble que le moment du fourbe Babur soit venu. Tous ont constaté que l’ennemi de toujours, Wipin, avait cessé d’agresser le Bongani et que ce dernier concentre ses efforts contre Devika et Amano. Accord secret, trève, pire?
Yomav de Babur a été pris par Devika, courageusement, a 34 contre 1, il lui reste 32 unités.
Xiheb a été également le théâtre d’un combat honorable, où les troupes d’Amano, à 74, ont tué l’unité de Babur qui défendait. 73 compagnies du régent y festoient en massacrant des villages et pillant tout.
Il n’y a pas eu d’autres combats, mais deux armées considérables du Régent se dirigent vers l’ouest. Vers Babur, vers Wipin?

La guerre de l’Ouest a été très intense ce tour.
Oasim a pris Comir, avec 12 unités. Il a perdu deux unités contre Debdan ce faisant.
A Mur, un assaut impétueux a été lancé par Oasim lui-même! Il a courageusement mené 64 unités à l’assaut des 80 de Debdan en garnison, sans avoir pris le temps de préparer beaucoup d’équipement de siège. Debdan, prévenu dans ses chambres, s’est rué sur les murailles pour commander personnellement ses troupes. Tandis que la bataille faisait rage, Oasim fut soudain isolé sur les murs, cerné de toutes parts, et menacé par le sabre même de Debdan, puissant guerrier comme chacun sait. Le seigneur des Oluchi a dû déposer son arme à terre et se constituer prisonnier!!!
Oasim est à présent à la merci de son geôlier Debdan! Oman a réussi à se replier la mort dans l’âme, mais les troupes Oluchi ont péri. Il reste 41 unités à Debdan.
A Yapus, 18 unités de Debdan ont tué l’unité de garnison d’Oasim. Il reste 17 unités de Debdan sur place.
A Zeteh, 14 unités d’Oasim, menées par Oman, ont affronté 71 unités de Debdan. Oman s’est battu comme un lion mais a été gravement blessé et le territoire est occupé par 55 unités de Debdan.

Omnura a surpris tout le monde, de son côté! Tandis que son père était capturé, le Maharadja Omnura, à présent redevenu Radja, a fait une sortie! Wasswa a trouvé un château abandonné! Il est vrai que vu la différence des forces en présence, que faire de plus?
Omnura a pris Kekep à 5 contre 3 de Debdan, il lui reste 2 unités. Il a également pris Wuxud, à 3 contre 1 et il lui en reste 1.
Xiyev, de Dinesh, est tombée aux mains de Omnura qui l’a capturée avec 1 perte contre l’unité en garnison de Dinesh.
Par ailleurs, quelle n’a pas été la surprise des gens de Debdan quand Oadir, que l’on pressentait devoir lui aussi apparaître quelque part pour soutenir l’effort de sa famille, a déclenché une grande révolte sur Ghemag, qu’il contrôle avec 9 unités à présent!

La guerre de l’Ouest a connu un tournant décisif: Oasim est aux mains de Debdan! Le grand seigneur Oluchi est capturé par le porte-parole des Dakarai (excepté Damodar), Sabre de l’Est d’Amano. Quel sera sont destin, pourra-t-il vite payer sa rançon pour se libérer? Ou sera-t-il lui aussi honteusement conduit à Lotus pour y être exécuté?

Chandan nous livre maintenant le récit intéressant de ses dernières découvertes de l’occulte.
«J'ai depuis longtemps écumé les bibliothèques des plus importantes villes d'Amashur et j'avais toujours eu l'impression que les Bonganis cachait certains de leurs ouvrages les plus précieux à Nuit et je n’y avais malheureusement jamais pu y accéder. Depuis que Nuit a été libéré par Deviak, j’ai pu le convaincre de me donner accès à tout le château. J'y ai trouvé une entière bibliothèque secrète, des centaines de parchemins des plus intéressants sur l’occulte et en particulier sur le Kubera. J'y ai découvert quelques révélations insoupçonnées sur la rencontre légendaire d’Asanti Arshad et du Kubera.

Asanti Arshad était, contrairement aux croyances populaires, sur le chemin du retour de son épopée guerrière, il avait fait halte non loin de sa nouvelle ville de Lotus, pour pouvoir le jour suivant revenir à la capitale aux premières lueurs du matin de sorte que toute la population puisse acclamer le pacificateur d’Amashur et fêter la nouvelle union.
Rien n’est arrivé comme le prévoyait Asanti, cette nuit-là le Kubera, éveillé par les chamans primitifs et malveillants quelque temps auparavant, trouva le campement des Arshad. Comme le dit la légende les gardes étaient passablement enivrés, pourtant je pense qu’ils n’auraient rien pu faire pour arrêter le Kubera même s’ils avaient été prêts au combat, en l'invoquant les chamans avait gravé l’image d’Asanti dans le cerveau primitif de la bête maléfique, de plus de simples soldats ne peuvent pas avoir la maîtrise suffisante pour affronter le mal absolu, pour cela il faut un homme juste et courageux. Le Kubera a déchiqueté tous les humains du campement avant de pénétrer dans la tente royale. Il n’est pas dit dans les parchemins si Asanti se réveilla et tenta de combattre le démon mais nous connaissons tous l’issue de la rencontre: Asanti est mort, les rêves d’une Amashur unie évaporé et le Kubera disparu.
Mes découvertes ne sont pas restées là: il semble que le secret de l’impression mentale est perdu à tout jamais, les chamans l’ayant emporté dans leur tombe. J’ai fouillé toute la bibliothèque secrète de Nuit et je n’ai trouvé aucune allusion à cette périlleuse opération. Si le Kubera venait à être invoqué sans image précise de sa mission maléfique ce serait un avantage certain pour Amano qui semble être la cible désigné des Bongani et un désastre pour tous les autres habitants de l’île car une fois le Kubera invoqué il s’en prendra à tout ce qui lui rappellera sa mission originale, c’est-à-dire tout ce qui est noble et juste sur Amashur.


J'ai aussi pu apprécier l’étendue des plans des Bongani et en particulier à quel point nous avons pour l'instant échappé à la destruction totale de notre île. Basu était sur le point d'invoquer le Kubera et je crains qu'il ait transmis son secret aux autres Bongani qui préparent en ce moment même la venu du prince des démons. Si mes calculs sont justes et qu'aucun des vaillants kshatriyas d'Amashur n'arrive soit à vaincre le Kubera, soit à vaincre un des trois démons qui protègent son secret, ce qui ralentira quelque peu la renaissance du démon, il reviendra à la vie vers la saison 15 et les premiers effets de l’incarnation du mal absolu sur notre belle île devraient se faire sentir peu après. Je ne peux que prédire la forme des désastres qui balaiera l’île; peste, tremblements de terre, sécheresses, inondations ou même pire.
Dès que je trouverai de nouvelles informations je les transmettrai à votre gazette favorie, je crains toute fois que tous les kshatriyas devraient se mettre à la quête du Kubera au plus vite pour éviter les pires désastres.»








Gazette d'Amashur n° 10

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Que de surprises a ce tour! Tout d'abord, la désolante participation a l'épreuve karmique, ou seulement quatre kshatriyas sont venus s'affronter. Nous vous livrons du vainqueur dans la rubrique correspondante.
Mais également du cote des royaumes des radjas des événements radicaux ont eu lieu, comme la chute et la capture immediate d'un radja très redouté et la mise a genoux d'autres radjas dont les royaumes ont fondu et sont durement assiégés. Pour la rédaction, Retgerbaf



Les ALLIANCES d'Amashur

Contrairement a la derniere saison, les alliances, qui sont restées exactement les mêmes, ont été plutot symboliques a ce tour; elles n'ont pas empêché la prise d'une capitale.
Wasswa et Dinesh se sont alliés comme la derniere fois.
Amano et Devika (un vrai, le lèche-bottes), se sont alliés.
Le père essaie toujours de sauver son fils: Wasanta et Wipin se sont alliés.
Basu et Babur se sont alliés, esperant resister aux attaques perpetuelles de leurs ennemis... En vain, comme vous allez le voir plus bas.



Les BATAILLES d'Amashur, qui font trembler le monde par leur violence!

La guerre contre les Bongani

Basu Bongani

Il y a eu un combat à Ghociy entre 2 unités de Basu et 1 unités de Amano. Basu a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Mapek entre 80 unités de Amano et 5 unités de Basu. Amano a gagné le combat avec 74 unités.
Il y a eu un combat à Wilew entre 3 unités de Devika et 1 unités de Basu et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Womuf entre 6 unités de Devika et 5 unités de Basu. Devika a gagné le combat avec 4 unités.
Il y a eu un combat à Xiheb entre 2 unités de Basu et 2 unités de Amano et personne n'a gagné le combat.


Tous ces combats n'étaient semble-t-il que les préparations tactiques de Devika et du Régent en vue de la grande opération de ce tour: la montée aux créneaux! Nous nous attendions ceci dit à quelque chose de différent, nos experts guerriers prévoyaient en effet que l'assaut ne serait pas donné avant le prochain tour, mais voilà que Devika nous surprend et part à l'assaut! Accompagné de Wikram, Devika a combattu vaillamment les forces du Mal! Basu était sur les remparts également, hurlant à ses troupes de tenir bon! C'est ainsi que à Nuit, 130 unités de Devika ont trucidé 145 unités de Basu, aidée par 20 unites de son allié Babur. Devika a gagné le combat avec 34 unités.
Sur place, nos scribes émerveillés par le combat titanesque, les cris des mourants, les échelles et tours de siège s'écrasant sur les murs de Nuit, les duels à l'arme blanche et les pluies de flèches ont vu tout à coup Devika se ruer sur Basu et le combattre en combat singulier! Les sabres des deux puissants se sont entremêlés pour une danse terrible qui n'aurait pas déplu à Docurch. Soudain, tout bascula lorsque Basu, blessé à l'épaule, dut lâcher son arme! Basu est PRISONNIER DE DEVIKA! La population de notre belle terre peut exulter! Le maître des adorateurs du Kubera est aux mains du fier seigneur de Devoir et de Nuit!


Worknesh contre Wasanta

Il y a eu un combat à Coyar entre 31 unités de Wipin et 1 unités de Worknesh. Wipin a gagné le combat avec 29 unités.
Il y a eu un combat à Quulel entre 1 unités de Wasanta et 3 unités de Worknesh et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Sequal entre 1 unités de Wasanta et 3 unités de Worknesh et personne n'a gagné le combat.

Il y a eu un combat à Woves entre 23 unités de Wipin et 2 unités de Worknesh. Wipin a gagné le combat avec 22 unités.
Il y a eu un combat à Zonog entre 3 unités de Worknesh et 1 unités de Wasanta et personne n'a gagné le combat.

La guerre chez les maharadjas Oluchis

Il y a eu un combat à Comir entre 27 unités de Debdan et 15 unités de Oasim. Debdan a gagné le combat avec 19 unités.
Il y a eu un combat à Fovus entre 17 unités de Oasim et 1 unités de Debdan. Oasim a gagné le combat avec 15 unités.
Il y a eu un combat à Hacay entre 11 unités de Wasswa et 1 unités de Oasim. Wasswa a gagné le combat avec 10 unités.
Il y a eu un combat à Hefad entre 4 unités de Debdan et 1 unités de Omnura. Debdan a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Jofok entre 27 unités de Debdan et 11 unités de Omnura soutenues par le maharadja en personne. Son soutien n'a pas suffi puisque Debdan a gagné le combat avec 12 unités.
Il y a eu un combat à Jovoj entre 1 unités de Debdan et 1 unités de Omnura et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Kekep entre 17 unités de Debdan et 8 unités de Omnura. Debdan a gagné le combat avec 3 unités.
Il y a eu un combat à Lozem entre 1 unités de Wasswa et 2 unités de Omnura et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Paguy entre 66 unités de Oasim et 1 unités de Debdan. Oasim a gagné le combat avec 64 unités.
Il y a eu un combat à Quekay entre 10 unités de Wasswa et 7 unités de Omnura. Wasswa a gagné le combat avec 5 unités.

Il y a eu un combat à Reyog entre 75 unités de Debdan et 45 unités de Omnura. Debdan a gagné le combat avec 7 unités.

Il y a eu un combat à Wulex entre 3 unités de Debdan et 2 unités de Omnura. Debdan a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Wuzeg entre 14 unités de Debdan et 1 unités de Omnura. Debdan a gagné le combat avec 12 unités.
Il y a eu un combat à Xeyiw entre 5 unités de Dinesh et 1 unités de Omnura. Dinesh a gagné le combat avec 4 unités.
Dinesh a soutenu la cause de Dinesh Ă  Xeyiw.



Les COMMERCES

Debdan et Wasswa ont fait un commerce.
Debdan et Jambha ont fait un commerce.
Debdan et Amano ont fait un commerce.
Devika et Amano ont fait un commerce.
Wipin et Wasanta ont fait un commerce.
Wasanta et Amano ont fait un commerce.
Amano et Jambha ont fait un commerce.



L'EPREUVE KARMIQUE de Jambha

Basant et Debdan se lancent l'un contre l'autre, Basant fulmine et beugle en chargeant, alors que Debdan garde son calme devant le titanesque fils de Basu le Sombre. Usant de la force de Basant contre lui, Debdan parvient à esquiver et frapper Basant dans le dos, ce qui cause sa chute! Debdan a gagné la partie.
Oman et Oadir, les frères et fils d'Oasim des Oluchi, se lancent l'un contre l'autre, Oman frappe habilement, mais Oadir, Champion Karmique Royal, déjoue la manoeuvre et assène à Oman un coup de lance qui le déséquilibre. Oman chute dans la poussière de l'arène. Oadir a gagné la partie.
Debdan et Oadir se retrouvent ainsi en finale, ce qui est une première pour Debdan n'est que le couronnement d'Oadir, le champion qui a déjà gagné deux épreuves karmiques de suite! Oadir semble confiant, et salue noblement son adversaire qui lui rend le geste. Les éléphants barrissent et se ruent l'un contre l'autre, la foule hurle le nom des combattants, et lors d'un moment silencieux très court, Oadir repousse la lance de Debdan et d'un coup puissant le désarçonne! Oadir a gagné la partie, encore une fois il est le Champion Karmique!
Oadir est le grand gagnant de l'Ă©preuve karmique Ă  Liane.

L'incroyable déclaration de Jambha des Jai!!!

J'aimerais tout d'abord féliciter le gagnant de cette épreuve karmique, comme vous le savez toutes les épreuves karmiques sont pour moi une des très rares occasion où on peut admirer la véritable nature et la puissance des kshatriyas. Le deuxième gagnant recevra un don de ma part le tour prochain, parfois il suffit d'être le deuxième.
Le futur d'Amashur semble être écrit dans le sang de ses plus pauvres habitants et la famille Jai qui n'a jamais été une des familles violentes qui ont trop souvent hanté l'île, ne peut plus endurer cette trahison de ce qui est cher à nos dieux. Docurch ne peut pas être le seul à régner sur Amashur, la trinité céleste a besoin d'être présente dans chacun des moments pour que la vie puisse jaillir sur cette île qui a été ma patrie.

Je suis certain que pour pouvoir régner avec sagesse il faut apprivoiser l'épreuve karmique qui est un concentré des épreuves que doit pouvoir maîtriser un bon meneur d'hommes quand il n'a pas que la conquête ou les roupies à l'esprit.

C'est donc avec grande émotion que j'aimerais annoncer que je prendrai ma retraite pour tenter de trouver la sagesse dans la méditation.

Ainsi pour le tour 15 j'organiserai une épreuve karmique avec deux prix, le grand gagnant recevra 300 roupies et le deuxième 150 roupies. Ce ne sera là que la dernière chance pour tous les kshatriyas d'Amashur de se préparer pour le grandiose tour 18 quand je vais offrir mon royaume au gagnant du dernier tournoi organisé par la famille Jai. Le gagnant du tour 18 prendra possession du château de Liane et des territoires qui l'entourent et je suis confiant qu'il sera une lumière guidant tous les hommes bons à travers le futur tumultueux d'Amashur.

J'espère qu'alors la famille Jai entrera dans l'histoire en tant que famille qui aura refusé la violence et qui aura permis à un meilleur kshatriya de régner.

Vous avez les plus humbles salutations de Jambha Jai, dernier des Jai.





LES VISIONS INCROYABLES DE GHUJOD LE BOUDDHA
Ghujod notre reporter visionnaire nous livre ici un nouvel Ă©pisode de sa transe.

«Chers lecteurs, j’ai a nouveau eu une vision concernant le régent d’Amashur, que j’espère la plus lointaine dans le futur possible tant elle est effrayante!
Amano est dans la grande salle du palais de Lotus, son bourreau préféré est posté à quelques pas derrière le trône, des serviteurs, extrêmement dévêtus entourent Amano et le gâtent de façons inimaginables, sauf pour ceux qui sont extrêmement versé dans les arts tantriques. Devant le dais royal, des centaines de suppliants, pas de simples serfs mais des personnages influents de toute l’île, sont agenouillés, rampent et se tortillent devant le régent.
Un brahmane qui semble contrarié est debout devant le régent, visiblement impatient. Il entonne les prières traditionnelles aux dieux de l’univers.
Le brahman récite la bénédiction suprême aux trois dieux d’Amashur, quand soudainement Amano fait signe à son bourreau qui décapite le brahmane. Amano essaie de se lever mais n’y parvient pas, il s’adresse aux nobles présents.

“Peu m’importe la bénédiction des dieux, les dieux n’ont plus aucun pouvoir sur moi. Je me déclare roi, empereur et Dieu de tout l’univers. Vous tous serez mes serviteurs! Une nouvelle ère débute dorénavant sur Amashur.
Vous devrez me vénérer chaque jour 3 fois, une fois en venant au temple et en y faisant un don de 100 roupies qui serviront à glorifier votre dieu, les deux autres fois il vous suffira d’envoyer votre don à la capitale par un messager rapide. Tous ceux qui tenteront de s’opposer à ma volonté seront expulsés de l’île et jetés dans les eaux turbulentes de l’océan qui entoure Amashur, ils seront alors dévorés par les horribles créatures qui y vivent ou auront la chance de se noyer rapidement. Et maintenant donne moi cette couronne”
Le bourreau couronne Amano pendant que les invités tentent d’applaudir le plus fort possible pour que le nouveau dieu d’Amashur ne soit pas offensé par leur mollesse.



Les festivités commencent, une centaine de jeunes gens sont amenés dans la salle, une troupe d’archer apparaît, les invités désignent l’endroit où doivent se mettre chaque victime et chaque archer qui devra l’abattre. Des paris sont fait sur la survie éventuelle de la jeune personne et sur la partie du corps transpercé par chaque flèche. Les invités acclament chaque tir osé et quand une cible est miraculeusement épargné, Amano ayant engagé les meilleurs archers de toute l’île qui ne ratent que très rarement, on amène le rescapé devant Dieu qui lui promet la liberté juste avant que le bourreau ne lui coupe la tête.
Des jeunes femmes sont ensuite amenées et des paris totalement immoraux et contre nature se font, chaque invité peut alors soumettre ces femmes à sa totale volonté et aux plus étranges fantasmes. Bien évidemment chaque demoiselle a été soumise aux plus exhaustifs tests par Amano lui-même, même si on murmure qu’il se fatigue vite des efforts corporels.
Une fois que la plupart des invités ont assouvi leurs désirs charnels, la nourriture est amenée. Des dizaines de mets de plus en plus complexes sont servis aux convives, le plat de résistance est un éléphant entier grillé à feu doux pendant plusieurs jours.
De temps en temps un invité est exécuté par le bourreau au grand plaisir du régent. Et c’est ici que ma vision s’est abruptement terminée, dès que ma petitesse sera gratifiée d’une nouvelle vision par les vrais trois dieux d’Amashur, votre gazette préférée vous la transmettra.»









Gazette d'Amashur n° 9

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Il semble que notre rĂ©gent Amano ait de plus en plus besoin de roupies. Il a donc augmentĂ© la somme que ses vassaux doivent lui verser Ă  20% de leurs impĂ´ts. Certains vassaux commencent Ă  se demander Ă  quoi servent tous les dons qu’ils lui font. Signalons aussi que notre rubrique "Oracle" n'a pas plu au rĂ©gent qui nous a ordonnĂ© de lui rembourser son abonnement et de retirer de la circulation toutes les gazettes de la saison passĂ©e, ce que nous n'allons bien entendu pas faire. Ghujod nous prĂ©pare d'ailleurs un nouvel Ă©pisode de ses vision futuristiques. Pour la rĂ©daction, Retgerbaf



Les Alliances d'Amashur

Comme toujours, commençons par les alliances, qui cette saison ont vraiment été utiles à certains.
Wasswa et Dinesh se sont alliés.
Amano et Devika, le lèche botte, se sont alliés.
Père et fils encore main dans la main: Wasanta et Wipin se sont alliés.
Basu et Babur se sont alliés.



Les Batailles d'Amashur

La guerre contre les Bongani

Basu Bongani ou la revanche de l’adorateur du Kubera. Il semble que dans le camp de Basu ça soit la dĂ©bâcle, les soldats sont dĂ©moralisĂ©s et les incessants discours de propagande ne font plus que lasser les pauvres auditeurs forcĂ©s.

Il y a eu un combat à Denim entre 14 unités de Devika soutenues par Devika et 7 unités de Basu. Devika a gagné le combat avec 8 unités.
Il y a eu un combat à Cubof entre 5 unités de Amano et 2 unités de Basu. Amano a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Kubam entre 49 unités de Amano et 11 unités de Basu. Amano a gagné le combat avec 44 unités.
Il y a eu un combat à Ropod entre 5 unités de Amano et 2 unités de Basu. Amano a gagné le combat avec 1 unité.


Babur Bongani ou la faible contre-attaque.

Il y a eu un combat à Ghahek entre 21 unités de Babur et 4 unités de Wipin. Babur a gagné le combat avec 15 unités.
Il y a eu un combat à Holix entre 40 unités de Babur et 13 unités de Wipin. Babur a gagné le combat avec 27 unités.



Worknesh contre Wasanta

Wipin qui perd ses batailles sur le front sud est venu aider son fils à repousser les avancées de Worknesh, mais les armées de Worknesh semblent pour le moment difficiles à vaincre.

Il y a eu un combat à Cokog entre 10 unités de Worknesh et 1 unité de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 7 unités.
Il y a eu un combat à Coyar entre 5 unités de Worknesh et 1 unité de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 4 unités.
Il y a eu un combat à Diber entre 1 unité de Wasanta et 1 unité de Worknesh, personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Dikig entre 2 unités de Wasanta, aidées par 2 unités de son allié Wipin contre 2 unités de Worknesh et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Fumah entre 1 unité de Worknesh et 1 unité de Wasanta, personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Memoy entre 20 unités de Worknesh et 1 unité de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 17 unités.
Il y a eu un combat à Woves entre 5 unités de Worknesh et 1 unité de Wasanta, aidée par 3 unités de son allié Wipin. Worknesh a gagné le combat avec 2 unités.


Batailles Ă©parses

Omnura est pris entre le marteau et l’enclume, attaquĂ© d’un cĂ´tĂ© par Debdan et de l’autre par Wasswa et Dinesh. Certaines sources prĂ©tendent qu’Amano n'en veut pas autant aux Oluchis qu'il ne semblait le dĂ©clamer il y a quelques saisons mais ça ne semble pas attĂ©nuer la violence des attaques de leurs voisins.
Il y a eu un combat à Citoh entre 17 unités de Debdan et 1 unités de Omnura. Debdan a gagné le combat avec 16 unités.
Il y a eu un combat à Hefad entre 4 unités de Omnura, soutenues par Oman et 1 unités de Debdan. Omnura a gagné le combat avec 3 unités.
Il y a eu un combat à Reyog entre 33 unités de Omnura, soutenues par Omnura lui-même et 24 unités de Debdan. Omnura a gagné le combat avec 25 unités.

Il y a eu un combat à Xeyiw entre 6 unités de Dinesh, soutenues par Dinesh et aidées par 8 unités de son allié Wasswa contre 3 unités de Omnura. Dinesh et son allié Wasswa ont gagné le combat avec 5 unités et 6 unités.
Il y a eu un combat à Xihir entre 16 unités de Wasswa et 7 unités de Omnura. Wasswa a gagné le combat avec 4 unités.

Il y a eu un combat à Piyet entre 20 unités de Oasim et 1 unités de Debdan. Oasim a gagné le combat avec 18 unités.
Il y a eu un combat à Xugev entre 84 unités de Oasim et 13 unités de Debdan. Oasim a gagné le combat avec 66 unités.




Les Commerces

Les Wekejas, après avoir fait 3 commerces la saison passée, ne semble plus aussi commerçants que cela.

Debdan et Wasswa ont fait un commerce.
Debdan et Jambha ont fait un commerce.
Debdan et Amano ont fait un commerce.
Devika et Jambha ont fait un commerce.
Devika et Amano ont fait un commerce.
Amano et Jambha ont fait un commerce.
Babur et Basu ont fait un commerce.



Epreuve karmique

N'oubliez pas l'Ă©preuve karmique de Jambha Ă  ce tour! Il nous a promis une surprise...







Gazette d'Amashur n° 8

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


L'occulte en Amashur
Un message urgent de Chandan qui se trouve toujours sur les traces du Kubera.
"Souvenez-vous [ndlr: cf notre Gazette du tour 5], il existe d'après mes informations trois Démons atroces et malveillants qui protègent le secret du repaire du Kubera. Ceux-ci, d'après mes recherches, sont placés chacun dans une des trois zones délimitées par le fleuve sacré. Si je déchiffre correctement les anciens écrits, le repaire des trois démons serait accessible en deux étapes de marche depuis la capitale de l'île! Alors enfourchez vos éléphants de guerre et allez les chasser hors de leur repaires pour que la cachette du Kubera soit enfin connue! Et que les plus vaillants puissent se rassembler et tuer le Prince des Démons avant que les Bongani ne réussissent à l'invoquer!" Chandan qui se souvient, lui.
Pour la rédaction, Retgerbaf


Les Alliances d'Amashur

C'est la première saison qui voit l'utilité des alliances, enfin n'exagérons rien: je vous laisse découvrir.
Wasswa et Dinesh se sont alliés.
Amano et Devika se sont alliés.
Wasanta et Wipin se sont alliés.
Worknesh et Widard se sont alliés.
Basu et Babur se sont alliés pour le pire.

Les Batailles d'Amashur

De plus en plus de combats se déroulent sur Amashur et la saison du sang semble battre son plein. Des dizaines d'unités se sont entrechoquées aux quatre coins du royaume.

La guerre contre les Bongani

Basu Bongani ou la revanche de l’adorateur du Kubera. Il semble que Basu n’ait pas dit son dernier mot!

Il y a eu un combat à Davog entre 3 unités de Basu et 1 unités de Wasanta. Basu a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Ghutop entre 31 unités de Basu et 11 unités de Devika. Basu a gagné le combat avec 20 unités.
Il y a eu un combat Ă  Mapek entre 30 unitĂ©s de Basu soutenu par le vil Basu en personne et 50 unitĂ©s de Amano. Basu a massacrĂ© les unitĂ©s du rĂ©gent et a gagnĂ© le combat avec 11 unitĂ©s. Des rumeurs disent que le rĂ©gent a failli s’Ă©touffer quand on lui a rapportĂ© l’Ă©tendue de sa dĂ©faite. Aucun soldat de Lotus n'a survĂ©cu Ă  la bataille, mais on murmure que les Bongani ont bu du vin dans le crâne de leurs ennemis sur les lieux de la victoire...
Il y a eu un combat à Sunoqu entre 2 unités de Devika et 3 unités de Basu. Devika a gagné le combat avec 1 unité.

Babur Bongani ou Wipin repousse les flots immondes. Babur a essuyĂ© quelques dĂ©faites mais n’est pas vaincu pour autant. Il se bat farouchement mais a essuyĂ© un terrible revers ce tour encore.

Il y a eu un combat à Ghahek entre 7 unités de Wipin et 13 unités de Babur. Wipin a gagné le combat avec 4 unités.
Il y a eu un combat à Holix entre 18 unités de Wipin soutenues par Wipin lui-même et par Wikram, le tueur de Bongani et 50 unités de Babur. Wipin a gagné le combat avec 13 unités. Les festivités ont duré plusieurs semaines. Wikram se dévoile de plus en plus comme un des radja les plus efficace dans ses soutiens. Wipin ne doit pas en croire ses yeux: ses troupes ont démoli les soldats de Babur, chaque wekeja entraînant 10 bongani hurlants dans la mort!
Il y a eu un combat à Sofat entre 31 unités de Babur et 2 unités de Wipin. Babur a gagné le combat avec 21 unités. Des statues des 2 unités qui sont mortes en tuant 10 unités de Babur ont été érigées à Ambre.

Basant ou la fin du royaume du jeune radja. On clame la joie des Wekeja qui voient diparaître la tache cancéreuse bongani sur leurs terres. Mais il serait trop facile de se réjouir trop vite: quelle sera la prochaine cible de Basant? Où soulèvera-t-il ensuite ses bandes de brigands farouches?

Il y a eu un combat à Sequal entre 1 unités de Wasanta et 1 unités de Basant et personne n'a gagné le combat. Tous les braves guerriers se sont entre-tués et Basant a perdu tout territoire, voilà qui est bien juste!



Wasanta contre Worknesh

Worknesh a dĂ©cidĂ© d’envahir les territoires de Wasanta, fils de Wipin et occupe maintenant 5 des anciens territoires de Wasanta. La horde rouge avance sans rencontrer de vĂ©ritable rĂ©sistance pour l'instant et menace clairement des palais de Wasanta. Worknesh devient un seigneur au territoire impressionnant, et on le dit très silencieux dans ses conquĂŞtes. Wipin semble vouloir d'après nos correspondants prĂŞter main-forte Ă  son fils, en laissant d'ailleurs tomber l'allĂ©geance au RĂ©gent Amano.

Il y a eu un combat à Cadiv entre 30 unités de Worknesh et 1 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 27 unités.
Il y a eu un combat à Dikig entre 4 unités de Worknesh et 1 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Ghawoj entre 2 unités de Worknesh et 1 unités de Wasanta, tous sont morts!
Il y a eu un combat à Kogep entre 19 unités de Worknesh et 1 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 16 unités.
Il y a eu un combat à Vawis entre 27 unités de Worknesh et 1 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 25 unités.
Il y a eu un combat à Visij entre 9 unités de Worknesh et 1 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 6 unités.

Combats Ă©pars

Il y a eu un combat à Kejik entre 3 unités de Wasswa soutenu par Wenkat et 4 unités de Oasim. Wasswa a gagné le combat avec 1 unité.
Il y a eu un combat à Luzuy entre 4 unités de Wasswa et 1 unité de Omnura. Wasswa a gagné le combat avec 3 unités.
Il y a eu un combat à Quuvol entre 4 unités de Oasim et 6 unités de Dinesh et tous sont morts!
Il y a eu un combat à Yalil entre 2 unités de Dinesh et 1 unité de Omnura et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Yapus entre 2 unités de Oasim et 1 unité de Debdan et personne n'a gagné le combat.


3 unitĂ©s de Wasswa sont venues aider Dinesh Ă  dĂ©fendre Lakoc, comme personne n’a attaquĂ© ce territoire les unitĂ©s de Wasswa sont reparties.



Les Commerces

Les commerces se font toujours plus nombreux. Ils sont semble-t-il le nerf de la guerre, après l'emploi comme soutien à la tête des troupes.

Debdan et Wasswa ont fait un commerce. On le dit le plus profitable de toute l'île d'Amashur!
Debdan et Jambha ont fait un commerce.
Debdan et Amano ont fait un commerce.
Devika et Amano ont fait un commerce.
Wipin et Wasanta ont fait un commerce.
Widard et Worknesh ont fait un commerce.
Wasswa et Amano ont fait un commerce.
Babur et Basu ont fait un commerce. Echangeant sûrement esclaves contre mauvais alcool ou flacons de sang contre poudre d'ossements!
Amano et Jambha ont fait un commerce.



Epreuves karmiques

Signalons pour finir la partie officielle de cette gazette que Jambha Jai a organisĂ© une Ă©preuve karmique le tour 10 oĂą pour une inscription de 10 roupies on pourra gagner 100 roupies. Jambha Jai nous a fait savoir que lors de cette occasion il fera une annonce qui devrait en surprendre plus d’un.


Oracle

Nous inaugurons ici une nouvelle section divinatoire de la gazette, en invitant Ghujod un des plus cĂ©lèbres illuminĂ©s d’Amashur qui va vous livrer un rĂŞve qui est d’après lui prophĂ©tique.

«J’ai pu voir le futur d’Amashur car les dieux m’ont graciĂ© d’une vision prophĂ©tique. Je tiens ici Ă  vous livrer le contenu de mon dernier voyage dans les temps qui adviendront sur Amashur.
Le soleil est dĂ©jĂ  presque au zĂ©nith quand on entend les premiers hurlements venir de la chambre du rĂ©gent. Il hurle “A boire! Je veux un bain! OĂą sont les filles?” - enfin c’est ce que ses serviteurs me disent parce que ce que j’entends ressemble plutĂ´t Ă  “bhaaeaiooe!!!” Les filles, des prostituĂ©es personnelles d’Amano se sont sauvĂ©es bien Ă©videmment dès que le rĂ©gent s’est effondrĂ© dans sa stupeur Ă©thylique la nuit prĂ©cĂ©dente.

Des dizaines de serviteurs transportent pĂ©niblement non pas une mais deux baignoires en or massives, d’autres apportent des flacons gigantesques d’eau chaude et des flacons tout aussi grands de parfum qu’ils vident dans les deux baignoires. Des jeunes hommes musclĂ©s et totalement dĂ©vĂŞtus viennent soulever le rĂ©gent grassouillet et le poser dĂ©licatement dans la première baignoire. Il hurle quelque chose qui m’est traduit par: “C’est beaucoup trop chaud. TraĂ®tres!” On lui amène un des serviteurs; le bourreau du rĂ©gent, cachĂ© derrière le lit de celui-ci, arrive et coupe la tĂŞte du pauvre serviteur d’un mouvement sec, le corps et la tĂŞte sont traĂ®nĂ©s hors de la chambre.
Pendant tout ce temps le rĂ©gent est lavĂ© et massĂ© par ses serviteurs; de temps en temps il fait un mouvement Ă©laborĂ© de la main et les serviteurs soulèvent le rĂ©gent et le placent dans la deuxième baignoire. Les serviteurs rajoutant des bijoux, des dĂ©licatesses culinaires, de virils attributs de buffles et d’Ă©lĂ©phants dans l’eau.
On fait entrer les ambassadeurs des différents royaumes suivis des marchands les plus influents qui se plient tous en quatre pour offrir des cadeaux assez beaux pour ne pas irriter le régent et risquer de perdre leur tête. Le régent hurle des choses incompréhensibles qui font apparaître de temps en temps le bourreau et disparaître le visiteur en question en plusieurs morceaux.
Finalement après plusieurs heures de cette charade le rĂ©gent est hissĂ© hors de ce qu’on pourrait difficilement nommer de l’eau, il est ensuite enveloppĂ© dans des draps de soie de taille inimaginable et posĂ© sur un trĂ´ne taillĂ© dans un seul morceau de jade. Il semblerait que c’est l’heure du dĂ®ner mais j’ai Ă  ce moment lĂ  le soulagement de sortir de cette vision prophĂ©tique. Dès que j’aurais une nouvelle vision sur notre rĂ©gent, je vous la livrerai, soyez-en certain.»









Gazette d'Amashur n° 7

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Il y a des périodes où les événements s'enchaînent. C'est le cas en ce moment du côté des épreuves karmiques vu que le régent Amano avait soudain décidé il y a peu d'en organiser une à la capitale Lotus alors qu'il venait d'y avoir un coucours très tendu à Liane.
Nos reporters Ă©taient Ă©videmment sur place Ă  Lotus malgrĂ© les difficultĂ©s qu'il y a Ă  se rendre sur l'Ă®le centrale de la Langue d’Anata en cette saison humide. Dans cette gazette, ils vous livrent le nom des quelques participants et surtout celui de l'heureux gagnant. A vous de lire pour enfin savoir qui est le vainqueur et mettre fin Ă  ce suspense terrible.
Pour la rédaction, Retgerbaf


LES ALLIANCES d'Amashur

Amano et Devika se sont alliés.;br/> Wasanta et Wipin se sont alliés.
Basu et Babur se sont alliés.


LES BATAILLES d'Amashur

Il y a eu beaucoup de combats cette saison et je vais donc passer de suite au résumé des affrontements.

La guerre contre les Bongani

Il y a eu un combat à Cokog entre 10 unités de Wasanta et 1 unités de Basant. Wasanta a gagné le combat avec 9 unités.
Il y a eu un combat à Dudin entre 1 unités de Wipin et 1 unités de Babur et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Ghociy entre 11 unités de Basu et 4 unités de Amano. Basu a gagné le combat avec 7 unités.
Il y a eu un combat à Ghuhey entre 5 unités de Amano et 4 unités de Basu. Amano a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Ghujop entre 8 unités de Devika et 5 unités de Basu et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Holix entre 30 unités de Wipin soutenu par le maharadja lui-même et 20 unités de Babur. Wipin a gagné le combat avec 18 unités.
Il y a eu un combat à Joquur entre 13 unités de Wipin et 1 unités de Basant. Wipin a gagné le combat avec 11 unités.
Il y a eu un combat à Kubam entre 49 unités de Amano soutenu par Devika, tueur de Bongani et 70 unités de Basu. Amano a gagné le combat avec 29 unités.
Il y a eu un combat à Lenoy entre 1 unités de Wasanta et 1 unités de Basant et tous sont morts!
Il y a eu un combat à Pugux entre 16 unités de Devika et 1 unités de Basu. Devika a gagné le combat avec 14 unités.
Il y a eu un combat à Tisuw entre 45 unités de Babur et 2 unités de Wipin. Babur a gagné le combat avec 41 unités.
Il y a eu un combat à Towut entre 12 unités de Devika et 1 unités de Basu. Devika a gagné le combat avec 11 unités.
Il y a eu un combat à Yecul entre 1 unités de Amano et 1 unités de Babur et personne n'a gagné le combat.

La guerre chez les Wekeja

Il y a eu un combat à Ghecoc entre 60 unités de Worknesh et 1 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 58 unités.
Il y a eu un combat à Ghunad entre 24 unités de Worknesh et 1 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 20 unités.
Il y a eu un combat à Hevac entre 5 unités de Worknesh et 1 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 3 unités.

La guerre chez les Oluchi

Il y a eu un combat à Hehol entre 6 unités de Oasim et 6 unités de Debdan. Oasim a gagné le combat avec 2 unité.
Il y a eu un combat à Jofok entre 5 unités de Omnura et 1 unités de Debdan. Omnura a gagné le combat avec 3 unités.
Il y a eu un combat à Kejik entre 1 unités de Oasim et 1 unités de Dinesh et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Kekep entre 15 unités de Omnura et 1 unités de Debdan. Omnura a gagné le combat avec 12 unités.
Il y a eu un combat à Piyet entre 5 unités de Debdan soutenus par Dinesh et 1 unités de Oasim. Debdan a gagné le combat avec 4 unités.
Il y a eu un combat à Rogav entre 5 unités de Wasswa et 1 unités de Omnura. Wasswa a gagné le combat avec 3 unités.
Il y a eu un combat à Vakig entre 4 unités de Wasswa soutenus par Wenkat et 1 unités de Omnura. Wasswa a gagné le combat avec 3 unités.
Il y a eu un combat à Xeyiw entre 11 unités de Debdan et 1 unités de Omnura. Debdan a gagné le combat avec 10 unités.

Jambha contre Damodar

Jambha a repris les territoires qu’ils considèrent siens et il semble se prĂ©parer Ă  faire face Ă  tout nouvel assaut de Damodar.

Il y a eu un combat à Karel entre 66 unités de Jambha et 29 unités de Damodar. Jambha a gagné le combat avec 53 unités.
Il y a eu un combat à Rupit entre 3 unités de Jambha et 1 unités de Damodar. Jambha a gagné le combat avec 2 unités.


LES COMMERCES

Les commerces se font de plus en plus nombreux et garnissent les coffres de certains maharadjas.
Debdan et Jambha ont fait un commerce.
Debdan et Amano ont fait un commerce.
Devika et Jambha ont fait un commerce.
Devika et Amano ont fait un commerce.
Wipin et Wasanta ont fait un commerce.
Widard et Worknesh ont fait un commerce.
Wasswa et Amano ont fait un commerce.
Babur et Basu ont fait un commerce.
Amano et Jambha ont fait un commerce.


L'ÉPREUVE KARMIQUE DU RÉGENT DE LOTUS

Il y a eu six (seulement six) participants Ă  l'Ă©preuve karmique du RĂ©gent.
La première partie se voit s'affronter Omnura et Oman. Oman gagne les 4 premiers assauts mais n'arrive pas à faire chuter Omnura, au cinquième assaut Omnura touche Oman qui s'écroule et qui tombe de son éléphant.

La deuxième partie; Oadir contre Basant. Oadir touche Basant mais celui-ci tient bon. Un nouvel assaut est preparĂ©. Basant insulte Oadir et promet de le faire pietiner par son Ă©lĂ©phant. Ils se lancent l’un contre l’autre, Oadir touche Basant qui semble surpris, il tombe, Oadir a gagnĂ© la partie.

Troisième partie; Wikram contre Wasswa, il semblerait que les Ă©preuves karmiques soient l’occasion pour les dieux de permettre aux familles de rĂ©gler leurs comptes internes.
Wikram et Wasswa se lancent l'un contre l'autre, Wasswa est touché, il tombe, Wikram a gagné la partie.

Il n’y a plus que trois participants et donc un des kshatriyas aura le privilège de participer directement Ă  la finale. Les mains innocentes sont priĂ©es de tirer au sort un des mĂ©daillons comportant le nom du kshatriya qui pourra voir son adversaire s’affaiblir avec une partie de plus. Oadir participera directement Ă  la finale, les dieux ont parlĂ©.

Wikram et Omnura se lancent l'un contre l'autre, Omnura est touché, il tombe de son éléphant. Wikram a gagné la partie et participera à la finale.

Oadir, qui est maintenant frais et dispo se lance vigoureusement et en poussant un horrible cri contre Wikram, c’est trop pour celui-ci qui tombe. Oadir a gagnĂ© la partie, il est le grand gagnant de l'Ă©preuve karmique de Lotus.
Amano notre rĂ©gent bien aimĂ©, lĂ©gèrement déçu par la victoire d’un Oluchi, montre tout de mĂŞme sa bienveillance et applaudit chaleureusement la victoire d’Oadir.







Gazette d'Amashur n° 6

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


La mousson est passée une fois encore sur notre île magnifique et si colorée en cette saison (enfin, depuis quelques temps en tous cas; avant elle était moins bigarrée). Et avec elle, un lot de tempêtes guerrières, ce qui n'est peut-être pas un bon présage pour les braves Amashuri que nous sommes.
Vous aurez les détails des derniers épisodes les plus sanglants de notre île tout au long de cette gazette. Lisez donc, lisez!
Pour la rédaction, Retgerbaf


Les Alliances d'Amashur

Comme de coutume, vous apprenez dans cette rubrique toutes les alliances qui ont été scellées cette saison. Notre excellente Gazette fait en effet office de feuille d'avis officielle de ce genre d'actes politiques. Mais sans plus m'attarder sur ces faits que vous connaissez aussi bien que moi, je vous livre les informations que vous attendez avec impatience, tranquillement assis(e) en tailleur à siroter votre chai en compagnie des joueurs de sitar qui vous baigne d'une ambiance encensée chaque matin de l'arrivée de votre Gazette préférée que vous n'avez achetée que pour 2 roupies, un prix qui inclut une livraison express grâce au vâhana rapidissime qu'est l'antilope tétracère, et tout cela sans compter le fait que les deux roupies en question seront investies dans une cause dont le principe karmique vous assurera une descendance et une réincarnation indiscutablement et intouchablement meilleure que la vie dont vous disposez actuellement, qui comme tout le monde le sait, a été déterminée par les dieux de la Trimurti et auxquels nous exprimons au passage toute notre gratitude pour nous avoir doté d'une enveloppe charnelle aussi avantageuse, même si l'on sait que l'on doit s'efforcer d'en obtenir une plus pure dès la prochaine résurrection. Je suis payé à la ligne mais pour cause de manque d'encre il va vraiment falloir que je vous dise ce que vous attendez. Sirotez et lisez-moi donc:
Cette fois encore, Wasanta et Wipin se sont alliés. Et Worknesh et Widard aussi! Ah, Amashur, terre de tradition, douce île où l'encens...quoi? ah oui c'est vrai que je dois économiser l'encre (mais ils sont pas foutus d'avoir un stock correct à cette maison d'édition! Vivement qu'on soit plus un pays du tiers-monde!) alors j'abrège.
Et devinez qui s'est encore allié?
Allez, un petit effort, vous vous souvenez de la dernière gazette, non?
Non? Eh bien allez la regarder, et tant pis pour ceux qui ne l'avaient pas achetée, les avares!
Qui dit alliance dit commerce et voyons donc dans l'article suivant qui a Ă©tabli une ligne commerciale cette saison.


Les commerces

Debdan et Jambha ont fait un commerce.
Debdan et Amano ont fait un commerce.
Amano et Jambha ont fait un commerce.
Devika et Amano ont fait un commerce.
Oasim et Wasswa ont fait un commerce.
Widard et Worknesh ont fait un commerce.
Babur et Basu ont fait un commerce.


Les épisodes sanglants et autres menus membres déchiquetés

Ma foi, tant que ce sont les intouchables qui sont au front, on ne va pas les plaindre puisque c'est leur destinée. Mais à voir le nombre d'unités recrutées ces temps-ci, on peut se demander s'il ne faudra pas bientôt recruter dans une autre caste... Les villes comptant plus de cinquante unités (souvent au moins soixante) constituent presque le tiers des villes d'Amashur.

Episode premier: la guerre contre les Bongani

Fagoqu a vu 13 unités de Devika se battre contre 11 unités de Basu. Devika a gagné le combat avec 7 unités.
Même scénario à Ghurif entre 13 unités de Devika et 11 unités de Basu: Devika a gagné le combat avec 6 unités; mais cette fois Devika était auprès de ses armées lors de cette bataille!

Il y a eu un combat à Fiyes entre 2 unités de Wipin et 5 unités de Babur. Personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Kocig entre 8 unités de Wipin et 2 unités de Babur. Wipin a gagné le combat avec 5 unités.
Il y a eu un combat à Vupes entre 4 unités de Wipin et 5 unités de Babur. Wipin a gagné le combat avec 1 unités.
Une grande bataille a eu lieu à Tisuw. Regardez bien: les armées étaient à nombre égal et comptaient chacune sur un soutien!! En effet, Wikram a soutenu la cause de Wipin à Tisuw et Babur a soutenu ses propres armées. Sur le champ de bataille, 32 unités de Wipin et 32 unités de Babur s'affrontaient. Wipin a gagné le combat avec 2 unités! Babur avouera-t-il avoir eu mal ou bien ses inspirations maléfiques lui empêchent-elles d'avoir de telles faiblesses?

Il y a eu un combat à Jemah entre 1 unités de Wipin et 3 unités de Basant et tous sont morts!

Il y a eu un combat à Kibor entre 7 unités de Basant et 1 unités de Wasanta. Basant a gagné le combat avec 2 unités.
Il y a eu un combat à Woves entre 4 unités de Wasanta et 2 unités de Basant. Wasanta a gagné le combat avec 1 unités.

Il y a eu un combat à Kubam entre 50 unités de Amano et 1 unités de Basu. Amano a gagné le combat avec 49 unités.
Il y a eu un combat à Ropod entre 5 unités de Amano et 1 unités de Basu. Amano a gagné le combat avec 4 unités.

Episode second: la querelle entre Damodar et Jambha

Comme vous le savez, les relations entre vassaux d'Amano ne sont pas des meilleures depuis l'attaque de Damodar contre Jambha la saison passée.
Commençons par vous livrer la réaction de Jambha après l'attaque surprise de Damodar:
"Je ne comprends pas ce qu'il a dans la tête ce Damodar, j'ai été très clair avec mes voisins que j'allais me contenter de reconquérir les territoires qui appartenait à ma dynastie depuis des générations et qu'ensuite je serai ravi de faire du commerce avec tous mes voisins pour pouvoir organiser des épreuves karmiques bénéfiques pour tous. Maintenant il me force à recruter de pauvres êtres pour que ceux-ci aillent mourir sur un champ de bataille, j'ai décidé de reprendre Karel, de lui prendre un territoire et de fortifer ma frontière avec les royaume de Damodar, si celui-ci retrouve la raison je serai enclin à oublier cette attaque et à revenir à des relations commerciales entre nos deux villes, mais s'il continue à vouloir me prendre mes terres je serai obligé de répondre en lui prenant autant de territoires jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il ne peut pas envahir les terres des Jai."

Il semblerait donc que Damodar va finir par déclencher la colère du vieux Jambha, il semblerait bien qu'il n'ai pas tout son esprit vu qu'il a quitté son château sans y laisser aucune garnison et qui maintenant est au mains de la population qui ne répond plus aux ordres de Damodar.

La querelle continue, voyez-donc:
Il y a eu un combat à Cugom entre 5 unités de Jambha et 7 unités de Damodar et personne n'a gagné le combat.
Il y a eu un combat à Ghegid entre 2 unités de Jambha et 1 unités de Damodar. Jambha a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Karel entre 15 unités de Jambha et 1 unités de Damodar. Jambha a gagné le combat avec 14 unités.
Il y a eu un combat à Rupit entre 3 unités de Damodar et 1 unités de Jambha. Damodar a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Ruweg entre 10 unités de Jambha et 12 unités de Damodar. Jambha a gagné le combat avec 3 unités.

Episode terce: agressions Ă©parses

Il y a eu un combat à Muloy entre 2 unités de Worknesh et 1 unités de Wasanta. Worknesh a gagné le combat avec 1 unités.
Il y a eu un combat à Xugev entre 7 unités de Debdan et 1 unités de Oasim. Debdan a gagné le combat avec 6 unités.

Tous ces actes guerriers semblent attirer les kshatryias solitaires, puisque les radjas sont de plus en plus nombreux à réclamer des terres, et donc des impôts - le roupie étant le nerf de la guerre comme tout le monde le sait.
Cette fois-ci, c'est Dinesh qui essaie d'intégrer le cercle de plus en plus tendu des grands de ce monde: pendant que tous les Amashuri se distrayaient à Liane lors d'une belle épreuve karmique (dont nous vous livrons tous les secrets ci-dessous, ndlr), Dinesh a convaincu les habitants de Lakoc à se révolter et a réussi un renversement de pouvoir en sa faveur. 3 unités de paysans mal armés, sous-nourris mais motivés sont rescapées et célèbrent Dinesh, nouveau propriétaire de notre île. La fête en l'honneur du Dakarai devenu nouvellement une puissance militaire s'est déroulée en un défilé-cortège de vaches sacrées plus grasses que les révolutionnaires à sa solde. Dinesh a bien l'intention de se trouver une ville et de s'établir comme maharadja respecté. Son père, Damodar des Dakarai, l'aide-t-il à cette tâche? On peut en douter, ce dernier semblant plutôt occupé à régler des comptes avec Jambha Jai. Ou bien était-ce là une fine tactique de diversion?.. Il n'empêche, Damodar a beau être aux portes nord-ouest de Liane, le maharadja Jai a bien montré à ses invités de l'épreuve karmique (dont nous vous livrerons vraiment tous les secrets ci-dessous, ndlr) que la ville étaient en toute sécurité, y plaçant une garnison de près de soixante unités.
Ceux qui ont plus de soucis à se faire face à cette tournure des événements, ce sont Oasim et son fils Omnura; la révolte fomentée par Dinesh se situe en effet au beau milieu de leur frontière commune. L'attaque Dakarai de Debdan à Xugev devrait renforcer le souci que doit se faire désormais Oasim pour ses territoires.


L'EPREUVE KARMIQUE

Grand divertissement de cette saison, la grande Epreuve Karmique annoncée et sponsorisée par Jambha Jai a eu lieu!
Nous laissons au lecteur le soin de ne pas regarder qui a gagné toute l'épreuve et plutôt de découvrir ligne par ligne le déroulement palpitant de ce grand concours. Nous trahison néanmoins déjà une information: le second gagnant de l'épreuve rentre chez lui avec apparemment une grosse rougeur sur le derrière! A ce sujet, le public déchaîné de Liane n'a pas caché sa satisfaction mêlée à l'hilarité due à la situation. Le perdant dont il est question serait par ailleurs selon certains rapporteurs indiscrets rentré couché sur son éléphant, la douleur "postérieure" l'empêchant de s'asseoir correctement sur l'animal de combat.
Lisez donc ce qui s'est passé dans les arènes karmiques de Jambha Jai!

Huit valeureux kshatryias se pressaient aux portes karmiques de l'arène pour montrer leur habileté à manoeuvrer l'éléphant. Après les défis qui avaient été lancés publiquement à tous les kshatryias d'Amashur, on pouvait s'attendre à un concours bouillant à Liane.

1er round
Pour la première étape de l'Epreuve, le tirage au sort à déterminé les parties suivants:
A) Wasanta et Omnura
B) Père contre fils: Oasim et Oadir!
C) Debdan et Basant
D) Wenkat et Oman
Déroulement de la première partie: Wasanta et Omnura se lancent l'un contre l'autre, debout sur leurs éléphants au galop! Omnura perd l'équilibre et tombe de son éléphant. Wasanta a gagné la partie!
Partie B: Oasim et Oadir se lancent l'un contre l'autre, Oasim chute et tombe de son éléphant. Oadir a gagné la partie. La foule n'ose pas acclamer le gagnant trop fort; elle murmure, le fils ayant gagné contre son propre père. On savait néanmoins qu'Oadir Oluchi était fort robuste et son progéniteur s'attendait sûrement à devoir lui céder la place du gagnant de cette partie.
Partie C: le public trépigne d'impatience tout comme les éléphants des deux concurrents qui vont s'affronter. Ce n'est pas moins que l'un des plus fidèles serviteurs d'Amano qui va se mesurer au pire ennemi du régent, celui-là même qui par plusieurs fois à insulté ouvertement ses ennemis tout comme ses concurrents de cette Epreuve karmique d'aujourd'hui. Soudain, la partie commence. Debdan et Basant se lancent l'un contre l'autre. Debdan chute! Basant a gagné la partie. La foule se tait. Un sourire narquois se dessine sur le visage du rebelle Bongani (au fait, existe-t-il d'autres expressions que celle-ci sur le visage de ce kshatryia? Et vous attendiez-vous, lectrice et lecteur, à un sourire autre que narquois?).
L'assemblée recommence à parler alors que la dernière partie de ce 1er round démarre: Wenkat et Oman se lancent l'un contre l'autre, Oman chute d'un coup et c'est Wenkat qui gagne la partie.

2ème round
Pour la seconde étape de l'Epreuve, le tirage au sort à déterminé les parties suivants:
A) Wenkat et Basant
B) Wasanta et Oadir
Lors de la première partie, le public tendu retrouve Basant. Ce dernier, sûr de lui, Basant se lance sur Wenkat. Wenkat tombe. Basant a gagné la partie. De nouveau, la foule se tait, contrariée de voir que l'invincible Bongani continue d'éliminer ses adversaires.
Seconde partie: Wasanta et Oadir se lancent l'un contre l'autre, Wasanta chute, Oadir a gagné la partie.
Aucun des Wekeja ne sortira donc gagnant de l'Epreuve karmique.

3ème et dernier round
Pour ce round, les deux derniers kshatryias en lice vont s'affronter et un seul remportera la prime promise par Jambha!
Et pas n'importe qui va se battre pour la prestigieuse victoire: Basant Bongani lui-même veut prouver son invincibilité.
Basant monte sur son éléphant. Fier de ses victoires jusqu'alors obtenues, la foule l'observe lui et son concurrent, Oadir Oluchi.
Le gong sonne, les éléphants d'Oadir et de Basant rugissent et se lancent l'un contre l'autre.
Dans un mouvement fatigué mais net, Oadir déséquilibre son adversaire mais perd son bâton. Prenant Basant par surprise à bout de bras, il lui assène une claque au bas du dos, à un endroit où personne n'aurait osé penser. La claque retentit dans tout l'arène karmique, apeure l'éléphant de Basant qui se cabre et éjecte Basant à terre. Basant hurle en tombant et la foule jubile. Oadir a gagné la partie!
Oadir est le grand gagnant de l'Ă©preuve karmique Ă  Liane!

La clôture du concours se déroula dans la joie du public qui acclamait le grand gagnant. Le Bongani, vexé, gagna la sortie de l'arène sans demander son reste.


Annonçons sans attendre qu'une nouvelle Epreuve karmique a été organisée, cette fois par le souverain Amano!
Rendez-vous donc à Lotus à ce tour-ci pour une nouvelle série de concours captivants!











Gazette d'Amashur n° 5

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Commençons cette nouvelle gazette par les alliances qui se sont nouées ou renouées sur notre belle île qui resplendit de mille feux sous le soleil. La température a d'ailleurs atteint des sommets particulièrement impressionnants, et le Régent a commandé une série d'éventails en plumes de paon pour conserver la fraîcheur de sa salle du trône. Trêve de considérations climatiques, voici venir les alliances:
Chez les Wekeja, Wasanta et Wipin se sont alliés ainsi que Worknesh et Widard. Basu Bongani et Babur Bongani se sont alliés, confirmant par là leur volonté de faire le Mal ensemble.

De plus en plus de combats ont lieu sur l'île! Cette saison dans toutes les régions l'on a croisé le sabre et on entend même encore le rugissement des éléphants de guerres menés par un nombre record de kshatriyas accordant un soutien aux troupes:
Il y a eu un combat à Fovus entre 9 unités de Debdan soutenues par le maharadja lui-même et 3 unités de Oadir soutenues par le radja (lui-même), qui avait soulevé le tour passé ces 3 unités à proximité du château de Debdan. Cela n'a pas dû être au goût de ce dernier. Debdan a gagné le combat avec 6 unités et Oadir n'a une fois de plus aucune source d'impôts.

La guerre contre les Bongani
Il y a eu un combat à Ghahek entre 13 unités de Wipin et 1 unités de Babur. Wipin a gagné le combat avec 12 unités.
Il y a eu un combat à Mubim entre 33 unités de Amano et 6 unités de Basu. Amano le magnifique a gagné le combat avec 30 unités et l'on rapporte que les prisonniers ont été pendus.
Il y a eu un combat à Tisuw entre 32 unités de Wipin et 40 de Babur. Wikram a soutenu la cause de Wipin à Tisuw contre un contrat juteux mais amplement bénéfique pour Wipin. Wipin a gagné le combat avec 27 unités, Wipin a donc seulement perdu 5 unités en massacrant 40 unités de Babur le maléfique! Ce combat décisif pourrait bien précipiter l'issue de la guerre entre Wipin et Babur en donnant l'avantage à Wipin. Le moral des Bongani, si insultants, en sera peut-être un peu affecté.
Il y a eu un combat à Vifuy entre 6 unités de Amano et 2 unités de Basu. Amano a gagné le combat avec 5 unités et là aussi conformément à ses ordres il n'y a pas eu de survivants bongani.
Il y a eu un combat à Vupes entre 5 unités de Wipin et 1 unités de Babur. Wipin a gagné le combat avec 4 unités.

Quelques combats Ă©pars:
Il y a eu un combat à Karel entre 7 unités de Damodar et 1 unités de Jambha. Damodar a gagné le combat avec 4 unités. Toute la rédaction se demande comment Jambha va réagir, lui qui se dit pacifique mais qui a promis de protéger ses territoires. On pensait Damodar encore malade, mais apparemment le seigneur de Sabre s'est remis. Pourtant, il ne communique ni avec sa famille, ni avec Jambha apparemment. Sensément, Damodar et Jambha sont tous deux sujets d'Amano, mais ce tour Damodar n'a pas payé la dîme et a attaqué le vassal Jambha. Comment le régent va-t-il gérer la question?
Il y a eu un combat à Rimab entre 21 unités de Widard et 13 unités de Wasswa soutenues par Wasswa! Une guerre intestine commence chez les Wekeja apparemment, et le sang des frères va couler au sein de la famille la plus étendue de l'île. Widard a gagné le combat de peu, avec 1 unité.
Il y a eu un deuxième combat chez les Wekeja, à Yajan, entre 12 unités de Widard et 4 unités de Wasswa. Widard a gagné le combat avec 8 unités. Widard conserve donc toutes ses terres en dépit des attaques de Wasswa, mais ce dernier a fait d'autres mouvements menaçants. Peut-on encore espérer une paix? Widard semble lui aussi s'être remis de sa maladie et on raconte l'avoir vu donner ses volontés, on murmure même qu'il diplomatie, ce qui est bon signe.

Vraiment, l'étrange comportement de Damodar nous laisse tous songeurs. Est-ce le résultat de sa maladie? La patte des Bongani, qui avaient prétendu avoir des alliés, est-elle derrière son attaque de Jambha, connu pour ses tournois et son esprit plutôt pacifique? Voilà donc une affaire à suivre. Par ailleurs, le radja Omnura devient ce tour officiellement le maharadja du palais autrefois abandonné de Marbre. Le tour passé un combat l'avait opposé à Debdan, combat où tous les deux étaient présents ainsi qu'un des autres membres de la fratrie Oluchi (mais combien sont-ils!!). Omnura intègre ainsi la cour des Grands de ce monde, et les maharadjas doivent désormais compter avec un nouveau confrère avide de gloire, richesses et terres. Les Oluchi étaient en liesse à travers toutes leurs terres, voici le commentaire d'un paysan de la province de Rugul qui est assez attendrissant:
"Je suis très fier d'être un Oluchi aujourd'hui! Omnura est un bon gars, un gars bien de chez nous comme on en fait peu aujourd'hui! Oué! Il a bastonné les guerriers du sud, il leur a botté les fesses en grand style! Oué! Maintenant il est bien installé sur un trône qu'il a bien mérité! Il est super fort! Je lui souhaite d'avoir une grosse femme et plein de gamins! J'ai même nommé mon nouveau taureau sacré en son nom, c'est Omnura le taureau, oui le noir là, à l'air méchant, il est beau hein?"

On peut vraiment dire que cette saison, Omnura est le héros populaire des Oluchi. Oadir a essayé lui aussi de glaner moult gloire mais devra se contenter de quelques cicatrices.

Les commerces:
Les commerces se font de plus en plus nombreux également, espérons que les maharadja utiliseront les roupies ainsi glanées pour le bien de leurs sujets et non la guerre à outrance.
Debdan et Jambha ont fait un commerce. Devika et Jambha ont fait un commerce. Wipin et Wasanta ont fait un commerce. Widard et Worknesh ont fait un commerce. Babur et Basu ont fait un commerce. Amano et Jambha ont fait un commerce. C'est ainsi que l'on voit clairement que Jambha Jai domine commercialement: bien situé, il peut glaner moult roupies avec ses voisins. Sa prodigalité, illustrée par la promesse d'organiser une épreuve karmique au cours du tour 6.
D'ailleurs, participez à cette épreuve karmique! Ca s'annonce bien fréquenté et on murmure que probablement le Champion Karmique actuel, Basant, y sera; pour preuve, je cite son court message envoyé à la rédaction: "Casser quelques crânes et fesser quelques culs". Détrompez-le en lui faisant ravaler sa fierté, rendez-vous à l'épreuve karmique de Liane, deuxième édition! L'épreuve tournoi sera couverte de près par nos scribes les plus téméraires.

Et pour finir la suprise de Basant, dont décidément on n'avait pas assez entendu d'insultes pour que ça annonce du bon.
Il a en effet sournoisement organisé un soulèvement populaire à Woves, sur un territoire de Wasanta, dit "Le Wekeja aux Deux Palais". Basant a pris le territoire, il y a placé à 14 unités de reîtres terribles qui vont certainement semer la pagaille dans les territoires alentours. Wasanta est le premier seigneur a contrôler deux châteaux, mais aura-t-il encore des terres dans quelques tours avec un sinistre guerrier au-dehors de ses murs qui pille et tue?


L'occulte en Amashur: OĂą donc se cache le Kubera?
Nous avons envoyé Chandan, le célèbre gourou chauve à la barbe centenaire, sur la trace de l'horrible Kubera. Il commence dès cette gazette à nous raconter ses aventures, que vous pourrez suivre dans la série "L'occulte en Amashur".
"Chers kshatriyas, je suis depuis ma naissance sur les traces de l'occulte et des démons qui hantent la nuit. Tout petit déjà, je consultais les rouleaux anciens et admirais les illustrations merveilleuses qu'ils contenaient. Evidemment, le roi des démons, le terrible Kubera, fait partie intégrante de ma recherche et de ma passion pour l'occulte. J'ai exploré toute notre île au cours de mes jeunes années, et je suis arrivé à la certitude que celui qui veut trouver le Kubera doit d'abord trouver ses serviteurs. Il y en a beaucoup qui peuplent notre île mais ils sont trois, un par oeil du Prince des Démons, qui détiennent le secret pour débusquer le Kubera. Ce qui espérons-le permettra à un vaillant guerrier de le défier et l'occire. Comme je ne suis pas un kshatriya fort et vaillant mais seulement un homme versé dans les lettres, je ne pourrai pas réussir seul à vaincre ces 3 démons et leur arracher leur méphitique secret. Je vais tenter de découvrir dans quelle région d'Amashur les monstres se tapissent pour que vous, puissants Radjas et Maharadjas, kshatriyas émérites, puissiez ensuite aller les vaincre et les forcer à vous dévoiler où est leur immonde maître des profondeurs."

Nous espérons tous, ici à la rédaction, que Chandan le gourou a correctement interprété la vaillance et le coeur noble et juste des kshatriyas que vous êtes, seigneurs d'Amashur! Nous espérons vraiment que quelques-uns d'entre vous se lanceront sur les traces du Roi des Démons pour le défaire, avant que les Bongani ne l'invoquent!!!







Gazette d'Amashur n° 4

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Quelques alliances pour commencer cette nouvelle gazette:
Amano et Wipin se sont alliés de même que les Bongani. Ceux-ci se sentent ma foi de plus en plus seuls sur notre île, et ainsi Basu et Babur se sont alliés.


Les combats cette saison n'ont pas été très nombreux: ll y a eu un combat autour du chateau de Marbre entre 3 unités de Debdan soutenues par Debdan lui-même et 2 unités d'Omnura soutenues par Omnura et Oman. Personne n'a gagné le combat et Marbre est hanté d'encore plus de fantômes qu'il n'en était avant cet épisode suicidaire.
L'affaire Bongani, sur le terrain, se poursuit: la guerre contre les Bongani avance certes lentement mais chaque territoire repris à leur famille est une victoire pour notre île entière: Il y a eu un combat à Mubim entre 5 unités de notre fabuleux régent Amano et 2 unités de Basu. Amano, ça n'aurait pas pu etre différent, a gagné le combat avec 3 unités. Il y a eu une bataille à Sofat entre 11 unités de Wipin et 1 unité de Babur. Wipin a gagné le combat avec 9 unités.


Les commerces fleurissent sur toute notre île:
Debdan et Oasim ont fait un commerce.
Oasim et Wasswa ont fait un commerce.
Damodar et Debdan ont fait un commerce.
Wipin et Wasanta ont fait un commerce.
Widard et Worknesh ont fait un commerce.
Amano et Jambha ont fait un commerce.
VoilĂ  de quoi grossir les coffres de ces nobles maharadjas.

Des nouvelles des arènes karmiques!
Nous sommes très ravis de vous annoncer que Jambha Jai a organisé une nouvelle épreuve karmique pour le tour 6, pour une inscription de 10 roupies.
Le gagnant repartira de Liane avec 200 roupies.


La surprise du tour
Pour finir la partie officielle, nous vous livrons une petite surprise que nous fait Oadir:
Il a fait un soulèvement populaire à Paguy, y placant 3 unités juste à coté de la ville de Debdan qui doit voir d'un mauvais oeil l'arrivée d'un nouveau voisin...si proche.

Courrier des lecteurs:
"Lettre ouverte au RĂ©gent Amano Arshad:

Noble Amano Arshad,

C'est en mon titre de porte-parole de la famille que je t'annonce que nous acceptons l'honneur que tu nous fait de devenir tes vassaux. Devika, Damodar, Dinesh et moi-même serons tes fidèles serviteurs, ton soutien le plus fidèle comme le veut la coutume de notre sang.

Tes ennemis seront les nôtres, notre épée sera la tienne et nos coeurs battront à l'unisson tels les tambours de guerre des temps anciens. Que ceux qui te taxent de molesse meurent écrasés par nos éléphants et que les autres qui veulent passer les murailles de Lotus rendent leur dernier souffle aux pieds de celles-ci. Que ton règne soit le début d'une ère nouvelle, d'une ère où plus aucun maharadjah, radjah ou simple mortel ne se permettra de douter de la puissance du Trône de Lotus. Une ère où la famille Dakarai jouera une fois de plus son rôle de pilier qui soutiendra les fondations de ton palais.

Que les dieux te bénissent et bénissent un empire réunifié.

Debdan Dakarai"


Sur ces paroles réconfortantes, nous vous remercions de nous avoir lus jusqu'au bout!
La rédaction







Gazette d'Amashur n° 3

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Au menu de notre gazette pour cette troisième édition:

-Un rapport sur les combats qui ont commencé sur notre île.
-Un rapport politique sur les alliances entre puissants.
-Un court rapport commercial, nous ferons mieux la prochaine fois.
-Le récit du fabuleux premier tournoi d'Amashur.
-Un texte de Debdan Dakarai.
-Des rumeurs d'Ă©trange maladie.

Les premiers morts sont à déplorer ce tour: de vaillants guerriers d'Amashur ont fini leur vie épée à la main. Les Bongani ont participé aux trois combats du tour.
Premier combat sur Fagoqu entre 3 unités de Basu défendant le territore et 4 unités de Devika. Basu a gagné le combat de justesse avec 1 unité.
Deuxième combat à Ghurif entre 4 unités de Basu de nouveau en défense, et 5 unités de Devika et Basu a gagné le combat encore une fois avec 1 unités, ce qui a impressioné nos scribes sur place. Les gens de Devika pestaient contre tant de malchance, mais les guerriers de Basu exultaient bien évidemment.
Troisième combat 1 unité de Wipin essayant vainement de défendre Tisuw et 1 unité de Babur attaquant avec rage. Personne n'a gagné le combat, tout le monde est mort. Et tenez-vous le pour dit seingeurs d'Amashur, 1 contre 1 = vide karmique.
Outre ces combats, de nombreux mouvements tactiques ont eu lieu, et le Régent lui-même a déplacé une partie de ses troupes autour de son palais. Palais impressionnant tant l'or y arrive à flots. De nombreux territoires de maharadja se touchent à présent, est-ce présage de commerces futurs ou de querelles territoriales? Plutot de commerces si l'on excepte la violence bongani.
Mais je me disperse, tout ce sang me met dans tous mes Ă©tats. Revenons Ă  la diplomatie.
Les alliances:
Wipin a eu l'immense et fabuleux honneur de s'allier avec notre régent Amano.
Wasanta et Worknesh des Wekeja se sont alliés pour le meilleur.
Basu et Babur des infâmes Bongani se sont alliés pour le pire.

Amano et Jambha ont fait un commerce entre Lotus et Liane qui aura fait beaucoup de bien aux coffres de leur villes. D'autres commerces ont également été scellés mais hélas nos scribes n'étaient pas assez nombreux pour couvrir ces événements, ainsi nous en avons engagé plus pour vous tenir au courant dès la prochaine gazette, désolés pour ce problème de personnel. Monétairement parlant toutefois, notons que les premiers dons ont été faits ce tour!

Mais maintenant passons Ă  la nouvelle que vous attendez tous:
L'épreuve karmique organisé par le sublime Jambha à Liane!!! Sonnez clairons!

Il y avait huit participants présents dans l'arène, venus de moult recoins d'Amashur: Wenkat, Basant, Oman, Wikram, Wasswa, Wasanta, Oadir et Oasim.
La première partie voit s'affronter Wenkat et Basant. Ils se lancent l'un contre l'autre sous les vivats de la foule. Wenkat vacille, mais réussit à ne pas glisser, un deuxième essai est nécessaire là Wenkat chute. Basant a gagné la partie et la foule murmure sa désapprobation.
Deuxième partie: Oman et Wikram se lancent l'un contre l'autre. Oman chute, il tombe. Wikram a gagné la partie et reçoit une pluie de fleurs en récompense.
Troisème partie: La chance a décidé de nous gratifier d'un combat entre Wekeja, Wasswa et Wasanta se lancent l'un contre l'autre, Wasswa chute, il tombe. Wasanta a gagné la partie. L'esprit chevaleresque de l'affrontement ravit petits et grands.
Quatrième partie: visiblement la chance veut voir les membres d'une meme famille s'affronter Oadir et Oasim se lancent l'un contre l'autre, Oasim chute, il tombe. Oadir a gagné la partie et nul doute qu'il sera félicité par leur père.

Deuxième tour
Basant et Oadir, gagnants du leur partie de premier tour lancent leurs montures bariolées l'une contre l'autre, Oadir chute et mord la poussière. Basant a gagné et sourit de façon narquoise.
Encore des membres de la famille Wekeja l'un contre l'autre: Wasanta et Wikram. Ils se lancent l'un contre l'autre, Wikram reçoit un habile coup de lance et tombe. Wasanta a gagné la partie.

La finale, moment intense s'il en est! L'éléphant de Basant semble nerveux, le ciel se couvre de nuages orageux. Les deux participants Basant et Wasanta se lancent l'un contre l'autre, leurs éléphants s'entre-choquent dans une manoeuvre à la limite de l'illégalité de la part de Basant. Wasanta, surpris par la manoeuvre, chute! Au loin des éclairs déchirent le ciel et le jour devient l'espace de quelques instants noir comme la nuit. Basant a gagné. Basant est le grand gagnant de l'épreuve karmique de Liane! Ce qui ne réjouit pas tellement ni public ni seigneurs. Il remporte la belle somme de 200 roupies. Et s'en va rapidement, juché sur son éléphant.
Nous attendons impatiamment les commentaires de l'organisateur et l'annonce j'espère prochaine d'une nouvelle épreuve karmique.

Voici à présent un texte que nous a remis Debdan des Dakarai, à l'intention des souverains d'Amashur:

"Révéré Régent,
Grands de notre royaume,

Je suis Debdan de l'illustre famille Dakarai. Après en avoir débattu avec mes pairs, nous avons convenus que je serai notre porte-parole. Et c'est donc au nom de toute la famille que je vous adresse à tous nos salutations officielles, chaleureuses et respectueuses.

Sachez, nobles maharadjahs et vaillants radjahs, que la famille Dakarai reste inchangée depuis les temps anciens. Toujours, nous sommes les fidèles serviteurs du Trône de Lotus, toujours nous sommes les ennemis des sombres créatures infernales, toujours, nous sommes ces infatigables combattants qui ne reculent pas devant le sang qui coule, mais qui ont assez d'esprit pour ne pas le faire couler inutilement.

Amano Arshad, régent du royaume, la vaillante famille Dakarai te soutient dans ta guerre contre les Bongani et leurs invocations ténébreuses ! Nous avons foi en ton jugement et te suivrons comme nous l'avons toujours fait !

A la famille Bongani je le dis : arrêtez vos folies et nous serons amis car vous avez jusqu'alors été de respectables hommes et la famille Dakarai vous admire en ce sens.

A la puissante famille Wekeja, j'apporte la plus vive amitié de la part de ses cousins Dakarai. Puissiez-vous nous suivre dans la croisade décrétée par le Régent à l'image de votre parent Wipin. Les insultes à l'ordre établi et leurs sombres manigances n'ont que trop duré. Rappelez à ceux qui en doutent que vous êtes une famille chez qui l'honneur n'est pas un vain mot et soyons amis, chers cousins !

A Jambha Jai notre voisin, je souhaite apporter tous les messages d'entente et d'amitié. La famille Dakarai sait la valeur du possesseur de Liane et a un grand respect pour lui. Son tournoi va résonner dans les cieux et notre famille est heureuse de compter un si illustre voisin.

A la famille Oluchi, mon message est bien différent. Je sais que le destin va soumettre notre amitié à des épreuves. La fidélité à notre suzerain a toujours été cause de litige entre nous et le sera peut-être encore. Le château de Marbre risque aussi d'être un point difficile à régler et je ne doute pas que des combats vont malheureusement nous opposer.

Alors sachez – et que les autres familles en prennent note également – que la famille Dakarai sait faire la guerre et la fait bien, mais ne voit pas en elle un but en soi. Juste le moyen d'affirmer ses valeurs et ses possessions. La famille Dakarai est honorable et sait gagner les batailles, mais tirer les conséquences des défaites aussi. Une bataille est une manière de parler, de jouter. Une victoire comme une défaite ne doit pas forcément déboucher sur une guerre totale. La fierté peut être ravalée si le meilleur a gagné dans des conditions justes et honorables.

La seule guerre qui ne doit pas s'arrĂŞter, c'est celle qui offrira un monde meilleur Ă  nos enfants."

Après le message de Debdan, nous désirons encore, chers lecteurs, vous faire part d'une inquiétante nouvelle: deux seigneurs d'Amashur, à savoir Damodar des Dakarai et Widard des Wekeja, semblent avoir contracté une violente fièvre qui les a cloués dans leur lit et les empêche de gouverner leurs terres. Les meilleurs médecins d'Amashur sont à leur chevet mais n'ont pas encore concocté de remère efficace. Leurs généraux, voyant l'expansion tous azimuts de seigneurs voisins, ont lancé les troupes de leur seigneur en manoeuvres d'expansion également. Les intendants de ces deux grands nobles du royaume tiennent à excuser leurs maîtres car ils n'ont pas eu la force de répondre aux missives diplomatiques envoyées par d'autres seigneurs d'Amashur. Nous espérons tous ici à la rédaction que les grands princes se remettront de leurs maux et qu'ils reprendront les rênes de leur terres dès que possible. Sachez donc, nobles d'Amashur, que les généraux de Damodar et Widard consultent les missives pour leurs seigneurs et font au mieux...

Ceci dit, à propos de cette fièvre, il semblerait que des ombres furtives aient été aperçues par les gardes des deux palais, étrange coincidence. Lors de l'inspection des couloirs, rien d'anormal n'a été découvert mais l'on connait trop bien la fourberie de certains. Depuis la sécurité a été renforcée et les gardes interceptent tout le monde...








Gazette d'Amashur n° 2

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Chers lecteurs, ceci sera une gazette succincte, mais pas trop!

La conquête de notre île continue, les premiers échauffourées ne devraient plus trop tarder. De même, vu que certains territoires de maharadja se touchent, il sera possible bientot pour ceux qui le désirent d'établir des accords commerciaux entre eux à travers la construction de marchés! N'oublions pas que l'argent est le nerf de la guerre et que, ma foi, le commerce rapporte.

Wasanta et Worknesh se sont alliés pour le meilleur et pour le pire (c'est valable seulement 1 tour, ils devront renouveler leur alliance chaque tour dans l'avenir s'ils veulent rester alliés).
le tournoi magnifique de jambha auquel vous pouvez participer pour 5 roupies et lors duquel vous pouvez éventuellement gagner 200 roupies a lieu ce tour (tour 3) si jamais c'est noté et détaillé sur la page "épreuves karmiques". De même il y a une news d'information à ce sujet sur la page d'accueil du jeu.

Les infâmes bongani semblent se retrouvent condamnés par le régent et ses alliés incertains (Wipin est le seul à s'être clairement prononcé), et sont de plus en plus isolés dans l'activité diplomatique de l'île. D'après certaines rumeurs parvenues jusqu'à notre rédaction, Babur aurait proposé de douteux marchés à quelques maharadja, essayant de les convertir à la cause du Prince des Démons! Nous remercions l'informateur anonyme qui nous en a informés. Les infâmes étendent leur emprise sur le sud d'Amashur. Les terres de Basu et de Devika se touchent, l'expert monétaire et taxataire saura-t-il tenir tête à une éventuelle percée Bongani? D'ailleurs, Basu attaquera-t-il? De l'autre côté, Wipin voit Babur déborder du fleuve et n'a lui-même pas continué son expansion. Pourquoi? Il a heureusement quelques troupes en son château au cas où des individus bongani tels Basant voudraient venir lui tordre le cou.

bonne chance pour le troisième tour








Gazette d'Amashur n° 1

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!


Chers lecteurs les informations seront brèves vu que nous allons pas vous ennuyer en vous listant chaque mouvement de soldats qui a eu lieu mais sachez que la nouvelle vague d'expansion a commencé et tous les maharadja ont envoyé leurs soldats conquérir les territoires autour de leur villes, Wasanta d'ailleurs était si impatient de s'étendre qu'il en a oublié de garder quelques troupes dans sa ville qui est maintenant aux mains de ses citoyens. La première vraie démocratie d'Amashur est donc née.
Omnura a par contre rallié le peuple de Lakoc à sa cause et le territoire s'est déclaré pour lui, seul le temps montrera si son règne sera long ou bref.

Jambha a tenu parole est a organisé une épreuve karmique pour le tour prochain.

Amano régent de tous et grand mécène de cette admirable gazette nous a transmis ce message: "Je prie les rédacteurs plein de sagesse de rapporter la vérité sur les agissements contre nature des Bonganis et de Basu en particulier. Rapportez nous la vérité comme seul des esprits aussi avisé que les vôtres puissent le faire." Nous avons donc immédiatement dépêché nos reporters incognito dans les contrées des Bongani et plus particulièrement au château de Lune. Nos reporters sont revenus avec cette histoire que nous tenterons d'étayer le plus vite possible.
"En approchant de la cité de Lune il est évident que des événements récents ont changé la vie de ses citoyens. Les paysans émaciés habitants aux alentours de la cité nous ont racontés que depuis quelques temps Basu a d'une part fortement augmenté la dîme et que d'autre part les soldats du roi ne font rien pour retrouver les enfants qui sont volés pendant la nuit par des hommes masqués, les enfants disparaissent toutes les nuits et il semble que le protecteur de ces contrés reste impassible aux prières de ses sujets.
Nous nous étions pas annoncé au maharadja pour éviter d'être pris en charge aux portes de la ville comme les jeunes ksatriya qui viennent en visite officielle et nous sommes donc entrés dans la ville en secret, mon collège avait déjà visité Lune quelques années auparavant et il fut le plus choqué quand nous avons traversés les rues jonchés de déchets, de défécations et de mendiants d'une ville qu'il se rappelait comme joyeuse, gracieuse et même luxueuse.

Nous avons pu entrer dans le palais en nous faisons passer pour des marchants d'artefacts exotiques, car on nous a raconté que le maharadja est avide de tout les objets magiques sur lesquels il peut mettre la main. Nous avons été conviés aux festivités annoncés pour le soir, festivités qui commencèrent par un banquet opulent, agrémenté de musiques et de danses par une centaines de jeunes femmes vêtues de façon légère. Après plusieurs heures de débauche le maharadja et quelques invités de choix sont sortis de la salle de banquet et nous avons tenté de les suivre, mais la garde paladine nous a brusquement expulsé du château. C'est en essayant de trouver une auberge pour passer la fin de la nuit que nous avons vu une grande colonne de soldats tirer plusieurs charrettes recouvertes entrer dans le palais. Mon collège jure avoir entendu des pleurs d'enfants venant des charrettes, pour ma part je ne peux pas croire ce que ces pleurs impliquerait du comportement d'un grand maharadja d'Amasur."







Gazette d'Amashur n° 0

Toutes les nouvelles pour 2 roupies seulement!




Amis lecteurs, bonjour!

Cela fait maintenant plusieurs cycles que vous attendez avec fébrile impatience la publication de l'illustre grimoire que voici. Il nous aura fallu tout ce temps pour rassembler autour de nous les plus grands scribes et peintres de l'île d'Amashur, les personnalités les plus en vue et surtout, surtout, les enquêteurs les plus habiles, les hommes et femmes d'exception qui ont réussi avec leur ténacité à nous rapporter des informations précieuses sur les nombreux puissants radjas et maharadjas aspirant au trône du lotus qui par leurs actions dans les temps à venir forgeront un nouveau monde.

Tout ce temps d'attente en aura valu la peine. Nous savons que certains d'entre vous ont pu lire auparavant les aventures de la petite île de Tye, où différentes races se sont entre-déchirées pour la suprématie et où les Elfes ont finalement triomphé avant de sombrer dans une folle décadence avec leur souveraine Imaldriss.

Nous désirons vous offrir dans cette première édition, une sorte d'édition hors-série qui s'appellera « Gazette du Tour 0 », le must de ce qui se fait en termes de journalisme d'investigation. Nous commencerons par l'histoire légendaire du continent sacré d'Amashur, contée par le brahmane Falsiki, afin de ravir les yeux des petits et des grands avec les exploits de l'immense, du fabuleux Grand Eléphant Asanti des Arshad. Cette bien belle histoire sera suivie d'une présentation des grands seigneurs d'Amashur par Devadas le Castrat, qui nous parlera plus avant des hommes qui façonneront le destin du monde, de leur réputation, leurs relations parentales et qui sait, peut-être même de quelques secrets intéressants.

Sans plus attendre et vous faire saliver, je cède la parole au vénérable brahmane Falsiki. Vénérable, à vous la parole! Retgerbaf, Grand Rédacteur en Chef Suprême de la Gazette d'Amashur

Merci, mon cher Retgerbaf! Je suis Falsiki le brahmane millénaire, et l'histoire que je vais vous conter prendra toute se force à vos oreilles lorsque vous saurez que j'ai vécu les événements que je décris! Ecoutez donc en silence et respect, jeunes ignorants! Deux prophéties pour commencer:

« L’histoire du continent d’Amashur a commencé dans la violence, et dans la violence elle finira. »

« Un peuple, un maharadja. Par l’épée, les peuples tu uniras. »

Les Brumes du Commencement

L’histoire d’Amashur a commencé il y a bien longtemps, dans les brumes de la création. Le monde dans son ensemble, et Amashur le Continent Elu, ont été crées et sont préservés par les Trois Dieux Majeurs de la Trimurti : Fenstef l’Assoupi, le Façonneur, qui sommeille allongé sur le corps du Grand Serpent Anata et est le plus grand des Dieux ; Yerenev le Bâtisseur de Mondes, qui assis sur le lotus qui pousse du nombril de Fenstef donne une substance au monde et le façonne en interprétant les souvenirs des mondes passés ; enfin Docurch le Changeur qui à travers sa danse cosmique anime l’Univers, donne vie aux hommes et détruira le monde à la fin du Cycle Karmique par la puissance de son instrument enchanté, le Birimbao du Destin.

Les Amashuri, habitant d’Amashur, savent bien que le monde traverse des Cycles, qui sont des périodes de naissance, de gloire, de décadence et enfin de mort.

Heureusement, les Cycles se succèdent pour l’infini et le monde ne saurait être complètement détruit à la fin de l’un d’entre eux. Fenstef retiendra en effet les souvenirs des meilleures choses que le monde aura produites et les évoquera pour que Yerenev les fasse apparaître dans le monde d’après. Les Amashuri savent ainsi que s’ils se comportent suffisamment bien dans cette vie Fenstef se souviendra d’eux et ils pourront renaître sous une forme glorieuse dans leur prochaine vie en un monde nouveau.

Alors que le Cycle était encore très jeune, Amashur fut le théâtre de grandes guerres entre le Peuple des Hommes et le Peuple des Singes. Suite à la grande victoire du Roi Sans Nom remportée sur les rivages de la Langue d’Anata, le fleuve qui traverse le continent, les Humains chassèrent les Singes du centre du continent. Les puissants seigneurs de guerre qui avaient versé leur sang pour la victoire portèrent bien vite leur attention sur les terres les plus riches et fertiles. Ils se livrèrent dès lors sans cesse des guerres pour le moindre prétexte, avides de jade, d'opales et de joyaux. Beaucoup d’Amashuri moururent au cours de ces terribles affrontements, et la terre sacrée d’Amashur fut marquée par des années de famine, disette et pestilence.

C’est alors qu’un Roi, Asanti de la lignée Arshad, plus sage et visionnaire que ses confrères, décida de tout mettre en œuvre pour pacifier le continent. Il se résolut ainsi à user de grande violence envers ceux qui lui résistaient et de grande clémence envers les rois qui se soumettaient à lui. Au cours d’une épique campagne guerrière, qu’il mena maintes fois lui-même à la tête de ses troupes juché sur le dos de son magnifique éléphant albinos, il réussit à unifier toute la rive ouest d’Amashur sous sa bannière. Cet exploit jamais atteint auparavant prouvait bien à tous ses sujets qu’il était béni de Docurch ! Surnommé le Grand Eléphant par les brahmanes, Asanti démontra sa légitimité lors d'un grand défi, le Premier Défi Karmique. Il dansa sur le dos de son éléphant, face au ciel, et défia Docurch de venir le mettre à terre s'il l'osait, lui le Grand Eléphant. Docurch, qui n'allait pas laisser là une occasion de démontrer son habileté à ce mortel fanfaron, descendit des cieux juché sur un immense tigre noir comme la nuit et tout aussi teigneux. Munis de longues lances, d'armures et de boucliers ronds, l'homme et le dieu s'affrontèrent avec maestria pour désarçonner l'adversaire. Le défi karmique, accompagné par la musique et les chants envoûtants des brahmanes et kshatriyas dura toute une journée. Alors que le dieu soleil Ompaa plongeait à toute vitesse dans la mer, Docurch pressé d’en finir tenta le tout pour le tout et fit chuter Asanti. Bon joueur, le Dieu l'aida à se relever et conseilla à tous les mortels présents de prendre exemple sur Asanti: sa vaillance, son esprit visionnaire et sa générosité en faisant en effet le plus grand des Amashurni.

Reconnu par Docurch et adulé par ses sujets, le Grand Eléphant se décida à attaquer l’est et à le pacifier sous son égide. Ses troupes et celles de ses vassaux s’embarquèrent donc pour la plus grande bataille de l’île en traversant la Langue d’Anata. Arrivés sur la grande île qui flottait au milieu du fleuve, le grand souverain Asanti des Arshad remarqua qu'une grand quantité de magnifiques lotus avait fleuri tout autour de l'île. Blancs, rouges, noirs et bleus, les lotus invitaient au recueillement. On raconte que tandis qu’il méditait avec ses brahmanes le Grand Roi aperçut un jeune enfant rondelet qui lui souriait en trônant dans un lotus blanc géant. Ce signe fut interprêté par les brahmanes comme l’assentiment de Yerenev à l’entreprise guerrière d’Asanti. Assuré de la faveur des dieux et voyant dans ce présage son couronnement à venir, Asanti fit bâtir un grand temple-palais sur l'île. Le palais royal des Arshad, le Palais des Lotus, existe encore sur l'île sacrée d'Amashurna.

Enfin arrivés sur les rivages des terres montagneuses de l’est, les troupes des Arshad se frottèrent bien vite aux tribus montagnardes irréductibles des environs. Les combats furent lents, et certains vassaux du Grand Roi commencèrent à émettre des envies de retour auprès de leurs femmes et leurs pays. Asanti opta pour une solution de fuite en avant, et mit en branle son armée pour la traversée de l’immense chaîne de montagnes de l’est. Il perdit la moitié de son armée, mais alors que la révolte grondait ses troupes traversèrent le Col du Phénix et découvrirent devant elles les terres fertiles de la côte est. Emerveillées, les armées d’Asanti se lancèrent bien vite dans la conquête des terres arables que les petits princes locaux ne purent leur contester. Le Grand Roi offrit à ses vassaux Oluchi et Jai les riches terres conquises afin qu’ils les administrent en son nom.

Tandis que ses troupes fêtaient la victoire, Asanti Arshad se reposait aurpès de ses concubines lorsqu'une ombre noire et silencieuse entra dans son campement, égorgeant sans peine les gardes enivrés. Les tribus montagnardes, se voyant perdues, avaient rassemblé leurs chamanes pour invoquer en notre monde le terrible Kubera, le Seigneur Démoniaque des Mondes d'En Bas. Le Kubera, dont la simple apparence fige le sang, fondit sur Asanti alors qu'il dormait et le tua avant de disparaître, son noir forfait accompli.

L'HĂ©ritage d'Asanti Arshad

Asanti Arshad laissait à ses héritiers un vaste royaume, trop vaste pour être gouverné sereinement par une seule famille. Le successeur d’Asanti, Abaki Arshad, eut alors une idée audacieuse : prendre aux petits vassaux leurs terres et en remettre la garde à neuf Grandes Familles, les plus loyales envers les Arshad. C’est ainsi que les Familles Bongani, Dakarai, Wekeja, Oluchi et Jai, qui existent encore, et les Chandana, Esha, Fareed et Indira qui ont aujourd’hui disparu héritèrent de toutes les terres d’Amashur.

Hélas pour les hommes, le Cycle continue et ce qui avait été bâti par les Arshad fut un jour menacé par la puissance des Fareed. Cette famille, alliée à la famille Esha, attaqua sauvagement les terres des Indira et les conquit en moins de deux ans. Le cœur du Grand Royaume bascula lorsque les Fareed firent décapiter tous les souverains Indira, stoppant ainsi net une des dix lignées majeures. Ce crime d’une grande violence attisa la colère du Grand Roi Akari Arshad et le décida à punir de manière exemplaire les Fareed et leurs alliés Esha. Livrant une bataille sans pitié ni retenue, les Arshad et leurs vassaux purent prendre la capitale des Fareed. On infligea alors le même sort aux Fareed que celui qu’ils avaient infligé aux Indira, mais cela coûta à Akari la présence à ses côtés des Oluchi, qui quittèrent carrément le giron du Grand Royaume en annonçant qu’ils trouvaient le comportement du Grand Eléphant Akari indigne de son rang. Ils l’insultèrent même en prétendant que Yerenev avait dû le façonner sans tout son esprit.

Les Oluchi auraient pu être la prochaine victime de l’armée royale si leurs terres ne s’étaient pas trouvées au loin. Les Dakarai poussaient le Grand Roi à aller leur couper la tête à tous, mais ce dernier voulait d’abord régler le sort des Esha qui avaient participé au massacre de la famille Indira. Les Esha, voyant bien la tournure sinistre que prenaient les événements, se constituèrent en victimes des manipulations Fareed et assurèrent le Grand Roi qu’ils n’avaient été pour rien dans la fin funeste des Indira. Ils allaient peut-être s’en tirer ainsi, mais les Bongani, pour une sombre histoire de l’honneur bafoué d’une de leurs princesses, apportèrent les preuves de la bassesse Esha au Grand Roi. Ce dernier allait lancer ses forces contre eux, mais les Bongani lui demandèrent le droit de s’en charger eux-mêmes et par une nuit sans lune présentèrent à Akari Arshad les têtes des dirigeants Esha.

Le pouvoir glissait de plus en plus des mains des Arshad, et finalement ce furent leurs plus grands alliés, les Wekeja, qui brisèrent l’unité du Royaume en affrontant les Chandana pour la possession de belles terres entre leurs deux territoires. Les Chandana furent écrasés en bataille, et la nombreuse famille Wekeja remplaça leur élite dirigeante avec la sienne. La puissance territoriale des Wekeja étant plus lourde que celle des Arshad eux-mêmes, la prédominance arshad ne devint plus qu’une amusante notion théorique. Officieusement, le pouvoir appartenait maintenant aux Oluchi et Jai à l’est, aux Bongani au sud, aux Wekeja à l’ouest. Seuls les irascibles et redoutables Dakarai au sud-est, fidèles et meurtriers, empêchèrent pendant les années suivantes les soi-disant vassaux de venir à la capitale Amashurna détrôner la dynastie.

La famille Arshad, intérieurement défaite par l'échec de son unification, s'éteignit petit à petit sur elle-même lorsque ses filles ne donnèrent plus d'héritiers mâles aux princes Arshad. Afin de combler le manque, des régents issus d'une parentèle éloignée furent nommés maîtres du Palais des Lotus, le Nombril du Monde. Hélas, en dehors d'un statut appréciable, ces régents Arshad n'ont guère de pouvoir.

Il est clair aujourd’hui que pendant les 50 ans qui nous séparent de la guerre entre Wekeja et Chandana, chaque Grande Famille a fourbi ses armes pour la grande curée qui s’annonce. Docurch a entamé d’après les brahmanes et les devins une danse endiablée et meurtrière en sonnant avec violence le Birimbao du Destin. Nous allons au-devant de la fin des temps, et il nous faudra nous montrer sous notre jour le plus glorieux si nous voulons espérer un bel avenir dans le monde de demain !

Voici ce que j'avais à dire! Falsiki le Brahmane. Grand Illuminé de l'Ecole du Bouddha Rayonnant.


Merci, mon vieux. Moi, Devadas le Magnifique, le plus grand eunuque d'Amashur, vais à présent vous présenter en très peu de mots, trop peu en vérité, les grands personnages que moi-même ou mes amis issus du monde du spectacle ont eu l'occasion de rencontrer lors de fêtes et célébrations religieuses. Le lecteur avisé aura déjà entendu parler de ces puissants seigneurs, mais je désire vous faire profiter de mon « insider look ». Je peux me targuer de les connaître mieux que quiconque et celui qui dira le contraire ou me traitera d'Elfe peut déjà aller m'attendre dans le sauna de la cité du lotus avec une savonnette! Ceci dit, dans la description qui suit et pour ne pas créer de confusion, lorsque le nom d'une forteresse est donné, l'homme illustre dont je parle est un maharadja. Dans le cas contraire, il s'agit d'un radja.

Les Puissants d'Amashur

Je commencerai donc mon compte rendu en parlant des Wekeja, famille la plus nombreuse de l'île. Elle est connue pour son agitation et sa soif de puissance. Tous les maharadjas sont descendants de Wimala, car Wimala a surpassé ses frères en force et en cruauté.

Widard l'altier, aîné des Wekeja possède le domaine de Rubis et il est bien connu pour sa soif de pouvoir. Il reluque avec concupiscence le trône de Lotus, mais si sa famille lui est fidèle, il peut prétendre réaliser son dessein.

Worknesh le séduisant qui réside à Onyx est connu pour ses talents de grand séducteur de toute la gente féminine d'Amashur et tous les hommes donneraient leur vie pour servir sous ses ordres.

Wasswa le malin, règne sur Saphir. Il est connu pour son sens diplomatique et il a été béni d'une vision prémonitoire et sait se montrer raisonnable pour atteindre ses objectifs.

Wikram le fils de Worknesh, est un honorable et pondéré radja qui s'occupe de la gouvernance des armées paternelles.

Wenkat est le fils de Wasswa. Sa jeunesse s'illustre par une extrême violence sur le champ de bataille, pour lui négociation rime avec décapitation.

Wipin est un demi Wekeja car son père, feu Wimala, veuf de sa femme Wekeja est tombé dans les bras d'un princesse Bongani. Les Wekeja n'ont guère apprécié cette union fructueuse mais il n'ont pas pu nier la valeur de Wipin et de son fils Wasanta. Wipin a la réputation d'avoir hérité des Bongani la ruse et la finesse et des Wekeja la force de caractère.

Wasanta, propriétaire de Jaspe, est un faux Wekeja car il est le fils de Wipin. Il est un grand meneur d'homme et les batailles ne l'effrayent point.



Après la vaste famille Wekeja, je vais présenter la grande famille Bongani. Celle-ci a habité le sud de l'île depuis des temps immémoriaux. Elle est connue pour sa fourberie et son amour pour les secrets.

Je commencerai d'abord par Basu. Vénérable propriétaire du domaine de Nuit, l'âge lui a apporté la sagesse et la mesure de toute chose, mais dans sa jeunesse il a été connue pour sa fourberie ainsi que comme grand stratège.

Son frère Babur, propriétaire du palais de Lune, est connu pour son audace et son amour du combat. C'est un Bongani atypique en tant qu'il préfère l'action immédiate à la longue réflexion.

Basant, le fils du vénérable Basu, est connu pour son amour de l'épreuve karmique, il est redoutable sur son éléphant de guerre mais la pondération de son père Basu lui fait défaut.



La famille Dakarai, la suivante dont je vais présenter les membres, est la famille par excellence des grands meneurs d'armée. De son sein sont nés quelques-uns des meilleurs guerriers d'Amashur.

Devika gouverne Devoir, il se montre particulièrement apte à la gestion de ses terres, sachant pousser ses hommes à donner le meilleur d’eux-mêmes ainsi que toutes leurs roupies.

Damodar règne sur Sabre. Grand spécialiste des épreuves karmiques, il passe l'entier de ses journées à s'entraîner et à organiser des épreuves karmiques. Il a l'intention de trouver un palais pour son fils.

Dinesh, fils de Damodar et excellent jouteur est impatient d'accéder au statut de mahardja. Il passe une partie de son temps à considérer les châteaux environnants afin de savoir lequel serait susceptible de lui servir de base.

Debdan gouverne Mur et est plus un guerrier qu'un gestionnaire. Il est reconnu pour l'utilité terrible de son soutien personnel lors des combats décisifs. Lorsqu'il chevauche son éléphant de guerre dans la mêlée, peu sont capables de l’arrêter.



La famille Oluchi a été marqué Amashur par sa rébellion lorsqu'elle s'est libérée du joug des Arshad. Sa nouvelle puissance réside dans la taille et l'harmonie de la famille.

Oasim du haut de Silence, a gardé l'esprit rebelle de ses ancêtres. Il est décidé à étendre les terres traditionnelles de sa famille.

Oadir fils d'Oasim est un combattant solide, maître dans l'art d'élever les meilleurs éléphants de guerre. Il les dresse pour pousser au paroxysme leur désir de destruction.

Omnura fils d'Oasim, plus diplomate que ses frères, cultive ses amitiés hors de sa famille. Il aspire à devenir le porte-parole des Oluchi.

Oman, le dernier des fils d'Oasim, est à la fois un jouteur habile et un guide charismatique. Il est versé dans les arts mystiques.

Voici donc un petit aperçu des personnalités de premier plan de notre belle terre d'Amashur. Tous tenteront d'atteindre la gloire suprême soit en débusquant et tuant le terrible Prince Démon, le Kubera, soit en prenant le contrôle de Lotus, la capitale symbolique du Royaume actuellement occupée par le Régent, Amano Arshad. Comme l'a quelque peu dramatiquement signalé le brave ancêtre Falsiki, nous allons au-devant de temps difficiles, et il serait terrible de voir disparaître des individus de cette trempe. Heureusement pour nous tous, seul un radja ou maharadja capturé par l'un de ses ennemis et au prestige des plus bas pourrait être occis par son geôlier. Et ce uniquement si le prisonnier se trouve dans la capitale du geôlier. Espérons donc de voir de grands faits d'armes, de beaux tournois et de magnifiques complots se dévoiler dans les temps à venir, car s'il faut comme le dit Falsiki que le monde meure et renaisse, alors autant, comme le dirait un héros des temps passés, que ce soit avec panache, de sorte que Fenstef se souvienne de nous.